Retour à l'accueil
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?
24 Août 2019 à 01:44

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Règlement | Grades du forum | L'équipe de modération | Album photo | Chat
Rechercher:     avancée
Forums Zelda Solarus  |  Fans  |  Fan Fics  |  Topic: CH : Cetais' Harem [Fini... ?] 0 Membres et 1 Invité sur ce sujet.
Pages: [1] Imprimer
Auteur Sujet: CH : Cetais' Harem [Fini... ?]  (Lu 3854 fois)
Cetais
Gerudo
*
Offline Offline

Messages: 2 486


Tes bras sont comme des brioches aux bouts pointus.


Courriel
« le: 27 Septembre 2011 à 02:34 »

Pour faire simple, "CH" vient d'un délire entre amis, auquel j'ai décidé d'en faire une fanfict. Pour l'instant, la véritable finale n'est pas encore choisie... Mais ça risque d'être celle de Myu :ninja:

Il ne manque que la partie finale, qui n'est pas encore choisi.

Pour ceux qui se le demande, c'est tous des noms de personnes qui sont proches de moi, mes amis, plus précisément. Je n'ai pas introduit complètement tous les personnages, certains manquent de descriptions.

Comme que le titre le dit si bien, c'est un harem. Plus précisément, celui de Cetais. (Pas moi, le nom du perso s'appelle Cetais >.<)
Je leur ai demandé, et je le demande ici aussi: Avec quel personnages verriez-vous Cetais finir ? Sur ce, pensez à cette question pendant la lecture.

[spoiler=Début]
Aujourd'hui, c'était la journée de la rentrée scolaire. C'était aussi la première journée de Cetais Pixeleuh dans sa nouvelle école, Saint-Cherine A.M. Parent. Il y avait son amie d'enfance, Camille, jeune fille ayant le même age que Cetais, plutôt grosse poitrine, cheveux courts brun-noir lui arrivant aux épaules, ainsi que des lunettes bleues, avec l'uniforme scolaire qui lui allait à ravir. Elle l'attendait derrière la porte, elle avait prévu d'aller chercher Cetais pour se rendre à l'école ensemble. Camille demanda à Cetais comment lui allait son uniforme, tout en prenant une pose vraiment mignonne. Juste avant que Cetais réponde à cette question, sa mère sortie de la cuisine, l'endroit dont elle passe ses semaines, et donna le dîner qu'elle a préparé avec amour. Camille s'empressa de dire qu'elle avait déjà préparé un lunch pour Cetais. Du coup, la mère prit un air triste et couru dans la cuisine, comme si elle manquait d'oxygène. Cetais demanda à Camille de sortir, pour se rendre à l'école. Camille avait remarqué qu'il avait ignoré la question, elle prit un air contrarié vraiment mignon, et dit:
 
"-Pff, tu ne m’as toujours pas répondu! Je veux savoir ce que tu penses de cet uniforme sur moi!"
 
Cetais soupira, et examina l'habit de Camille. C'était une petite jupe bleue avec des lignes vertes. Pour le haut, elle portait une chemise blanche sur le veston officiel légèrement turquoise, avec le signe de l'école sur le coin droit. Elle avait un petit noeud papillon noir qui attachait le tout. Du coup, Cetais répondit que ça lui allait à ravir. Camille rougit, et donna une petite tape dans son dos, tout en y disant qu'il n'avait pas besoin d'exagérer.
 
Sur le chemin de l'école, Cetais remarqua un couple de garçons, qui se nommaient Jean Jacques et Paul Robert. Durant le trajet, Camille et Cetais parlaient de tout et n'importe quoi, comme si â fessait une éternité qu'ils ne s'étaient pas vue. Ils parlaient, parlaient et parlaient. Cetais regarda rapidement sa montre, et s'aperçu qu'ils allaient être en retard ! Sur le coup, Cetais prit la main de Camille et commença à courir. Camille étant toute surprise de ce geste de Cetais, tomba dans ses désillusions où Cetais voulait l'emporter dans une ruelle sombre pour de malsains plaisirs. Elle se laissa faire, absorbée par ses pensées. Cetais se tourna vers Camille, et sans s'en apercevoir, il tomba sur une fille, lui agrippa les seins et l'embrassa. Cette rencontre fortuite lui vola son premier baiser, devant les yeux de Camille. Camille était tellement jalouse, elle frappa Cetais avec son sac derrière sa tête.
 
Cetais se réveilla devant le décolleté plongeant de l'infirmière qui a bu trop de lait lors de son adolescence. Elle se nommait Karine, cheveux longs noirs, lui arrivant un peu avant la poitrine, avec un joli visage de femme mature, et lui dit que la jeune fille à sa droite l'a emmené ici. Du coup, il se tourna vers la droite, et vu une jeune fille avec des cheveux roux lui arrivant jusqu'aux fesses, un visage parfaitement en santé, et une poitrine aussi petite que sa taille. Elle semblait inquiète, mais assez fâchée. Karine expliqua qu'elle avait vu la scène, et lui dit:
 
"-Ne t'en fais pas, tu t'es surement endormi, il y avait trop de stimulation dans ton corps."
 
Sur le coup, Cetais n'avait pas compris de quoi elle parlait, juste avant que la fille rousse à côté commence à énormément rougir, en touchant ses lèvres du bout des doigts. Cetais se rappela tout de suite de la scène et baisé et du tripotage. La rousse se présenta. Elle se nommait Antoine, un nom pas vraiment fréquent pour une fille. Antoine avait une voix plutôt énervante, mais vraiment douce, comme un ange. Juste après, elle dit, avec une voix qui fâchée qui trahissait son émotion faciale:
 
"-Tu sais, je t'ai apportée ici pas parce que je m'inquiétais de toi, mais parce que je voulais te faire payer pour m'avoir volé mon premier baiser ! "
 
Elle soupira, se leva, et marcha vers la sortie. On pouvait voir ses talons hauts, qui résonnaient dans la pièce. Juste avant qu'elle sorte, Camille arriva en courant, provoquant un courant d'air, ce qui permit à Cetais d'admirer les culottes rayées vertes d'Antoine. Camille remarqua la présence d'Antoine, qui murmura ces mots, pour rendre Camille jalouse:
 

"-Finalement, je suis contente que ce soit quelqu'un comme Cetais qui m'a dérobé mon premier baiser... "
 

Sur le coup, Camille grogna, et Cetais ignora pourquoi. Camille arriva près de Cetais, et s'excusa pour l'avoir frappée. Elle murmura dans son oreille:
 
"-Ce que je vais faire, c'est pour que tu me pardonnes... "
 
Elle embrassa tendrement Cetais, tout en enlevant sa mèche de cheveux dans le chemin entre ses lèvres et ceux de Cetais. Il rougissait, mais il ignorait pourquoi Camille fessait un mouvement comme ça. Ses lèvres étaient tendres et pulpeuses, un véritable baiser divin. Une fois le baiser fini, Camille s'écria:

"-Enfin, je ne compte pas perdre ! "

 
Elle quitta l'infirmerie, et fit un clin d'oeil à Cetais. L'infirmière, qui avait regardé cette scène, dit à Cetais:
 
"-Et bien, première journée, et tu es déjà aussi populaire... "
 
Cetais essaya de se lever, mais sa tête lui fessait encore mal. Sur le coup, l'infirmière décida d'accoter la tête de Cetais sur ses seins, pour en faire un oreiller. Il s'apprêta à parler, mais Karine mit sa main devant sa bouche, et dit d'apprécier ce moment. Pendant ce temps, une jeune fille avec de longs cheveux noirs lui couvrant en partie son visage, et entra dans la pièce. Elle lisait un livre, qui portait un nom qui sonne assez étrange et sensuel à la fois. Elle tourna ses yeux de son livre, et aperçu la scène entre Cetais et Karine. Sur le coup, elle partit, avec un visage tout rouge. Elle avait échappé son livre. Karine expliqua qu'elle se nommait Myu, et qu'elle était très timide, et très souvent malade. Elle sait aussi qu'elle aime perdre son temps dans l'infirmerie, elle s'entend mal avec sa classe. Sur le coup, Cetais se sépara des seins de l'infirmière et ramassa le livre. C'était un livre manga, racontant l'histoire très explicite d'un couple de jeunes garçons qui s'aiment. Il avait ouvert le livre directement à la page d'une scène de sexe, il en était dégouté. Myu, au loin, s'approchait très lentement de Cetais, elle voulait avoir son livre, pour en lire la suite. Elle dit avec une voix très basse, qui pourrait être imperceptible pour les êtres humains:
 
"-Dis-moi, tu as vu le contenu de ce livre !? "
 
Cetais lui demanda de répéter, il n'entendait rien, le silence qui était omniprésent n'aidait même pas. Après qu'elle ait répété 3 fois, il n'avait toujours pas compris. Sur le coup, elle se fâcha, agrippa le livre et partit en courant, gêné. Un garçon arriva vers Cetais, et lui dit qu'ils étaient dans la même classe. C'était son ami d'enfance, Raphaëll. C'était un gars légèrement musclé, assez viril, mais surtout, sans copine. Il tapa sur l'épaule de Cetais et l'apporta dans la classe. Arrivé dans la classe, il remarqua qu'il y avait Camille, Myu, et même Antoine. Il y avait une jeune fille qui semblait se prendre pour une reine, avec ses servants là pour prendre et ouvrir ses cahiers, à sa place. Elle avait de pas très longs cheveux blonds, légèrement frisés. Son visage possédait plusieurs grains de beautés, lui donnant l'impression qu'elle était rousse avant. Ses servants l'appelaient "Madame Samuelle". Plus loin, dans le coin, il y avait une fille en sanglot tout en mordant un tissu quelconque. Elle semblait être en peine d'amour,personne ne s'occupait d'elle. Ses cheveux étaient d'un noir sale, elle semblait de ne même plus se laver. Cetais trouvait la scène plutôt triste. Une jeune fille, seule, dans son coin. Sans amis, personne qui s'intéresse à elle. Il voulait être ami avec cette personne, pour qu'elle se sente moins seule, qu'elle possède des amis sur lesquels compter. Il regarda son tissu, gris, surement rose au départ, avec plein de taches noires un peu partout. Sur le coup, Cetais sortit un tissu bleu de sa poche, et lui donna. Tout le monde semblait être impressionné, personne n'avait essayé de lui parler, ni même d'interagir. Cetais lui montra et dit:
 
"-Tiens, je te le donne, parce que le tien semble assez usé. Je me nomme Cetais, et toi ? "
 
Son visage sembla s'illuminer, et elle accepta le tissu. Elle murmura son nom, qui semblait être "Tommy". Décidément, beaucoup de filles ici portent des noms de garçons, comme si c'était la mode. Le cours commença, rien de spécial n’arriva. C'était principalement une présentation du professeur de cette année, un vieux sans cheveux, qui semble aimer porter du cuir. Pendant tout le cours, les yeux de Cetais se déplacèrent un peu partout. Il pouvait voir 2 garçons, ceux qu'il a vus ce matin, se regarder passionnément dans les yeux. À ce stade là, c'était déjà assez évident qu'ils formaient un couple. Il y avait Myu, derrière eux qui les regardaient passionnément, comme si les garçons devant étaient des bêtes de foire. À côté de lui, il y avait Camille. Il regarda sur son bureau, elle avait mis un message, où il y était écrit:
 
"Mangeons ensemble sur le toit, d'accord ? "
 
Cetais se tourna vers elle, et hocha la tête, pour approuver. De son autre côté, il y avait une jeune fille, aux cheveux brun pâle, elle semblait se nommer "Gabrielle". Elle dessinait des fouets, et des esclaves accrochés sur des murs. Elle s'aperçut rapidement que Cetais regarda ses dessins, elle rougissait, donna un coup de pied sur le tibia de Cetais et cacha ses dessins. Elle en était définitivement gênée, de ses gouts surtout.
 
Avec sa douleur au tibia, il continua à regarder la classe. Tommy était encore dans le coin, même pas à son bureau. Par contre, son air triste semblait avoir changé pour un air assez content, tout en se frottant au tissu que Cetais lui avait donné. Elle semblait le chérir, y faire attention. Un peu plus loin, Cetais pouvait identifier Antoine, autour d'une horde de géants. En fait, les personnes autour sont plutôt petites, mais pas autant que Antoine. Il faut dire, elle semble avoir le corps d'une gamine de 12 ans. Elle fit un clin d'oeil en direction de Cetais, ce qui le fit rougir. Raphaëll, beaucoup plus en avant se tourna, et se demanda pourquoi il était rouge. C'était tout à fait impossible qu'il se crée un harem en moins de 24 heures. Car pour ce qu'il sait, ça prend au moins une semaine. En fait, c'est d'après tous les jeux de ce genre qu'il a joué, qu'il a compris ça. Cetais, lui, regarda la fille en avant de lui. Elle semblait avoir la peau assez noire,et les cheveux gris. Tout ce qu'il savait, c'est qu'elle portait le prénom Pixi, et qu'elle avait un copain dans une autre classe qui se nommait Xils.
 
Pendant un instant, Cetais se rappela qu'il devait écouter le professeur, il venait de perdre un bon bout. Il regarda l'heure, et le cours finissait dans quelques secondes. Pendant la pause, rien ne se passa, juste Camille qui lui parliez, avec Myu qui lui envoyait des ondes, qui semblaient plus négatives que positives. Il y avait Tommy, toujours dans son coin, qui était toujours en train de se frotter contre son tissu, comme si c'était l'offrande d'un dieu. Durant le deuxième cours, c'était le temps de faire des mathématiques. Rien d'important ne se passa, seulement quelques échanges de messages entre Cetais et Camille pour lutter contre la monotonie du cours.

 

Le lendemain matin, Camille était encore chez Cetais, pour aller le chercher comme d'habitude. Sa mère, cette fois-ci, elle s'était prise d'avance pour faire le lunch et le donner à son fils AVANT que Camille arrive. Lorsqu’elle a vu Camille, elle ricana et dit qu'elle était supérieure à une amie d'enfance... Pour ensuite se réfugier dans la cuisine. Rien de spécial ne se passa, si ce n'est que Raphaëll qui passait dans le coin, pour rejoindre le couple d'amis. Une fois arrivée dans la classe, il y avait une jeune fille aux cheveux d'un blond très pâle, avec une peau reluisante. Dès qu'elle vu Cetais, elle sauta dessus et l'embrassa, tout en réussissant de dire "Chéri" juste avant. La colère de Camille était vraiment présente, un peu comme si elle était dans sa semaine, mais en pire. Myu leva ses yeux de son livre pour regarder Cetais se faire embrasser. Elle rougissait, puis se replongea dans son manga homosexuel très explicite. Par contre, depuis hier, elle semblait s'être rendue au prochain tome, avec une page couverture beaucoup plus révélatrice. Le baiser entre Cetais et l'inconnu dura plusieurs secondes, assez pour rendre Camille énormément jalouse, et Raphaëll aussi. La violeuse leva sa tête et dit:

"-Cetais, je t'aime... "

Cetais comprit tout de suite que c'était Tommy. Il a réussi à faire que Tommy se lave ! Camille poussa Tommy, et elle s'écria dans toute la classe:

"-N'y touche pas, il est à moi ! "

Cetais soupira. Elles se battaient pour lui, et il ne savait pas quoi faire pour les arrêter. Sur le coup, Raphaëll aida Cetais à se relever. Raphaëll tomba sous Cetais, ce qui fit saigner Myu du nez, elle avait vu toute la scène. Son radar à homosexuel qui se trouvait dans la tête sonnait au plus haut point que même la personne à côté d'elle pouvait l'entendre. Cetais et Raphaëll se levèrent, juste avant que le professeur demande à tout le monde de retrouver sa place. Avant le début du premier cours, une nouvelle élève se présenta. Elle se nomma Thierry. Cheveux roux courts, silhouette bien formée, et visage parfait. Sa voix semblait un peu masculine, mais pas tant que ça. Elle prit la place derrière Cetais, et il se présenta. Thierry pouvait voir la rage dans le regard de Camille, tout en pensant que c'était de sa faute. Une fois rendu au diner, Myu, Camille, Thierry, Antoine, Tommy, et Raphaël l'invitèrent à manger sur le toit. Gabrielle se rajouta, aucune de ses amies n’était présente. Une amie de Gabrielle arriva, et elle se nomma Florence. Elle portait un uniforme d'homme, même si elle était une fille. Son caractère était plutôt masculin, mais avec certains aspects féminins. Tout le groupe de personne finit par s'entendre bien et devenir ami ensemble, même s'il y avait de la rivalité amoureuse pour Cetais. Pendant tout le repas, Myu dit des trucs, par exemple: "Peut-importe ce que tu es, je vais et rester ton amie...", ou même: " 'est quoi ta relation avec Raphaël ? ". Bref, elle n'arrêta pas de parler de trucs ayant rapport avec le genre de personne qu'elle semble aimer. Camille, elle, elle n'arrêtait pas de faire les gros yeux à Antoine et à Tommy, tout en disant qu'elle le connait depuis plus longtemps. Gabrielle passa un bon moment à parler avec Florence, puis avec Cetais. Elle parlait de torture, asiatique surtout. Cetais en était un peu dégouté, mais elle a bien le droit d'avoir ce genre de passions... Thierry se sentait un peu de trop, avant que l'infirmière Karine arrive pour se joindre au groupe, elle était en pause. Pendant une bonne partie de la conversation entre Camille, Antoine et Tommy, Cetais a pensé entendre parler de lui, mais il croyait s'être trompé. Chaque jour, et ce pendant un mois se déroulaient dans le genre.

Un mois plus tard, il y avait une élève provenant du Japon qui s'intégra dans la classe. Elle se nommait Mégan, non sonnant pas du tout japonais, parce que ses parents ont donné naissance à leur fille en France, juste avant le voyage au Japon. Elle possède des cheveux noirs, plutôt cours, un certain charisme et une intelligence très développée. Elle est très petite, et est âgée de 12 ans. Elle a bien sûr sauté quelques années, et si elle se force, c'est surement sa dernière année d'école. Vers le midi, elle se joignait au groupe de Cetais, elle semblait bien s'entendre avec les autres. Pendant les cours, elle est assise proche de Samuelle, la blonde type princesse avec ses servants. Jour après jour, Mégan introduisit Samuelle au groupe d'amis. Thierry commença à avoir des sentiments envers Cetais, pendant que Florence s'attacha de plus en plus à Camille et à Cetais.Myu aimait bien Cetais, mais elle laissait sa chance à Raphaëll, qui est supposément son petit copain d'après l'imagination de Myu. Bref, pour faire simple, tout le monde s'attachait à Cetais, sauf Mégan, ce n'était pas vraiment de son âge.

Plus les jours passaient, plus vite Cetais devait faire son choix avec qui sortir. Il peut attendre comme il veut, mais si ça continue comme ça, les choses vont se corser. Il pouvait sortir avec son amie d'enfance, qu'il connait depuis tout petite, Camille. Il pouvait aussi s'essayer dans une relation homosexuelle avec Raphaëll, ce qui ferait certainement le plaisir de Myu. Il y avait Antoine, la petite fille qui se fâche facilement, mais avec le coeur vraiment tendre. S'il avait des gouts plutôt spéciaux, il pouvait sortir avec Gabrielle, de quoi satisfaire ses désirs les plus noirs. S'il aime ses femmes plus jeunes, il y avait toujours Mégan, mais ça pourrait être perçu comme de la pédophilie. En fait, c'est aussi le cas s'il choisit Karine, l'infirmière de L'école. Il faut dire, elle a déjà 30 ans. Sinon, il lui reste Thierry, qui n’a personnellement rien de spécial, si ce n'est que de sa couleur de cheveux. Il pouvait aussi prendre Myu, s'il aime les femmes avec des lunettes, qui sont de simples "fangirls". Ainsi, il lui reste aussi Tommy, la fille un peu bizarre sur les bords, mais gentille. D'ailleurs, il pouvait s'essayer avec Florence, la "tomboy"du groupe. Puis, il y avait la reine du groupe, Samuelle. Son atmosphère autour d'elle pouvait répugner les autres, ou même les attirer.

Cetais devait faire son choix, et ce, vite, avant que la guerre pour avoir Cetais commence...
[/spoiler]
[spoiler=Fin 1]Sur le coup, Cetais rougissait, et la porte qui mène au toit s'ouvra. Et bien, il y avait Myu derrière la porte, qui espionnait la scène depuis le début. Elle était totalement gênée, car son jet de sang était assez fort pour ouvrir la porte lui même. Sur le coup, elle tomba dans les pommes, et rêva de la supposée relation secrète entre Cetais et Raphaëll. Elle se réveilla dans une chambre de l'infirmerie, avec Raphaëll qui tenait la cravate de Cetais, de manière inconsciente. Sur le coup, Myu était au paradis des fangirls...

"-Myu! Ça va, Myu !? "

Cetais tenait sa main, avec un air déprimé. Myu, lui demanda ce qui l'attristait. Il répondit que lui et Raphaëll... Sur le coup, Myu posa son doigt sur les lèvres de Cetais, et lui dit de ne pas en dire plus, elle avait compris. Elle pensa que lui et Raphaëll, c'était fini, ce qui est assez loin de ce que Cetais voulait lui dire. Cetais lui montrait sa main, et lui dit:

"-Je peux t'escorter juste au cours, tu ne sembles pas très forte. "

C'était la première fois qu'un garçon de son âgé lui parle d'une voix aussi gentille et réconfortante. Elle accepta le coup de main, et rentra dans la classe, tout en ne se lâchant pas la main. Mégan arriva saluer Cetais devant la porte, et remarqua leurs mains en couple. Mégan gonfla ses joues, ignora Cetais et partit vers son bureau avec un air contrarié. Tous les deux remarquèrent qu'ils ne s'étaient toujours pas lâché la main. Sur le coup, Myu rougissait, et lâcha la main. Tommy, qui avait vu la scène se réfugia dans le coin de la classe, comme au début de l'année. Myu chuchota une petite phrase dans l'oreille de Cetais:

"-Passe chez moi, je vais essayer de te réconforter, de toi et Raphaëll... "

Une fois les cours finis, Camille s'approcha de Cetais, pour l'inviter à marcher ensemble. Il refusa, et dit qu'il allait chez Myu. Sur le coup, Camille commença à pleurer, et elle courra vers la sortie, afin d'arriver chez elle. Toute la classe le regarda avec un air bizarre. Pour Cetais, c'était tout à fait normal, elle faisait ça à chaque fois qu'il ne marchait pas avec elle. Myu regardait Camille avec un air étonné. Myu prit la main de Cetais, le tira vers elle et dit:

"-Allez, je te kidnappe chez moi ! "

Sur le mouvement plutôt mignon de Myu, Cetais pouvait voir le visage radieux de son amie, avec ses beaux yeux pâles et ses joues plutôt roses. Cetais suivit donc Myu vers le chemin chez elle. Une fois arrivé, il entra dans sa chambre. Il y avait une tonne d’affiches de séries japonaises, avec des tonnes de mangas érotiques gais. Cetais s'assoyait sur le lit à côté de Myu. Quelque peu gênée d'être seule avec un garçon dans sa chambre, elle prit un manga au hasard et commença à le lire à son ami. Avant de commencer, elle introduisit le livre, d'une manière plutôt spéciale.

"-Pour te remonter le moral, je vais te lire cette histoire yaoi toute mignonne! J'espère que ça va te remonter le moral, après ta rupture avec Raphaëll... "

Cetais ne comprenait pas de quoi elle parlait, mais elle continua de parler, pour ensuite lui lire, et en prenant soins de bien prononcer TOUS les effets sonores. Ça donnait un truc plutôt bizarre, mais quelque peu marrant. Pour cacher sa passion sur les relations homosexuelles, elle ferma la porte de sa chambre. Car voyons, personne de sa famille a vu sa grande collection de manga. C'était son passe-temps secret.

Quelques minutes plus tard, Myu était rendu à lire une scène de sexe. Elle était toute rouge, mais elle continua de lire. Dans sa tête, les noms se changeaient pour celui de Cetais et Raphaëll, ses neurones étaient au bout de leurs forces. Sans s'en rendre compte, elle commença vraiment à mélanger les noms de la lecture, et y mettre de l'intonation, une vie. Elle lâcha son livre et prit Cetais dans ses bras, tout en continuant de lire le manga, avec toutes les prochaines paroles incrustées dans sa tête. Elle s'assit sur Cetais et l'embrassa d'une traite, puis commença à dire que ça faisait mal... C'est justement à ce moment que son petit frère, nommé Jérémy entra dans la pièce, et vu la position de sa soeur, avec un garçon sous elle. Il referma tout de suite la porte, et prétendant de n'avoir rien vu.

D'une certaine façon, Cetais avait survécu à ça, et décida donc de rentrer chez lui, alors que Myu avait attrapé une fièvre. Le lendemain après l'école, Cetais passa voir Myu, toujours malade. Vers l'heure du souper, Cetais se prépara à partir, mais Myu agrippa son bras et lui dit d'une voix douce:

"-Ne pars pas... Je veux que tu restes avec moi, pour toujours... "

Myu était inconsciente lorsqu’elle parlait, et elle se réveilla avec Cetais en train de l'embrasser. Pour Cetais, il pensait vraiment que c'était une confession d'amour, et non une phrase de manga gai dite au pif. Myu sentit sa main droite se faire prendre, puis elle entendit cette douce phrase dans son oreille:

"-Je resterais avec toi, pour toujours, si je le peux..."

Myu s'endorma, elle n'avait jamais entendu une phrase aussi douce. Le lendemain, elle se réveilla avec le corps nue de Cetais, elle n'était pas tout à fait réveillé, aussi. Elle frotta ses yeux, et elle n'arrivait pas à bouger la main droite. Myu pensait que son gros oreiller avec un personnage masculin style manga était Cetais. Mais non, Cetais a passé la nuit à ses côtés, en tenant sa main pour qu'elle aille mieux. Il se réveilla quelques secondes plutôt,et se prépara à aller en cours, pendant que Cetais l'attendait derrière la porte, car elle devait se changer. Sur le chemin de l'école, Myu trébucha, mais Cetais la rattrapa, et empoigna sa main:

"-Comme ça, je te retiendrais de tomber. "

Myu rougit à cause de la phrase, et continua le chemin. Une fois arrivé en classe, Camille fit une crise de jalousie, car elle voyait le nouveau couple se tenir la main. Elle menaça de sauter en bas du toit, s'il ne se laissaient pas tout de suite. Cetais et Myu, se tenant toujours la main arriva sur le toit, et essaya de convaincre Camille de ne pas sauter. Myu, pour essayer de l'apaiser, dit:

"-Camille, tu n'avais aucune chance, il sortait avec Raphaëll avant moi! "

Camille prit un air ébahi, et essaya de formuler une réponse:

"-Si c'est comme ça, et bien, euh... gny.. AAAH ! "

Sans même faire une phrase qui a du sens, elle se réfugia dans la classe, à côté de Tommy. Cetais regarda dans les yeux de Myu, et s'apprêta de dire qu'il n'avait jamais eu de relation avec Raphaëll, puis il remarqua que c'était une scène incroyablement romantique. Du coup, il profita de ce beau moment pour embrasser Myu, et de chuchoter dans son oreille:

"-Myu, je t'aime... "

~ FIN ~[/spoiler]
[spoiler=Fin 2]Quelques jours plus tard, Mégan et Cetais se retrouvaient ensemble, sans aucune autre personne pour marcher. Pour se préparer, elle apporta ses devoirs pour la prochaine période, celle de mathématique. Même si elle était très intelligente, elle ne comprenait pas un numéro. Du coup, Cetais s'assoyait à côté d'elle, et lui expliqua. Sur le coup, Mégan se sentit stupide, et pour se rattraper, elle l'invita à aller voir un film au cinéma, samedi prochain. Cetais ne comprenait pas pourquoi il était invité, mais il accepta tôt de même. Il faut dire, une sortie avec Mégan, pourquoi refuser ?

Et samedi arriva. Cetais mis des vêtements qu'il lui allait comme un gant. Sa mère lui avait préparé un repas pour lui et sa "petite" amie. Quelques minutes plus tard, Cetais arriva chez Mégan. De l'extérieur, ça semblait une maison comme les autres. Par contre, l'intérieur était béant, et magnifique. Elle vivait dans un véritable palais. C'était le majordome qui avait répondu à la porte, Il se présenta, et il se nomma Robert, et qu'il aimait BEAUCOUP Mégan. Il chuchota dans l'oreille de Cetais:

"-Maître est dans la douche, tu peux toujours essayer de l'espionner, je ne dirais rien, si tu me laisses regarder un instant..."

Cetais rougit seulement à penser à Mégan, dans la douche. Son nez saigna légèrement, mais pas en faire tout un plat. Il alla s'essuyer le nez plein de sang, que Mégan passa en serviette juste avant. Elle regarda Cetais dans ses yeux, il pouvait sentir sa gêne. En même temps, le majordome essaya de prendre quelques photos avec l'appareil intégré dans sa veste. Bref, Robert était un pédophile pur et dur. C'est surement pourquoi il a décidé de prendre un travail aussi dégradant, et épuisant. Mégan, toujours sur place, gênée, courra dans sa chambre, tout en échappant sa serviette à moitié chemin. Sur le coup, le nez de Cetais saigna BEAUCOUP plus tandis que Mégan était encore plus gênée. Elle ne trouva rien de mieux que de s'enfermer dans sa chambre, et laisser faire le rendez-vous avec Cetais. Il n'avait pas le choix, Cetais retourna chez lui, pendant que le majordome était dans un paradis rempli de petites filles, se trouvant dans sa tête.

Le lendemain, Cetais repassa chez Mégan, elle était absente, elle était chez une amie. Sur le coup, il fit demi-tour. Le majordome prit l'épaule de Cetais et chuchota dans son oreille:

"-Si ça t'intéresse, j'ai réussi à prendre des photos de Mégan ne portant qu'une serviette... "

Cetais frappa Robert, et retourna chez lui, avec un air d’écu.

Lundi, juste avant le midi, Mégan était là, devant tout le monde. Elle sauta sur Cetais et l'embrassa, avec sa langue, que seuls les adultes font. Juste après, elle lui dit:

"-Tu m'as vue nue... Tu n'as donc pas le choix de devenir mon petit ami ! "

Tout le monde regarda le nouveau couple avec un air ébahi, ils n'arrivaient pas à croire ce que Mégan, la jeune fille de 12 ans de la classe, faisait juste à l'instant, pour juste retourner à leurs activités, comme parler, écrire ou même se regarder intensément. Quand on y pense, c'est bien la deuxième fois que Cetais se fait sauter dessus en pleine classe. Camille montra son poing, Tommy retourna dans son coin pour pleurer et Raphaëll était toujours aussi jaloux, lui aussi, il veut un harem. Mégan dit ce qui suit dans l'oreille de Cetais, pour ensuite faire un clin d'oeil moqueur à Camille:

"-Ce soir, je veux que tu me montres ce que les filles font dans le lit avec le garçon qu'elles aiment... "

Cetais était tout rouge, son sang était monté à la tête, juste avant de s'évanouir. Camille courra vers Cetais, enleva le corps de Mégan et dit:

"-Ce n'est pas juste ! Je le connais depuis plus longtemps que toi... "

On pouvait voir quelques larmes se former sur ses joues. Elle était triste qu'on lui vole son amour de toujours. Mégan répliqua:

"-C'est parce que moi, Cetais m'a déjà vue nue ! "

Tout le monde fit un signe d'étonnement, pour retourner à leurs activités 2 secondes plus tard, pendant que Camille était folle de rage. Elle se força à ne pas frapper Mégan, elle avait beaucoup plus de classe pour faire ça. Sur le coup, elle ne trouva rien de mieux que de faire comme la mère du garçon qu'elle aime, et se réfugia dans les cuisines de la cafétéria.

Une dizaine de minutes plus tard, alors que Mégan était couchée sur Cetais, elle remarqua qu'il n'était plus conscient. Elle l'apporta dans l'infirmerie, avec l'aide de Tommy, qui allait partir dans la cuisine de la café', pour ne pas être la seule à pleurer.

Une fois arrivées dans l'infirmerie, elles déposèrent Cetais dans le lit le plus proche, et Mégan se coucha à côté. Cetais reprit consciences quelques minutes plus tard, et Mégan se trouva sur lui. Elle était assise avec les jambes écartées, et le bassin au niveau du bas-ventre.

"-Tu es réveillé ? Ne fait pas trop de bruit l'infirmière qui dort, à côté, va nous entendre... "

Mégan commença par déboutonner la chemise de Cetais, et elle mit ses petites mains froides contre le torse de son amoureux. Leurs lèvres s'approchèrent, et se touchèrent. Juste à ce moment, Camille arriva pour voir la scène. C'était maintenant officiel, elle n'avait plus de chance avec Cetais. Camille cria dans la pièce:

"-Si c'est comme ça, je n'ai plus aucune raison de vivre ! Cetais, je l'ai toujours aimé. Le voir avec quelqu'un d'autre, c'est une véritable souffrance ! A-D-I-E-U ! "

Camille courra jusqu'au toit. Cetais poussa Mégan en bas du lit, et essaya de rattraper Camille, qui courrait beaucoup trop vite. Une fois sur le toit, Cetais prit la main de Camille, l'empêchant de sauter. Camille était frustrée, mais contente à la fois... Sauf que, la colère qu'elle éprouvait s'empara d'elle, et cria:

"-LÂCHE-MOI ! VAS-Y, TOI, SAUTE, ÇA VA ÊTRE PLUS SIMPLE !"

Rempli de colère, Camille poussa Cetais du toit. Il s'écrasa en tout plein de particules d'une couleur rouge. Camille venait de tuer Cetais, et elle savait que c'était de sa faute.

Ce jour-là, elle n'a jamais pleuré autant que ça. Il parait même qu'elle a essayé plusieurs fois de s'enlever la vie, mais elle se rappela toujours de Cetais, qui lui avait sauvé la vie. Elle ne voulait pas le décevoir, donc elle resta en vie. Elle était tellement triste qu'elle ne s'était pas présentée aux funérailles. Par contre, elle se présenta devant sa tombe pour la nettoyer et l'entretenir tout les 15 du mois, le jour où il est mort.
 
~ FIN ~
[/spoiler]
« Dernière édition: 12 Février 2012 à 06:16 par Cetais » Journalisée
Couet
Administrateur
Arbre Mojo
*
Offline Offline

Messages: 12 814


Jag är ingen bott


Courriel
« Répondre #1 le: 27 Septembre 2011 à 09:00 »

Cetais, trouve toi une copine  :mrgreen:
Journalisée


Chao
Héros
*
Offline Offline

Messages: 6 047


/人 ◕ ‿‿ ◕ 人\


Courriel
« Répondre #2 le: 27 Septembre 2011 à 11:22 »

Cetais, trouve toi une copine  :mrgreen:

Il les refuses toutes.
Il est asexuel et vie dans ses fantaisies ce mec j'te jure :mrgreen:.
Journalisée

Supersigo
Gerudo
*
Offline Offline

Messages: 2 121


You've met with a terrible fate, haven't you?


Courriel
« Répondre #3 le: 04 Octobre 2011 à 00:38 »

Je me permets de commenter.  :ninja:

Ce qui m'étonne, c'est que tu n'as jamais eu une grammaire et une orthographe aussi bonnes. xD De plus, ce texte est considérablement plus long que les chapitres que tu fais habituellement dans tes écrits. Enfin, je ne vais pas m'étaler sur les points techniques, mais dans l'ensemble c'est assez bien.

Je suis conscient qu'il s'agit d'un délire, mais on peut facilement constater que tu as une haute estime de toi-même en lisant ceci. De plus, il transparaît qu'au niveau amoureux tu éprouves quelques... difficultés.  :D

Bon, assez déliré ; je plussoie Couet : trouve toi une copine (si jamais un telle chose est possible  :siffle:).
Journalisée
Noxneo
Guest


Courriel
« Répondre #4 le: 23 Novembre 2011 à 03:23 »

Ben alors cetais?! On veut la suite! :ninja:
Journalisée
Cetais
Gerudo
*
Offline Offline

Messages: 2 486


Tes bras sont comme des brioches aux bouts pointus.


Courriel
« Répondre #5 le: 24 Novembre 2011 à 00:53 »

Ben alors cetais?! On veut la suite! :ninja:
C'est ironique, j'espère.
Journalisée
Chao
Héros
*
Offline Offline

Messages: 6 047


/人 ◕ ‿‿ ◕ 人\


Courriel
« Répondre #6 le: 24 Novembre 2011 à 04:50 »

Ben alors cetais?! On veut la suite! :ninja:
C'est ironique, j'espère.

Mais non, on veut vraiment la suite.
Journalisée

Cetais
Gerudo
*
Offline Offline

Messages: 2 486


Tes bras sont comme des brioches aux bouts pointus.


Courriel
« Répondre #7 le: 12 Février 2012 à 06:19 »

Je ne sais pas combien de temps que ça fait que j'ai fini les deux fins que j'ai rajoutés au poste principal, mais je peux vous dire que j'étais dans un certain état ressemblant à ceux qu'une certaine drogue provoque lors de l'écriture de ces deux textes.

Pour mes futurs textes, je compte faire un petit topic où je vais tous les regrouper, ce sera plus simple. Je compte faire d'autre fins pour ce texte un autre jour, ne serait-ce que pour délirer. x]
Journalisée
Supersigo
Gerudo
*
Offline Offline

Messages: 2 121


You've met with a terrible fate, haven't you?


Courriel
« Répondre #8 le: 12 Février 2012 à 16:38 »

Pour mes futurs textes, je compte faire un petit topic où je vais tous les regrouper, ce sera plus simple.
On dirait que l'idée d'Antevre de faire un topic pour chaque membre a bien marché.^^

Même si je doute que tu écrives souvent des textes, j'ai bien hâte de voir ça que ça va donner, et j'espère que tu ne mettras pas encore en valeur dans ta prochaine fiction. x) Ta fiction sur Pixi (qui a gagné le concours d'écriture de l'an dernier d'ailleurs) était, je trouve, plus intéressante que cette fiction-ci. :P
« Dernière édition: 12 Février 2012 à 17:01 par Supersigo » Journalisée
Pages: [1] Imprimer 
Forums Zelda Solarus  |  Fans  |  Fan Fics  |  Topic: CH : Cetais' Harem [Fini... ?]
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 2.0.15 | SMF © 2006, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Zelda Solarus 2009Skin par Eidarloy
Solarus-Games