Retour à l'accueil
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?
16 Août 2018 à 23:53

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Règlement | Grades du forum | L'équipe de modération | Album photo | Chat
Rechercher:     avancée
Forums Zelda Solarus  |  Zelda  |  The Legends of Zelda  |  Sujet: La vraie histoire de Zelda - Le timeline! 0 Membres et 1 Invité sur ce sujet.
Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7 Imprimer
Auteur Sujet: La vraie histoire de Zelda - Le timeline!  (Lu 88111 fois)
Christopho
Administrateur
Héros
*
En ligne En ligne

Messages: 6 180


Mymy, je t'aime :)


WWW
« Répondre #200 le: 25 Juin 2008 à 14:43 »

Content de te revoir lrdc !
La présentation de la chronologie est super bien argumentée (ça rappelle le fameux topic "Génèse Zelda"), et même si c'est parfois complexe, ta timeline semble en effet la plus vraisemblable.
J'espère que ça mettra fin à ceux qui disent qu'il n'y a pas de timeline  lève les yeux au ciel
Journalisée

Solarus Games : créez votre jeu avec Solarus
Chaîne Twitch : sessions de live-coding, live-making, live-playing
Chaîne YouTube : tutos Solarus, replays des live-streamings. vidéos d'échecs
Compte Twitter : pour être au courant des streamings
Couet
Administrateur
Arbre Mojo
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12 814


Jag är ingen bott


« Répondre #201 le: 25 Juin 2008 à 14:43 »

Ça ne m'explique pas ce que c'est ^^"

Je n'ai pas FS sourire
Journalisée


leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #202 le: 25 Juin 2008 à 14:46 »

euh...c'est quoi le zeldapédia ? Une partie du site ?  content
Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
binbin
Invité
« Répondre #203 le: 25 Juin 2008 à 14:49 »

http://wiki.zelda-solarus.com

Exactement^^
Tu pourras expliquer en même temps à Couet ce qu'est le trident car je ne sais pas non plus tire la langue
(ou le mettre sur le wiki ninja)
Journalisée
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #204 le: 25 Juin 2008 à 14:55 »

OK !

Autorisation accordée !  (à condition de ne pas oublier le petit "© leroiducouscous" en bas du document  content)

Vu que c'est sur ce site que j'ai commencé ce travail (il y a bien longtemps), je lui accorde l'honneur de me publier
(comment ça mes chevilles se mettent à enfler ?... tire la langue)


Ah oui et pour le trident, il s'agit simplement d'une arme magique que trouve Ganon dans FS. On le voit également avec une telle arme dans les mains dans ALTTP et Oracles.
« Dernière édition: 25 Juin 2008 à 14:56 par leroiducouscous » Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
Couet
Administrateur
Arbre Mojo
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12 814


Jag är ingen bott


« Répondre #205 le: 25 Juin 2008 à 14:59 »

Oui d'accord mais donc il n'a aucune utilité spéciale ?

Je veux dire, les différentes épées (excalibur, l'épée de 4 etc.) scellent le Mal.
La Triforce a les pouvoir qu'on lui connaît.
L'Ocarina et autres instruments (harpe etc.) par leurs mélodies traversent les âges ou ouvrent des chemins.
Journalisée


leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #206 le: 25 Juin 2008 à 15:05 »

Si si.
FS dit qu'il s'agit d'un puissant artefact maléfique qui donne de grands pouvoirs et qui a été caché dans le désert (ça t'avance bien ?  rit aux éclats) Bref, c'est ce que cherche Ganon dans FS.

Dans mon histoire, il s'agit aussi de l'objet qui lui permet d'accéder au Saint-Royaume et de conserver la totalité de la triforce (sans lui, il ne peut normalement n'en garder qu'une part rappelons-nous)
Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
Geomaster
Ancien
Héros
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 172



« Répondre #207 le: 25 Juin 2008 à 15:19 »

Ca manque presque même de précisions parfois pour clore le bec à certains qui, comme moi, penseraient de prime abord que quelques détails clochent.

Par exemple, en plaçant TMC avant OOT, même si pour moi ça ne fait aucun doute ne serait-ce que par l'obtention du bonnet, on se demande alors pourquoi Link et Zelda se connaisse bien dans TMC alors qu'ils sont de parfaits inconnus dans OOT. Bien sûr, des décennies voire plus ont du s'écouler entre les deux mais on peut supposer que les "familles" respectives devraient toujours se connaître.

Et là finalement on se dit que dans OOT, Link a été déposé par sa mère près de l'Arbre Mojo quand il était petit et que par conséquent, il y a eu une séparation ici qui peut expliquer tout ça.

Je ne sais pas si j'ai été très clair en fait rit aux éclats

En tout cas, l'argumentation est très bonne et la démonstration très claire.
Journalisée
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #208 le: 25 Juin 2008 à 16:17 »

Bien sûr, des décennies voire plus ont du s'écouler entre les deux mais on peut supposer que les "familles" respectives devraient toujours se connaître.

Et là finalement on se dit que dans OOT, Link a été déposé par sa mère près de l'Arbre Mojo quand il était petit et que par conséquent, il y a eu une séparation ici qui peut expliquer tout ça.

C'est aussi mon avis  cool
D'autant plus que si je me souviens bien, quand Link rencontre Zelda pour la première fois dans Ocarina of Time, elle lui dit un truc du genre "c'est étrange, j'ai l'impression de te connaître"...
« Dernière édition: 25 Juin 2008 à 18:05 par leroiducouscous » Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
mooglwy
Sheikah
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4 033


Miaouuu!


« Répondre #209 le: 25 Juin 2008 à 18:25 »

Franchement vous vous creuser le crâne pour rien. Y a pas de time line. Si il y en avait une nintendo l'aurait clairement donnée. Dans les RE y a une time line sourire par exemple.

Bon bah je vous attends pour celle de mario alors.  tire la langue
Journalisée

Je t' lily.

Regex / Les ravages de linux
Citation
Dites, dans un CV, faut mettre si on préfère vim ou emacs ?
Dis papa comment on fait les bébé
[/table
Couet
Administrateur
Arbre Mojo
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12 814


Jag är ingen bott


« Répondre #210 le: 25 Juin 2008 à 18:31 »

La seule différence est que dans Mario le scénario est le même et il est court en général, y'a guère que l'environnement qui change.

Dans Zelda, on a une histoire bien précise et construite, l'environnement ne change pas, il évolue.
Journalisée


Christopho
Administrateur
Héros
*
En ligne En ligne

Messages: 6 180


Mymy, je t'aime :)


WWW
« Répondre #211 le: 25 Juin 2008 à 19:31 »

Mooglwy on voit bien que tu n'as rien lu yeux fermés
Journalisée

Solarus Games : créez votre jeu avec Solarus
Chaîne Twitch : sessions de live-coding, live-making, live-playing
Chaîne YouTube : tutos Solarus, replays des live-streamings. vidéos d'échecs
Compte Twitter : pour être au courant des streamings
Valoo
Modérateur global
Héros
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 9 229


Membre depuis le 23 mai 2003


« Répondre #212 le: 25 Juin 2008 à 20:30 »

J'ai lu toute ton analyse, est elle tout bonnement excellente. Les arguments sont clairs et irréfutables, tout colle parfaitement. Un très bon travail de recherche, et de cohérence je trouve, félicitations.
Et puis ça fait plaisir de te revoir sur le forum leroiducouscous. Justement, il n'y a pas longtemps, on a repensé à toi  lève les yeux au ciel (voir [jeu] quel membre est-ce ?)
Journalisée

Suivez mon défi fou : finir de nouveau chaque Zelda, à 100%, dans leur ordre chronologique afin de permettre une réécriture au fur et à mesure de la légende.
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #213 le: 26 Juin 2008 à 15:04 »

J'ai lu ma parodie   rit aux éclats

Pas mal...
Mais comme l'a dit Chris, ça ressemble plus au style de Dolphin qu'au mien je trouve mon cher Valoo tire la langue

Quoiqu'il en soit, merci pour vos impressions positives sur ma petite production. Je me suis efforcé de rédiger un texte clair et compréhensible et je suis plutôt content du résultat.
Ca fait maintenant pal mal de temps que je suis passionné par la timeline (la timeline, c'est mon dada  rire) et je pense, après toutes ces années de recherche et d'étude, avoir pondu un truc assez solide.

Et puis comme là je suis en vacances et que j'ai récemment reçu un coup dur dans ma vie, j'en profite pour me replonger dans cette passion.

Actuellement je suis en train de rédiger toute mon histoire de zelda (de façon narrative cette fois) et j'y caserai tous les petits détails que j'ai occultés dans le précédent texte, pour le plus grand bonheur de notre ami géo  content
Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
binbin
Invité
« Répondre #214 le: 26 Juin 2008 à 16:39 »

Faut le mettre sur le wiki vieux Mister Green
Journalisée
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #215 le: 26 Juin 2008 à 22:04 »

Attention attention ! Sous vos yeux ébahis, votre fidèle serviteur lrdc vous narre la légende de Zelda comme jamais vous ne l'avait entendue/lue/vécue ! Avec tous ses détails, ses références à chaque jeu, et tout et tout !

....

Euh vous dites hein si je m'enflamme trop  content.
En tout cas, j'espère faire découvrir à certains un aspect de cette série que je juge important et qu'ils n'ont peut-être jamais envisagé.
Et je précise aussi pour les détraqueurs que vous avez le droit de pas être d'accord.

Histoire de faire saliver un peu les gourmands (s'il y en a), je ne poste ci-dessous que la première partie de cette longue histoire.
Maintenant, installez-vous confortablement et... bonne lecture !


PS : C'est à moi ou à toi d'éditer le wiki Binbin ?
Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
binbin
Invité
« Répondre #216 le: 26 Juin 2008 à 22:08 »

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline

Je l'ai déjà fait mais tout le monde peut éditer le wiki , améliorer l'article etc^^
C'est le but ninja

Mais elle est où l'histoire leroiducouscous?
Journalisée
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #217 le: 26 Juin 2008 à 22:11 »

The Legend of Zelda


Première partie : Les hyliens et la Triforce


La création du monde     (sources: Ocarina of Time, A Link to the Past, Twilight Princess)

   Il existe plusieurs théories sur l’origine du monde, mais dans le royaume d’Hyrule, il est dit que, alors que ni matière, ni vie, ni esprit n’existait, trois déesses d’or et de lumière descendirent sur ce chaos désertique qu’était l’univers. Elles répondaient aux noms de Din, la déesse de la Force, Nayru, la déesse de la Sagesse, et Farore, la déesse du Courage. Sous l’action de leurs pouvoirs combinés, les trois déesses créèrent le monde tel que nous le connaissons : Din se chargea de sculpter la terre et de modeler la matière, Nayru établit l’ensemble des lois physiques du monde, et finalement Farore usa de son pouvoir pour donner naissance à toutes les formes de vie. Une fois leur œuvre accomplit, les déesses quittèrent ce monde nouvellement né, ne laissant comme seul trace de leur passage que trois triangles d’or renfermant une partie de leur pouvoir : la Triforce. Le rôle de la Triforce était de maintenir l’ordre au saint du monde tel que les déesses avaient souhaité qu’il le soit au départ. Bien entendu, les déesses mirent un grand soin à cacher un artefact aussi puissant. Elles cachèrent la Triforce dans un lieu mystique, un lieu qui n’avait pas de consistance proprement dite. Ce lieu, le Saint-Royaume, agirait comme un miroir de l’âme pour quiconque y pénètrerait. Il serait relié au monde par un portail caché.
   Du pouvoir que la Triforce exerçait sur le monde naquirent quatre esprits qui se firent appelés les esprits de la lumière. Gardiens du monde, leur rôle serait de maintenir celui-ci dans la lumière.


Les premiers peuples     (sources: Ocarina of Time, A Link to the Past, Twilight Princess)

   La Triforce étendait son pouvoir depuis le Saint-Royaume sur l’ensemble du monde mais une partie de ce monde bénéficiait tout particulièrement de cette bénédiction : le pays qui se ferait plus tard appelé Hyrule. Hyrule était une terre magnifique, verdoyante et fertile mais surtout, c’était ce pays qui abritait le très secret passage vers le Saint-Royaume.
   Le premier peuple à s’installer dans cette région fut le peuple qui se fit appelé plus tard les célestiens. Les célestiens, malgré leur apparence quelque peu étrange, étaient des êtres particulièrement intelligents et très curieux. Ils construisirent toutes sortes de monuments, de machines étranges et développèrent même une certaine affinité pour quelques arts magiques.
   D’autres peuples vivaient en parallèle dans des contrées voisines d’Hyrule qui attiraient de par leur richesse. Parmi eux se trouvaient les gorons, brave peuple des montagnes et mangeurs de pierres, les zoras, fier et noble peuple aquatique, et les kokiris, enfants de la forêt. Chacun de ces trois peuples était protégé par un esprit gardien. Pour les kokiris, il s’agissait d’un grand arbre connu sous le nom de l’Arbre Mojo, les zoras étaient quant à eux sous la protection de leur dieu poisson Jabu-Jabu, et les gorons étaient pour leur part gardés par un grand dragon de feu connu sous le nom de Volcania.
   Une certaine harmonie s’installa avec le temps entre ces différents peuples, bien que chacun vivait sans trop se préoccuper de ses voisins. Cependant, d’autres peuples formés de créatures barbares et de monstres vivaient dans des régions plus recluses et jalousaient la terre d’Hyrule.
     Quoiqu’il en soit, les célestiens contribuèrent à développer Hyrule avant l’arrivée du peuple élu des déesses.


Les sept sages    (sources: Ocarina of Time, A Link to the Past, Twilight Princess)

   Ce n’est que plus tard qu’apparut à Hyrule le peuple élu des déesses : les hyliens. Les hyliens ressemblaient beaucoup à des humains ordinaires tel que l’on pouvait en trouver dans d’autres contrés comme Holodrum ou Labrynna, à ceci près qu’ils étaient dotés de longues oreilles pointues qui, selon la légende, leur permettaient d’entendre la voix des dieux. Ils étaient également capables d’utiliser la sorcellerie.

   Lorsque les hyliens arrivèrent à Hyrule, ils cohabitèrent dans un premier temps avec les célestiens. Bien qu’ils ne développèrent pas leur goût pour l’ingénierie, ils apprirent auprès d’eux les premiers rudiments du commerce et de l’architecture et s’éprirent de la même curiosité pour le monde qui les entourait. C’est ainsi qu’à force d’étude des légendes du royaume, les hyliens finirent par découvrir l’emplacement du Saint-Royaume et de la Triforce ! Conscients du pouvoir qu’ils venaient de découvrir, les hyliens préférèrent conserver la Triforce à l’abri des mauvaises intentions plutôt que d’utiliser son pouvoir. Ainsi, les hyliens nommèrent sept sages qui seraient chargés de maintenir la Triforce à l’écart du mal. Le pourvoir de la Triforce était tel que son détenteur aurait été capable de faire s’exaucer tous ses vœux ! Aussi les sages convinrent que seul un être au cœur parfaitement pur serait à même d’utiliser ce pouvoir et de faire ainsi connaître l’âge d’or au royaume d’Hyrule. Avec l’aide des célestiens, les sages firent construire un monument gigantesque à l’endroit où se trouvait le portail vers le Saint-Royaume : le temple du temps, et pour mieux garder la Triforce, ils créèrent également toute une série de protections à l’intérieur du temple. Ils créèrent un ocarina magique, l’ocarina du temps, dont seule la musique serait à même d’ouvrir les portes du temple. Les sages mirent également à contribution les meilleurs forgerons du royaume. Ils leur firent fabriquer trois joyaux magiques ainsi qu’une épée étincelante. Cette lame était une lame sacrée, imprégnée du pouvoir du peuple des fées, que seul un être au cœur pur et détenteur des trois joyaux pourrait soulever. Sa puissance magique était telle qu’elle aurait été capable de repousser des pouvoirs accordés par la Triforce si jamais une telle nécessité se présentait ! Cette lame est connue sous le nom d’Excalibur ou « Couperet pouvant vaincre la peste du Diable ». Les sages placèrent l’épée dans un piédestal à l’intérieur du temple. Ainsi, Excalibur jouait le rôle de clé du Saint-Royaume car pour ouvrir le portail, il fallait arracher l’épée de son socle. Mais avant de pouvoir accéder au piédestal, il fallait franchir la lourde porte à l’intérieur du temple qui en barrait l’accès et qui ne pouvait s’ouvrir qu’en plaçant les trois joyaux sur un autel et en jouant le chant des sages, ou chant du temps, avec l’ocarina du temps.

     Lorsque le temple du temps fut achevé, les sept sages partirent se recueillir aux quatre coins du pays, emportant avec eux les joyaux, ou pierres spirituelles comme ils les appelaient. Certains d’entre eux partirent vivre avec les autres races, au-delà des frontières du royaume. Dans leurs lieux respectifs de recueillement, chaque sage se fit ériger un temple en son honneur. Seuls deux d’entre eux ne suivirent pas leurs congénères. Le sage Rauru accepta la tâche de vivre éternellement dans le Saint-Royaume même et de veiller personnellement sur la Triforce. Il se fit construire son temple dans le Saint-Royaume : le temple de la lumière. Ce temple était connecté aux autres temples que les sages avaient bâtis et Rauru aurait également pour tâche de lancer un appel aux successeurs des sages si jamais la Triforce était un jour en danger. L’autre sage qui resta sur place se nommait Mudora Nohansen Hyrule. Sa tâche à lui était de veiller sur le maintient des protections du Temple du Temps et sur l’ocarina du temps.

     Après ces évènements, les célestiens avertirent les hyliens qu’ils avaient trouvé le moyen d’explorer les cieux (d’où le nom qu’ils ont gardé) ! Ils décidèrent alors de partir vivre parmi les nuages et de laisser la terre d’Hyrule aux hyliens. Dans les cieux, les célestiens fondèrent une grande ville du nom de Célestia. Les relations entre hyliens et célestiens perdurèrent quelques années grâce à des runes magiques et d’ingénieux moyens que les célestiens avaient créé pour lier la terre et les cieux, mais cette liaison s’épuisa vite avec le temps, si bien que les célestiens disparurent petit à petit de la mémoire collective des hyliens. Les hyliens livrés à eux-mêmes se décidèrent donc à nommer un roi. La tâche en incomba au sage Mudora qui donna son nom au royaume. Pris par ses devoirs de roi et de sage, Mudora était en plus celui qui, indirectement, était chargé de la transmission du savoir des sages et cela le préoccupait. Aussi rédigea-t-il un ouvrage complet sur cette connaissance et sur les légendes du royaume pour s’assurer que cette connaissance ne soit jamais perdue. 


Zelda    (source: The Adventure of Link)

     Malgré toute sa prestance, Mudora n’était qu’un mortel. Lorsqu’il fut sur le déclin, son fils héritier fit preuve d’une grande soif de pouvoir. Il savait que son père conservait les secrets de la Triforce et qu’il serait de son devoir de les transmettre à son successeur. Cependant, Mudora le sage sentit les mauvaises intentions de son fils. Il décida donc de donner toute sa confiance et de confier son livre à la plus jeune de ses filles : la princesse Zelda. Celle-ci cacha avec soin le précieux ouvrage.

     Lorsque le roi mourut sans avoir révélé ses secrets à son fils, ce dernier chercha par tous les moyens à les découvrir et à s’approprier la Triforce. C’est alors qu’un sorcier, ancien conseiller du défunt roi, se présenta au nouveau monarque et lui révéla que sa sœur Zelda avait été la confidente de son père. Ne pouvant dissimuler sa surprise et sa colère, le prince entreprit de faire parler sa sœur et promit au sorcier de grandes richesses s’il parvenait à obtenir la Triforce. Le prince et le sorcier questionnèrent alors la jeune princesse, mais en tant que digne héritière de la sagesse de son père, elle refusa de leur révéler quoique ce soit. C’est alors que dans sa colère, le sorcier commença à réciter des incantations magiques qui devaient plonger la princesse dans un sommeil éternel si elle persistait à ne rien vouloir révéler. Réalisant ce qui était sur le point de se passer, le prince voulu arrêter le sorcier mais celui-ci arriva finalement au terme de son incantation et Zelda s’écroula sur le sol, inerte. Accablé par le chagrin, le prince fit exécuter le sorcier sur le champ et renonça par la suite à sa quête de pouvoir. Et afin que cette tragédie ne sombre pas dans l’oubli, il ordonna que tous les futurs nouveaux nés de sexe féminin au sein de la famille royale devraient porter le nom de Zelda. La princesse endormie fut quant à elle transportée dans une salle secrète du château où elle devait reposer pour l’éternité.
« Dernière édition: 28 Juin 2008 à 03:55 par leroiducouscous » Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
Morwenn
Sheikah
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 265


And so what?


WWW
« Répondre #218 le: 27 Juin 2008 à 12:22 »

Yeah, t'es trop fort là-dessus leroiducouscous, bravo, c'est super bien foutu rit aux éclats

Je ne m'étais jamais embêté à chercher un lien entre tous les Zelda, si ce n'est les trucs logiques (OOT-->M'sM ; TWW-->PH ; OOA,OOS-->LA), mais c'est là qu'on voit bien que c'est ton "travail à plein temps" en ce qui concerne Zelda, c'est vachement bien foutu^^
EN plus, ton article sur le wiki est devenu le gros, je me sens comme qui dirait dépassé (en même temps, faut dire qu'il n'y a pas d'histoire pour chaque bug ninja). Enfin bref, encore un grand bravo, et malgré tous tes traficotages, ton histoire reste très cohérente, y'a juste un lien qu'il va falloir faire, c'est celui des trois déesses : à priori, ce sont des déesses, pas de problèmes là-dessus, mais on voit que quand elles apparaissent différemment, ce sont les mêmes : Dans TMC comme dans OQ, Din est danseuse de Holodrum, et Nayru est chanteuse en Labrynna. Alors d'après toi, ce sont les mêmes, ou il y a une histoire de descendance ? rit aux éclats Moi, c'était l'un des trucs qui me préoccupaine,t je dois dire, parceque TMC est quand même le premier épisode chronologiquement, et OQ est presque en fin de série...

Sinon, ton histoire reracontée à ta sauce est très bien aussi^^
Je te connaissais pas jusque-là, mais, rien que pour ce timeline, je suis content de ton retour tire la langue
Journalisée

leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #219 le: 27 Juin 2008 à 15:25 »

J'ai envie de dire....tu verras bien  cool

Mais sache que dans une genèse, il faut savoir voir large. Le tout est d'assuré une cohérence maximale. Etant donné la complexité de la série, on ne peut pas non plus se permettre de se casser trop la tête sur chaque petit détail. Mais cela ne veut pas dire qu'il faut les occulter pour autant. Après tout, ce sont eux qui font toute la richesse de la saga.


Autrement, la deuxième partie est en rédaction...Patience donc. D'autant qu'elle comporte cinq sous-parties et sera donc assez longue. De plus, il s'agit toujours d'évènement antérieurs à Ocarina of Time, autrement dit les plus intéressants  content
Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #220 le: 29 Juin 2008 à 18:06 »

The Legend of Zelda
Deuxième partie (début): Premiers conflits


Les minishs    (source: The Minish Cap)

   Les années avaient passé, les rois s’étaient succédés et Hyrule avait jusqu’ici toujours demeuré en paix. Cependant, les peuples de monstres des contrées voisines qui jalousaient les habitants de cette terre en vinrent un jour à se coaliser et lancèrent une offensive massive sur le royaume. L’armée d’Hyrule, sous le commandement du roi Gustave, fut rapidement mise en déroute. Les soldats n’avaient aucune réelle expérience de la guerre et n’étaient certainement pas préparés à repousser un assaut d’une telle envergure. La panique commença à gagner le cœur de la populace. Les habitants d’Hyrule avaient toujours fait aveuglément confiance à leur monarque jusqu’ici, mais cette confiance diminua nettement en voyant l’armée de monstre progresser jour après jour.

    Le roi Gustave fit alors appel à ces plus éminents conseillers militaires. L’un d’eux, un ami proche du roi, était particulièrement réputé pour ses talents de combattant et son sens tactique aiguisé. L’histoire ignore son nom mais c’était un jeune homme blond qui avait l’habitude de porter une tunique verte. Gustave, avec l’appui unanime de ses chefs de régiment, le nomma dirigeant des opérations de guerre. Cette décision redonna quelques espoirs aux soldats et sous le commandement de leur nouveau chef, l’armée d’Hyrule parvint à remporter quelques batailles. Hélas, l’ennemi était en surnombre, et chaque fois que l’armée de Gustave parvenait à décrocher une petite victoire, les assauts dans les autres régions du pays redoublaient d’intensité. Hyrule semblait n’avoir d’autre choix que de capituler.

    C’est alors que, brusquement, une porte vers un autre monde s’ouvrit dans le royaume, au cœur même du château. De cette porte surgirent des êtres pas plus grands qu’un pouce qui disaient se nommer les minishs. Malgré leur taille, les minishs comptaient parmi eux de puissants magiciens. Ils révélèrent au roi qu’ils étaient venus à Hyrule à la recherche de nouvelles sources magiques. Leurs recherches leur avaient en effet indiqué que dans ce monde se trouvaient de puissantes sources d’énergie magique qu’ils appelaient les éléments et qu’ils ne pouvaient trouver à Tyloria, leur monde. A défaut de leur fournir les éléments, le roi implora les minishs de mettre leurs pouvoirs au service du royaume et d’aider Hyrule dans la guerre. Les minishs étaient des êtres bons et généreux et acceptèrent de venir en aide au roi. Ils confièrent alors un grand pouvoir magique à la princesse Zelda, un pouvoir qu’ils appelaient la Force. Animée d’un cœur pur, ce pouvoir permis à la respectée princesse de repousser les monstres au niveau des principales places fortes. Ainsi, les efforts combinés de Zelda et du héros à la tunique verte permirent de gagner un peu de temps, mais il en fallait plus pour vaincre définitivement l’armée ennemie. Aussi les minishs profitèrent du temps gagné pour rechercher les fameux éléments. Lorsqu’ils eurent localisé les quatre forces élémentales, ils enfermèrent leurs énergies dans quatre joyaux. Après avoir averti le roi de leur découverte, les minishs utilisèrent cette énergie pour forger une épée sacrée d’une extraordinaire puissance qui permettrait au héros de débarrasser Hyrule des monstres une bonne fois pour toute. L’épée permit en effet au jeune homme de défaire les monstres avec une aisance déconcertante. Alors qu’ils étaient réputés et craints pour leur robustesse sans égale, la puissance de l’épée sacrée les faisait plier en un rien de temps. C’est ainsi que grâce à cette arme et aux nouveaux pouvoirs de Zelda, le héros parvint à sceller l’ensemble des monstres dans un coffre magique. Il planta ensuite son épée sur le dessus du coffre pour s’assurer que jamais les monstres n’en sortiraient. La guerre était finie.

    Une franche amitié naquit entre les hyliens et les minishs. En mémoire de l’aide précieuse que ces derniers avaient apportée, les hyliens décidèrent de célébrer chaque année une fête en leur honneur. Cependant, nombreux étaient les hyliens qui avaient été profondément marqués par le conflit. Craignant que la paix ne dure pas, certains d’entre eux, grâce à la puissance de l’élément vent et avec l’accord du roi, partirent vivre au dessus des nuages. On appela ces hyliens les éoliens. Quant aux minishs, ils se plurent tellement à Hyrule que certains d’entre eux décidèrent de rester vivre dans ce monde plutôt que de suivre leur congénères qui repartaient dans le leur et dont la porte ne devait se rouvrir que tous les cent ans. Ceux qui restèrent à Hyrule fabriquèrent un peu partout dans le pays des passages magiques qui permettaient aux hyliens comme aux minishs de changer de taille à volonté pour mieux se côtoyer. Toutefois, au fil des siècles, cette coutume disparue peu à peu, jusqu’à ce que les minishs deviennent des êtres légendaires. Cepandant, dissimulés par leur taille, ceux-ci continuaient d’influer en secret dans la vie des hyliens en leur rendant quelques services. La fête des minishs quant à elle demeura une coutume qui traversa les siècles.


La trahison de Volcania    (source: Ocarina of Time)

   Alors que les hyliens avaient essuyé leur première grande bataille de nombreuses années auparavant  et vivaient à présent dans la paix, ce fut les gorons de la montagne de la mort, aux limites d’Hyrule, qui eurent par la suite à traverser une crise majeure. Plus le temps passait, plus les gorons souhaitaient sortir des limites de la montagne et faire plus ample connaissance avec les hyliens. Un de leurs buts principaux était de développer leur commerce ; les gorons avaient en particulier un certain talent dans la conception d’explosifs. Cependant, Volcania était un gardien conservateur et colérique qui voyait d’un mauvais œil ce projet d’extension au-delà de son domaine. Le grand dragon mit son peuple en garde qu’il devait renoncer à ses aspirations, mais les gorons n’écoutèrent pas l’avis de leur gardien réputé pour avoir mauvais caractère. Furieux, Volcania se mit à invoquer secrètement des monstres du feu connus sous le nom de dodongos depuis le cratère qui était son repère. Les gorons se retrouvèrent ainsi trop occupés à lutter contre les dodongos pour penser à une quelconque extension.

   Les gorons passèrent plusieurs années à lutter contre les dodongos qui tentaient de leur voler leur nourriture rocheuse. Il s’agissait de créatures robustes. Leur couverture écailleuse était particulièrement solide et, comme le dragon qui les avait engendrés, ils étaient capables de cracher des flammes. Toutefois, les gorons avaient trouvé un moyen ingénieux de les terrasser : les détruire de l’intérieur en leur faisant avaler des explosifs, car les dodongos avaient la fâcheuse manie d’avaler n’importe quoi. Cependant, les dodongos réapparaissaient sans cesse et les gorons ignoraient d’où ces monstres pouvaient venir. La vérité éclata le jour où deux jeunes gorons turbulents firent déborder leur terrain de jeu trop près de l’antre interdit de leur gardien. Ils virent alors le dragon procéder à ses incantations et donner naissance à ce qui était devenu le fléau du peuple mangeur de pierres. Malheureusement pour eux, le dragon les repéra et fondit sur les gorons imprudents. Il ne laissa que peu de chance à l’un d’eux qu’il englouti d’un coup ! L’autre cependant réussit à s’enfuir, et en toute hâte, il alla alerter son peuple. Les gorons eurent d’abord du mal à croire ses dires, mais en voyant leur jeune ami bouleversé, autant par ce qu’il avait vu que par la perte de son ami, ils conclurent qu’il ne pouvait en être autrement : Volcania les avait trahis !

   Une fois remis de leur surprise, les gorons rassemblèrent leurs plus valeureux guerriers et partirent vers l’antre du dragon qui n’avait plus rien d’un gardien. Le jeune goron qui leur avait appris la nouvelle, désireux de venger la mort de son ami, insista pour les accompagner, mais ses compagnons plus vieux lui refusèrent un quelconque rang dans le bataillon, prétextant qu’il n’était pas assez mur pour le combat, et partirent finalement sans lui. Frustré, il décida malgré tout de s’introduire dans l’atelier de son maître forgeron et il y vola un grand marteau que celui-ci avait forgé avant d’emboîter le pas à ses amis déjà partis. Lorsqu’il rejoint le champ de bataille dans le cratère, il trouva sa tribu en bien mauvaise posture. Volcania engloutissait les gorons les uns après les autres et la moitié d’entre eux semblait déjà manquer à l’appel. Fou de rage, l’audacieux goron se rua sur le dragon armé de son marteau et d’un coup violent lui écrasa le crâne. Volcania était vaincu et les dodongos allaient disparaître du même coup. Cependant, il n’était pas impossible, selon les gorons, qu’ayant été leur esprit gardien, Volcania soit un jour à même de revenir à la vie. Aussi prirent-ils la décision d’enfermer le dragon au plus profond du temple du feu, le temple qu’un sage hylien avait fait construire ici, dans le cratère de la montagne, il y a bien longtemps. Le goron qui avait vaincu le dragon fut quant à lui élever au rang de héros et de chef du peuple des montagnes.


Vaati    (The Minish Cap)

   Les siècles avaient passé depuis la guerre qu’avaient remportée les hyliens et les minishs. Cette année, la porte entre Hyrule et Tyloria allait s’ouvrir à nouveau. Pour l’occasion, Exelo, le gardien du savoir des minishs, comptait offrir aux hyliens sa plus grande création : un chapeau capable d’exaucer l’un des vœux de son porteur ! Mais Exelo avait un disciple, un disciple qui était fasciné par le côté sombre du cœur des hommes. Son nom était Vaati. Avide de pouvoir, il avait pour projet de reprendre la Force jadis donnée aux hyliens. Il subtilisa la création de son maître et, grâce au chapeau, devint un puissant sorcier. Exelo chercha à l’arrêter mais il fut transformé en une créature étrange : une sorte de chapeau vert surmonté d’une tête d’oiseau. Prenant ensuite taille humaine, Vaati partit pour Hyrule en passant la porte des mondes : une occasion qu’il attendait depuis longtemps. Vaati pensait trouver la Force dans le coffre qui jadis avait servi de prison pour les monstres envahisseurs. Il entreprit donc de participer au tournoi qui avait lieu tous les ans pour la fête des minishs, car le vainqueur de ce tournoi recevait l’honneur de voir l’épée sacrée scellant le fameux coffre.

   Pendant ce temps, à Hyrule, vivait avec son grand-père un jeune garçon du nom de Link. Link était un descendant du héros qui avait manié l’épée sacrée autrefois et dont la famille était toujours restée en très bons termes avec la famille royale. Link était ainsi devenu l’ami de la princesse Zelda. Le grand-père de Link était forgeron, le meilleur du royaume, et c’est lui qui chaque année devait forger l’épée que le vainqueur du tournoi recevait en récompense. Cette année, lorsque Zelda vint chercher Link chez lui pour qu’ils aillent ensemble à la fête des minishs en ville, il confia à Link la tâche de remettre au ministre la dite épée. C’est ainsi que Link et Zelda assistèrent à la cérémonie durant laquelle on montrait au gagnant le coffre enfermant les monstres. Celui-ci n’était nul autre que Vaati, qui avait aisément triomphé de tous ses opposants grâce à ses nouveaux pouvoirs. C’est alors que Vaati utilisa sa puissance pour briser l’épée sacrée et ouvrir ainsi le coffre, libérant sur Hyrule les monstres ancestraux. Zelda utilisa alors ses pouvoir pour protéger les siens, mais Vaati, voyant là un pouvoir qui pourrait contrecarrer ses plans, changea la princesse en pierre, ignorant que la magie dont il venait d’être témoin était précisément ce qu’il cherchait. Vaati examina ensuite le coffre et constata qu’il ne contenait rien d’autre que des monstres. Le sorcier disparut alors de la scène et se mit à recherche la Force à travers tout le pays.

    Lorsque Link fut remis de ces évènements, il lui incomba la tâche de partir trouver les minishs car ceux-ci avaient l’habitude de ne se montrer qu’aux enfants. Etant donné que l’épée seule était à même de libérer Zelda de sa malédiction, Link devait leur demander de reforger une épée sacrée à partir des restes de l’ancienne que Vaati avait brisée. C’est ainsi que, armée de l’épée de son grand-père, Link partit à l’aventure dans la forêt de Tyloria, forêt où résidaient les minishs d’Hyrule et à laquelle on avait donné le nom de leur monde, tandis que les soldats du royaume faisaient de leur mieux pour contenir les monstres ressuscités. Depuis la guerre ancienne, les soldats royaux étaient mieux entraînés et la tâche leur était plus aisée que par le passé. Dans la forêt, Link rencontra Exelo sous sa forme de chapeau qui avait tant bien que mal suivi Vaati dans le monde d’Hyrule. Après que le jeune garçon ait repoussé les monstres qui l’encerclaient, Exelo vint se percher sur sa tête et lui apprit à changer sa taille grâce aux passages magiques fabriqués autrefois par les minishs. C’était là le seul moyen pour Link de rencontrer les minishs sylvestres. L’ancien des minishs révéla à Link que pour reforger l’épée, il devait tout d’abord retrouver les quatre joyaux renfermant la puissance des quatre éléments dispersés en Hyrule. C’est dans la forêt même que Link trouva l’élément terre avant que l’ancien ne l’envoie vers les montagnes, là où il devait trouver l’élément feu et rencontrer le forgeron minish Melta qui pourrait reforger l’épée. Lorsque Link arriva à la mine de Melta, celui-ci reforgea l’épée le temps que le jeune guerrier trouve l’élément feu. Il tendit ensuite la lame au garçon et lui expliqua que pour faire renaître l’épée sacrée, il devait se rendre au sanctuaire des minishs, au-delà de la porte des mondes, afin d’imprégner la lame de la force des éléments. Mais il manquait encore à Link deux éléments.

    Pendant ce temps, Vaati cherchait toujours la Force. Ses recherches finissant par se révéler vaines, le sorcier minish adopta une nouvelle tactique : il s’introduisit dans le château grâce à ses pouvoirs et, profitant d’un moment où le roi était seul, le changea en pierre, l’enferma dans les prisons souterraines et pris son apparence et sa place. Il ordonna ensuite à tous les soldats de rechercher la Force. Ainsi Vaati poursuivait des recherches plus efficaces tout en s’assurant une couverture parfaite vis-à-vis de la garde.

    De son côté, le jeune Link rencontra les minishs citadins qui vivaient au cœur même de la cité d’Hyrule. L’ancien de cette communauté de minishs lui révéla qu’il trouverait l’élément eau dans les profondeurs du très pur lac Hylia. Une fois que Link eut finalement ce nouvel et troisième élément entre les mains, il se dirigea, sous les conseils d’Exelo, vers l’ancienne demeure terrestre des éoliens : les ruines d’un édifice connu sous le nom de forteresse du vent. Malheureusement, il n’y trouva pas le quatrième et dernier élément recherché. Il y rencontra en revanche l’esprit de l’ancien roi Gustave qui lui apprit que les éoliens avaient emporté l’élément vent avec eux dans le ciel. Link eut par conséquent à fouiller la tombe du feu roi, qui avait autrefois entretenu des liens avec le peuple des nuages, afin d’y trouver la clé d’un passage vers les cieux. Lorsqu’il fut rendu chez les éoliens, Link dut investir le palais des vents : un gigantesque palais flottant que les éoliens avaient bâti et dans lequel reposait l’élément. Malheureusement, les éoliens avaient dû fuir le palais car même celui-ci avait été envahi par les monstres. Mais malgré son jeune âge, Link était un épéiste talentueux qui ne renonçait jamais. Grâce à son courage, il parvint finalement à rassembler les quatre éléments.

    Link était à présent près pour se rendre au sanctuaire et créer la nouvelle épée sacrée. Le chef des éoliens le mit cependant en garde : la création de l’épée devait révéler les secrets de la Force et Vaati le savait sûrement, aussi se devait-il d’être prudent. Ainsi Link se rendit au château d’Hyrule, passa la porte des mondes et se retrouva dans le fameux sanctuaire. Un piédestal y était entouré de quatre socles. Link déposa les joyaux sur ces socles et planta l’épée reforgée dans le piédestal central. A ce moment, la force contenue dans les joyaux se concentra dans la lame : l’Epée de Quatre venait de naître ! Link réalisa immédiatement le pouvoir de cette arme : grâce à elle, il était capable de créer trois copies de lui-même, devenant ainsi quatre fois plus fort ! Et c’était sans compter sur la puissance magique de l’épée qui pouvait octroyer des dégâts considérables aux créatures maléfiques. D’autre part, lorsque l’épée fut créée, une nouvelle porte s’ouvrit dans le sanctuaire. Derrière cette porte, les anciens minishs avaient fabriqué des vitraux qui racontaient la légende d’autrefois : l’invasion des monstres, le héros maniant l’épée et la princesse aux pouvoirs de lumière, gardienne de la Force. Malheureusement, Link avait manqué de prudence car Vaati l’avait suivi à son insu jusque dans cette pièce ! Le sorcier savait à présent où trouver ce qu’il cherchait et, s’il parvenait à voler la Force dans le cœur de Zelda, Vaati deviendrait un prince du mal quasiment invincible. Usant de ses pouvoirs de téléportation, il faussa compagnie à Link, emmena Zelda au sommet de la plus haute tour du château, château qu’il avait transformé en son antre, et commença à aspirer son pouvoir. Mais Vaati aussi avait commis une erreur : il avait sous-estimé Link et l’Epée de Quatre. Ainsi, le jeune guerrier parvint à le rejoindre et à interrompre son rituel avant qu’il n’ait obtenu toute la Force. Il provoqua alors le sorcier en duel qui, malgré ses pouvoirs encore accrus, tomba devant la puissance de l’Epée de Quatre. Après avoir rendu son apparence à Zelda, Link enferma Vaati dans la lame de son épée et fit reposer cette dernière dans le sanctuaire. Exelo fut également libéré de sa malédiction et reprit sa véritable forme. Ayant récupéré le chapeau à vœux, il en coiffa la princesse d’Hyrule qui put ainsi réparer tous les dégâts causés par Vaati et faire disparaître les monstres. L'expression de ce vœu fut tellement forte qu'elle consuma le chapeau. Après cela, Exelo repartit dans son monde avant que la porte ne se referme, non sans avoir offert à Link un cadeau d’adieu pour lui rappeler son aventure à ses côtés : un bonnet vert.

    La victoire du héros au bonnet vert fut célébrée dans tout le royaume et, pour s’assurer du maintien de la prison de Vaati, on appela les successeurs des sept sages à veiller sur le sanctuaire où reposait l’Epée de Quatre. D’autre part, lorsque Link eut à raconter son épopée au roi, celui-ci éprouva le désir de récréer des relations plus étroites avec les éoliens, aussi décida-t-il de construire une tour gigantesque à l’aide des éléments. Cette tour qui menait aux cieux fut baptisée la tour des vents.


A suivre
« Dernière édition: 29 Juin 2008 à 18:38 par leroiducouscous » Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #221 le: 30 Juin 2008 à 23:37 »

(Suite et fin de la deuxième partie)

Les gérudos et les sheikahs    (source : Ocarina of Time)

   L’histoire d’Hyrule est agitée de remous. Il en va d’ailleurs de même pour les contrées avoisinantes durant certaines périodes de l’histoire. Plusieurs décennies après la défaite de Vaati, un évènement majeur se produisit au sein du peuple des gérudos. Les gérudos étaient une tribu recluse, vivant dans leur forteresse du désert, à la périphérie ouest d’Hyrule, et formant une bande de voleurs, ou plutôt de voleuses. En effet, les gérudos présentaient la singularité de n’être constitués que de femmes. Celles-ci se reproduisaient avec d’autres peuples, mais une mère gérudo donnait systématiquement naissance à une nouvelle fille. Un jour, une gérudo ayant eu un amant hylien mit au monde deux jumelles qui, en grandissant, se révélèrent avoir une grande affinité pour la sorcellerie. Ces jumelles se nommaient Koume et Kotake, mais leur peuple, de part leur double particularité d’être à la fois jumelles et sorcières, nommait plus communément leur duo Twinrova. A mesure que Twinrowa augmentait ses pouvoirs, ses ambitions grandissaient également. Elle en vint notamment à entendre parler de la Triforce cachée dans le royaume d’Hyrule. Cependant, Twinrova, malgré ses rêves de conquêtes, ne se sentait pas apte à combattre pour le pouvoir ni à diriger, aussi décida-t-elle d’user de tous ses pouvoirs pour provoquer la naissance d’un gérudo mâle tous les cent ans au sein de son peuple, un gérudo mâle qui serait imprégné d’une partie de ses pouvoirs et né pour commander les gérudos. Elle espérait ainsi secrètement que le gérudo mâle servirait ses aspirations. Au bout de plusieurs siècles, un gérudo mâle du nom de Ganondorf Dragmire vit le jour. En grandissant, Ganondorf fut pour les gérudos un roi cruel et violent qui n’hésitait pas à transgresser le code d’honneur de la tribu en commettant massacres et meurtres durant les vols. Twinrova pensait tenir là son candidat idéal.

   Alors que Ganondorf voyait le jour, d’autres incidents se déroulèrent à Hyrule durant cette période. Les hyliens développèrent progressivement une peur de la mort. De cette peur apparurent dans le royaume des spectres nés de la haine des morts envers les vivants. Pour prévenir ces apparitions, la famille royale décida de nommer certains de ses fidèles comme gardiens des morts. Avec le temps, ces fidèles, bien que jurant toujours allégeance à la famille royale d’Hyrule, formèrent une communauté à part que l’on nomma les sheikahs. Les sheikahs partirent vivre sur une terre pour eux, au pied de la montagne de la mort. Cependant, malgré le travail que ce peuple des ombres exerçait pour calmer les esprits, les morts ne furent pas tous en paix pour autant. Toute la haine des fantômes en vint même à se regrouper et à former un gigantesque monstre connu sous le nom de monstre de l’ombre. Les sheikahs durent user de tous leurs talents guerriers pour combattre le monstre de l’ombre. C’est une jeune guerrière sheikah répondant au nom d’Impa qui réussit l’exploit de sceller ce monstre au plus profond de leur terre.


La grande guerre    (sources: Ocarina of Time, A Link to the Past, Twilight Princess)

   Quelques années plus tard, des tensions émergèrent à travers le royaume. On entendait régulièrement dans les rues de la cité d’Hyrule des conversations sur l’incompétence et la bêtise de la famille royale, ainsi que sur la légendaire Triforce. Ces commérages rapportaient principalement que la famille royale savait où trouver la Triforce et était stupide de ne pas l’utiliser pour le bien des hyliens, que si les hyliens étaient vraiment le peuple élu des déesses, alors il était de leur devoir de trouver et d’utiliser la Triforce. D’autre part, la pratique de la magie s’intensifiait dans le royaume et de plus en plus de pratiquants se vantaient de leur puissance, dénigraient les plus faibles et utilisaient leur magie à des fins brutales. La famille royale éprouvait beaucoup de difficultés à calmer les choses dans le royaume, d’autant plus que certains nobles qui leur étaient proches n’étaient pas épargnés par les tendances actuelles.

   Un jour, un membre proche de la famille royale qui vivait au château retrouva le très secret livre de Mudora, le premier roi d’Hyrule, lequel détaillait toutes les légendes sur la Triforce et les secrets du temple du temps et du Saint-Royaume. Cet hylien ne se gêna pas pour parler de tout ça à qui voulait l’entendre et très vite, des nombreuses et prolifiques rumeurs sur la cachette de la Triforce circulèrent dans tout Hyrule. Au bout du compte, de nombreux et puissants sorciers décidèrent de s’allier afin de mettre la main sur la tant convoitée relique et espéraient en secret renverser la famille royale. Ralliant au fil de temps de nombreux alliés, ces sorciers déclenchèrent une guerre civile terrible dans le royaume d’Hyrule. D’un côté se trouvaient les fidèles de la famille royale qui cherchaient à protéger la divine Triforce, de l’autre ceux qui aspiraient à s’approprier les pouvoirs des dieux.

   De son côté, dans la vallée gérudo, le jeune Ganondorf suivait le conflit de très près. Twinrova lui avait raconté ce qu’elle avait elle-même appris sur la Triforce et le gérudo mâle y avait été tout particulièrement attentif. Cependant, Twinrova savait de par ses dons de voyance que la Triforce ne serait pas découverte pendant cette guerre, aussi avait-elle conseillé à son jeune maître d’attendre son heure.

   La guerre battait son plein dans tout le royaume depuis déjà plusieurs années. Aucune nuit ne se passait sans que les habitants de la cité d’Hyrule n’entendent les hurlements des hérauts et les flèches des archers voler depuis les murailles. La famille royale avait encore de nombreux défenseurs et de nombreux alliés sur qui elle pouvait compter, notamment la famille du héros et la tribu des sheikahs. Cependant, plus le temps passait, plus ces rangs semblaient diminuer au profit de l’ennemi. Lors d’une nuit particulièrement violente, le pont-levis de l’enceinte fut brisé sous le choc des assauts magiques et l’ennemi déferla dans la cité. Le roi prit alors la décision d’envoyer des messagers chez les gorons et les zoras, les invitant à se joindre à l’armée d’Hyrule dans ce conflit. Les deux peuples répondirent, mais il fallait du temps pour que le roi zora et le chef goron Darunia rassemblent des troupes de combattants et, pendant ce temps, l’ennemi saccageait la cité. Cette nuit là, une jeune mère hylienne, membre de la famille du héros, fut grièvement blessée dans les rues de la cité alors qu’elle cherchait désespérément un endroit où mettre son bébé à l’abri. Rassemblant ses dernières forces, elle grimpa sur un cheval et fuit les murs de la cité. Elle traversa ainsi une bonne partie du royaume, perdant conscience à plusieurs reprises. Finalement, à bout de force, elle trouva refuge dans la lointaine et mystique forêt kokiri où elle confia son enfant au grand Arbre Mojo avant de s’éteindre. L’arbre sentit chez l’enfant une destinée hors du commun, aussi consentit-il à l’adopter en dépit des règles de la forêt. Quant au sort de la cité, les soldats du roi parvinrent à tenir bon jusqu’à l’aube, moment où arrivèrent les salvatrices troupes goron et zora.

   Ceux désireux de trouver la Triforce n’avaient pas renoncé pour autant. Ils finirent par fabriquer un trident à la puissance magique exceptionnelle. Cet artefact serait suffisamment puissant selon eux pour ouvrir un passage vers le Saint-Royaume. Heureusement, Rauru, le sage de la lumière qui veillait sur la Triforce dans le Saint-Royaume depuis les temps ancestraux, sentit l’importance du danger et réagit à temps. Remplissant le rôle qu’on lui avait attribué autrefois, il appela les sept sages à s’éveiller. Face à la puissance qu’ils avaient en face d’eux, ceux-ci décidèrent d’invoquer les puissants et très anciens esprits de la lumière pour arrêter l’ennemi. Devant la puissance des gardiens du monde, les quêteurs des saints triangles n’eurent d’autre choix que de rendre les armes.

   Quand vint pour eux l’heure du jugement, celui-ci fut sans appel. Les esprits de la lumière allèrent jusqu’à rappeler les déesses qui leur donnèrent un miroir obscur capable d’ouvrir une porte vers un monde dépourvu de lumière, un monde que l’on baptisa le Crépuscule et où furent banni tous ceux qui avaient chercher à ouvrir les portes du Saint-Royaume pour leur profit. Avant cela, les esprits de la lumière leur confisquèrent la majeure partie de leurs pouvoirs. Ainsi se termina l’un des conflits majeurs que connu Hyrule. Il restait cependant aux sages la tâche de cacher le trident infernal qui avait été conçu. Ils partirent alors au plus profond du désert. Ils y rencontrèrent un peuple qui bâtissait de grandes pyramides truffées de pièges pour protéger les dépouilles de leurs ancêtres : les zunas. Les sages convinrent que de tels édifices perdus au beau milieu d’un désert hostile constitueraient une protection de premier ordre pour tenir le trident à l’écart de la corruption, aussi conclurent-ils un pacte avec les zunas pour que ceux-ci placent le terrible artefact au plus profond d’un de leurs labyrinthes architecturaux. A Hyrule cependant, le conflit avait causé bien des ravages. De nombreux paysans de la cité d’Hyrule avaient notamment perdu leur foyer. La noble Impa, chef du peuple sheikah, décida alors avec le roi de transformer la terre de son peuple en une terre d’accueil. Ainsi naquit le village connu sous le nom de Cocorico. D’autre part, le roi accepta Darunia et le roi zora comme frères de clan. A dater de ce jour, les habitats des peuples goron et zora firent partie intégrante du royaume d’Hyrule.

   Après quatre ans de guerre pour découvrir la Triforce, les portes du Saint-Royaume étaient finalement demeurées intactes. Ce dont personne ne se doutait, c’est qu’elles s’ouvriraient malgré tout dans les années à venir…


A suivre dans la troisième partie : Les élus du destin
« Dernière édition: 30 Juin 2008 à 23:48 par leroiducouscous » Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
binbin
Invité
« Répondre #222 le: 30 Juin 2008 à 23:54 »

Ce chapitre est vraiment passionnant sourire
Vivement le chapitre trois^^
Journalisée
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #223 le: 03 Juillet 2008 à 11:51 »

The Legend of Zelda
Début de la troisième partie : Les élus du destin


Le héros du temps    (Ocarina of Time)

   Dix ans après la fin de la grande guerre, les choses s’étaient un peu apaisées dans le royaume d’Hyrule. Un climat de bonne entente régnait entre les hyliens, les gorons et les zoras, bien que les différents peuples ne se côtoyaient encore que peu, et les hyliens se remettaient peu à peu de leurs blessures. La vie dans la cité reprenait son cours normal et les travaux de Cocorico étaient déjà bien avancés. Impa était pour sa part devenue la nourrice de la jeune princesse Zelda et vivait désormais au château. Quant au jeune hylien qui avait atterri dans la forêt kokiri, il avait été élevé comme l’un de ses habitants, ignorant tout de ses véritables origines, à l’exception près que, contrairement aux autres kokiris, Link, car tel était son nom, ne possédait pas de fée protectrice. Cela lui valait d’ailleurs d’être le sujet de quelques méfiances de la part de ses amis, mais il possédait néanmoins une grande amie kokiri du nom de Saria.

   La paix du royaume était cependant très instable, car Ganondorf avait décidé de mettre à exécution son plan visant à voler la Triforce. Profitant du fait qu’il n’existait pas encore de relations solides entre les différents peuples, le gérudo mâle partit rencontrer les chefs gorons et zoras ainsi que le grand Arbre Mojo. S’il s’intéressait à eux, c’était parce qu’il savait que les sages anciens leur avaient autrefois confié les trois pierres spirituelles, clés du temps du temps. Devant leurs refus de lui donner les fameuses pierres, Ganondorf eut recours au chantage. Pour persuader les gorons, il usa de ses pouvoirs pour faire renaître les anciens dodongos qui se mirent à provoquer une terrible famine au sein des mangeurs de pierres. Pour faire plier le grand arbre, il invoqua un insecte géant qui se mit à le ronger de l’intérieur. Quant au sort des zoras, il lança à leur esprit gardien Jabu-Jabu une terrible malédiction qui le rendit mourrant. Le gérudo mâle quitta ensuite leurs compagnies avant de leur préciser qu’il n’annulerait ces sortilèges qu’en échange des pierres spirituelles. Par la suite, Ganondorf demanda une audience au roi d’Hyrule et feignit de vouloir sceller une alliance entre les gérudos et les hyliens. Cette comédie lui permit de mener des recherches sur l’ocarina du temps que la famille royale conservait depuis les temps anciens, le temps que les pierres spirituelles lui soient fournies. Tout semblait fonctionner pour le gérudo mâle, mais celui-ci ignorait l’existence d’une prophétie qui parlait de la venue d’un garçon de la forêt, la prophétie du héros du temps.

    L’Arbre Mojo, connaissant sa destinée, envoya une petite fée du nom de Navi chercher le jeune Link. Celui-ci, à l’aide de l’épée de la tribu kokiri, vainquit l’insecte géant. Hélas, le sort de l’arbre était déjà scellé, il ne s’agissait là que d’un test pour éprouver le courage du jeune garçon. Avant de mourir, l’Arbre Mojo lui remit sa pierre spirituelle et le pria de partir trouver la princesse Zelda qui seule, au sein de la famille royale, voyait clair dans le jeu de Ganondorf. Après avoir fait ses adieux à son amie Saria, Link, accompagné de sa nouvelle partenaire Navi, quitta la forêt et se rendit donc au château d’Hyrule où Zelda et Impa lui confièrent la tâche de récupérer les deux autres pierres et de contrer les plans de Ganondorf en trouvant la Triforce avant lui. C’est ainsi que, armé de son courage, Link partit trouver les gorons et les zoras. Il vainquit les dodongos et leva la malédiction de Jabu-Jabu. Ce faisant, il rencontra Ruto, la princesse zora, et reçut de sa part et de celle de Darunia les deux pierres en récompense de ses services.

    Alors qu’il rentrait au château trouver la princesse avec les trois pierres spirituelles en sa possession, Link trouva la cité en pleine bataille : Ganondorf avait lancé son assaut pour s’approprier l’ocarina. Surgissant du cœur des combats, un destrier blanc manqua de renverser le jeune garçon : c’était Impa et Zelda qui fuyaient. Lorsque cette dernière l’aperçut, elle lui lança le précieux instrument, la dernière clé du Saint-Royaume, et lui cria d’aller protéger la Triforce. Link courut alors vers le temple du temps, déposa les pierres sur l’autel à l’intérieur, et joua grâce à l’ocarina le chant du temps gravé dans le marbre de l’autel. Le chant résonna dans le temple et, lentement, l’imposante porte du temps s’ouvrit, laissant apparaître derrière elle aux yeux de l’élu, la légendaire épée Excalibur, plantée dans son socle de granit depuis que les premiers sages l’avaient placée là. Le cœur pur du jeune enfant l’autorisa à soulever la lame du temps, ouvrant ainsi, l’espace d’un instant, le portail sacré des déesses menant au Saint-Royaume des légendes, et le menant devant l’entrée du temple de la lumière, lieu où reposait la sainte Triforce. Cependant, l’épée avait jugée celui qui l’avait soulevé trop jeune pour être son porteur, le héros du temps, et l’esprit de Link s’endormit dans le Saint-Royaume en attendant qu’il soit suffisamment mûr. Tout aurait dû bien se passer, mais le sort en décida autrement. Dans la bataille, Ganondorf avait vu Zelda s’adresser à Link et avait ensuite vu ce dernier se diriger vers le temps du temps. Il en avait déduit que le jeune garçon possédait les clés des portes du temps et l’avait suivi secrètement jusqu’au moment où il avait ouvert le portail sacré. Le gérudo mâle en avait alors profité pour s’introduire lui aussi dans le Saint-Royaume où il se retrouva face à face avec l’ancien sage Rauru. Celui-ci ne put empêcher le puissant gérudo de s’approcher de la Triforce. Il ne put que lui dire que lorsque le héros du temps réapparaîtrait, lui et les sages sauraient le rendre à la justice. Dans tous les cas, c’est ainsi que Ganondorf parvint à toucher les trois triangles dorés, symboles des déesses créatrices, mais quelque chose d’inattendu se produisit. Le cœur de Ganondorf n’était pas suffisamment équilibré pour garder le contrôle des trois parties de la Triforce qu’étaient la force, la sagesse et le courage. Il ne put garder pour lui que le fragment de la force. Les deux autres fragments allèrent aux élus du destin. Ainsi donc, Link, dans son sommeil, hérita de la Triforce du courage et Zelda, la princesse fugitive, reçut le fragment de la sagesse.

    Grâce à ses nouveaux pouvoirs, Ganondorf se sacra seigneur du malin et, sous son influence, le Saint-Royaume devint une terre hostile remplie de démons. Seul le temple de la lumière, grâce à l’influence de Rauru, fut préservé de cette corruption. Le gérudo retourna ensuite à Hyrule et y prit le pouvoir. Les soldats d’Hyrule et les sheikahs avaient eu beau tenter de s’opposer à lui, il était à présent détenteur d’une partie des pouvoirs divins et était devenu beaucoup trop puissant pour que quiconque puisse lui résister. Les sheikahs se firent pratiquement tous décimer dans cette courte et ultime résistance. Hyrule devint ainsi la terre du chaos, où les monstres avaient libre cours et où tout le monde vivait dans la crainte et dans l’idée de survie. Le principal refuge des habitants du royaume fut le village Cocorico. Mais Ganondorf n’avait pas assouvi tous ses desseins, il lui restait à trouver les deux parties de la Triforce qu’il lui manquait pour détenir le pouvoir ultime. Il était également perturbé par ce que Rauru lui avait dit à propos des sages, aussi entreprit-il de tuer les sages qui s'étaient éveillés dix ans auparavant et de pervertir les différents temples d’Hyrule en les laissant aux mains de ses démons, ceci afin de contrecarrer l’éveil de nouveaux sages. Zelda quant à elle, détentrice de la Triforce de la sagesse, dut trouver le moyen d’échapper aux recherches de Ganondorf. Elle décida de se dissimuler sous l’apparence d’un sheikah du nom de Sheik en attendant l’éveil du héros du temps, une attente qui dura sept ans. Durant ces sept longues années, Sheik ne resta pas inactif pour autant. Opposant toutes les résistances qu’il pouvait face au seigneur du malin, mesurant toutefois les risques qu’il prenait à chaque fois, il sauva notamment la princesse Ruto d’un gel massif des eaux du domaine zora, provoqué par le monstre qui avait investi le temple de l’eau. Tous les autres zoras cependant furent pris dans la glace et le peuple de l’eau semblait condamné.

   Au bout de sept ans, le héros du temps s’éveilla enfin. Dans le sanctuaire des sages, au cœur même du temple de la lumière, Rauru, le sage de la lumière, lui expliqua la situation et sa mission : il devait aider les cinq sages des cinq temples d’Hyrule à s’éveiller, car les démons qui avaient investi les temples les empêchaient de répondre à l’appel du Saint-Royaume. Lui et le septième sage joindraient ensuite leurs pouvoirs aux leurs et ensemble, le héros du temps et les sept sages pourraient défaire le seigneur du malin qui avait pris possession d’Hyrule. Rauru renvoya alors Link dans le Temple du temps où il rencontra Sheik, lequel entreprit de le guider dans sa mission. Ainsi, armé à présent de la légendaire Excalibur, Link partit pour commencer vers la forêt kokiri où se trouvait le temple de la forêt. En entrant dans son ancienne demeure, Link constata vite qu’elle n’était plus le havre de paix qu’elle était autrefois. Même la sainte forêt était maintenant en proie aux monstres et les kokiris vivaient dans la crainte, cloîtrés dans leurs cabanes. Mais surtout, Link commença dès lors à réaliser le secret qui pesait sur lui. Il avait grandi durant ces sept ans, il était devenu adulte ! Or, les kokiris étaient supposés rester enfant toute leur vie. En effet, ses anciens amis restés enfants ne le reconnaissaient plus. C’est donc préoccupé par de lourdes questions que le héros entra dans le temple. Cela ne l’empêcha pas cependant de triompher des fantômes qui s’y étaient installés et de libérer le sage de la forêt qui n’était autre que Saria, son amie d’enfance. Celle-ci le reconnut malgré tout, mais les retrouvailles entre les deux amis furent de courte durée. Saria dut prendre place dans le sanctuaire des sages et laisser Link poursuivre sa quête. Lorsque Link ressortit du temple, tous les monstres de la forêt avaient disparus. En brisant la malédiction du temple, le héros avait permis au bourgeon de l’Arbre Mojo d’éclore et de ramener la paix dans la forêt kokiri. C’est également le bourgeon qui lui révéla sa véritable histoire et ses véritables origines. A présent qu’il connaissait la vérité, Link fit route vers la montagne de la mort, demeure des gorons.

   Ganondorf, le seigneur d’Hyrule, ou Ganon tel qu’on l’appelait désormais, n’avait cependant pas finit de semer le trouble. Pour se faire craindre des autres races du royaume, il avait décidé de réveiller l’ancien dragon démoniaque Volcania et de lui donner le peuple goron tout entier en pâture. Alors que Link était dans le temple de la forêt et que Darunia, descendant du héros goron d’autrefois, était parti combattre le dragon dans le temple du feu armé du marteau légendaire qui l’avait jadis terrassé, il avait envoyé certains de ses soldats dans la demeure des gorons pour les faire prisonnier. Tous les gorons furent ainsi enfermés dans le temple du feu, sans que Darunia ne puisse rien faire. Heureusement pour eux, le héros du temps arriva à temps pour les aider. C’est le fils de Darunia qui mit ce dernier au courant de la situation. Link partit alors sans attendre les libérer avant d’aller prêter main forte au chef goron face au dragon. Grâce aux pouvoirs combinés de la masse légendaire et d’Excalibur, Volcania fut définitivement détruit et Darunia put s’éveiller à la conscience de sage du feu. Après cela, Link partit pour le temple de l’eau situé au fond du lac hylia. Sheik lui avait raconté qu’il trouverait là-bas la princesse Ruto qui, seule, était parti combattre le monstre du temple. La princesse zora et le héros du temps combattirent et vainquirent le monstre ensemble et Ruto devint le nouveau sage de l’eau. Link avait déjà éveillé trois des cinq sages.

   Le héros poursuivait sa quête à la recherche des deux derniers temples. Au hasard de ses errances, il retrouva Sheik au village Cocorico, l’air inquiet. Il y avait de quoi, car à ce moment là, grâce à l’influence maléfique de Ganon et à cause de la quasi-disparition des sheikahs, le monstre de l’ombre, autrefois scellé dans cette terre, parvint à ressurgir. Sheik expliqua à Link qu’Impa était l’une des sages, le sage de l’ombre. Elle était parti pour le temple de l’ombre et avait réussi à s’éveiller sans l’aide du héros, mais à présent, le monstre de l’ombre était parti l’affronter. Le sage était donc en danger et Link se devait d’entrer dans le temple pour l’aider. Dans le temple, le héros du temps joignit ses forces à la célèbre guerrière sheikah et Excalibur débarrassa définitivement Hyrule de ce monstre hideux.

    Suite à ce combat, Link partit traverser le désert, au-delà de la vallée gérudo, à la recherche du dernier temple : le temple de l’esprit. Ce temple était la résidence même de Twinrova, le duo de sorcières gérudos qui avait élevé Ganondorf. Il était également le quartier général de Nabooru, la voleuse gérudo, bras droit du gérudo mâle. Mais Nabooru conspirait en secret contre son maître qui ne respectait rien du code d’honneur des gérudos. Elle conclut donc une alliance avec Link dans le but de piller les trésors du temple et de saccager les plans de Ganon. Cependant, alors qu’elle et Link étaient partis chacun de leur côté dans le temple, elle fut piégée par Twinrova qui la démasqua et lui lança un sort pour en faire son esclave. Grâce à l’intervention du héros toutefois, qui défit le duo maléfique, elle put recouvrer sa liberté et s’éveiller à la conscience de sage de l’esprit.

    Le héros du temps avait pratiquement réussi sa mission, il avait éveillé tous les sages. C’est alors que Sheik révéla au héros sa véritable identité, celle de Zelda, princesse d’Hyrule, septième sage et détentrice de la Triforce de la sagesse. Elle expliqua alors au héros son plan : tandis qu’il la protégerait en affrontant Ganon, elle commanderait aux six sages de bannir le seigneur de malin dans le Saint-Royaume corrompu et d’en sceller ensuite le portail. Elle lui remit alors un arc et des flèches sacrées, des flèches qui pourraient percer les défenses du tyran afin qu’Excalibur puisse l’atteindre. Zelda avait cependant manqué de prudence et s’était dévoilé trop vite. Depuis son donjon, Ganon sentit sa puissance et utilisa ses pouvoirs pour la téléporter dans son antre. Pris au dépourvu, Link n’avait plus le choix. Il devait affronter en personne et seul à seul le terrible gérudo mâle. Mais si jamais il échouait, Ganon se retrouverait alors avec les trois parties de la Triforce en sa possession. Link ne perdit pas une minute. Il se hâta de gravir les marches du donjon sombre et il provoqua son adversaire en duel. Fort heureusement, il en sortit vainqueur et libéra la princesse. Pourtant, dans son dernier souffle de haine, Ganon usa de toute sa puissance pour faire s’écrouler son donjon, espérant ainsi emporter avec lui ceux qui l’avaient vaincu. Hélas, cette ultime tentative se révéla vaine, car les deux héros parvinrent à sortir à temps. Ils pensaient en avoir terminé, mais grâce à la Triforce de la force, Ganon ressurgit de ses cendres et se transforma en un monstre hideux et gigantesque à l’aspect porcin. Dans un ultime combat, le héros du temps et le septième sage parvinrent à le neutraliser. Zelda appela alors la puissance des sept sages et Ganon fut banni dans le Saint-Royaume qu’il avait violé comme il était prévu, disparaissant ainsi de la surface d’Hyrule. Cette fois, la bataille était terminée. Toutefois, Zelda se sentait profondément responsable de tous les maux qu’avait subit Hyrule durant ces sept dernières années. Ouvrir le Saint-Royaume avait été un acte irresponsable de sa part. De plus, elle se devait à présent de renvoyer Link dans son époque. Le héros lui rendit alors l’ocarina du temps. Elle l’utilisa pour le renvoyer chez lui, sept ans en arrière, où il devait empêcher Ganondorf d’accéder au Saint-Royaume…


Le jugement de Ganondorf    (sources : Ocarina of Time, Twilight Princess)

    Link se retrouva donc de nouveau dans son corps de jeune garçon et Navi et lui se séparèrent à cet instant. A cette époque, Ganondorf complotait encore contre le roi. Cette comédie lui permettait de mener des recherches sur l’ocarina du temps que la famille royale conservait depuis les temps anciens, le temps que les pierres spirituelles lui soient fournies. Tout semblait fonctionner pour le gérudo mâle, mais celui-ci ignorait l’existence d’une prophétie qui parlait de la venue d’un garçon de la forêt, la prophétie du héros du temps. Celui-ci se montra devant la jeune princesse Zelda qui seule, au sein de la famille royale, voyait clair dans le jeu de Ganondorf. Il lui raconta toute son histoire et lui montra le dos de sa main qui présentait la marque du détenteur de la Triforce du courage. A cette vue, la princesse fit violemment irruption dans la salle du trône de son père. Ganondorf était là lui aussi.

- « Père ! », s’exclame-t-elle, « L’homme qui se tient devant vous n’est qu’un traître ! »
- « Zelda ! Que signifie ceci ? », répliqua le roi.
- « Ganondorf ne cherche qu’à s’emparer des pouvoirs divins cachés dans ce royaume et à plonger le monde dans le chaos, je le sais !
- Il suffit ! Nous avons déjà parlé de tout cela et de tes rêves étranges, et je ne laisserai pas une simple vision gâcher une possible alliance. Laisse-nous maintenant, c’est un ordre du roi !
- C’est ainsi que vous vous dîtes le digne successeur de Mudora ? Sachez que j’apporte cette fois la preuve de ce que j’avance. »
La princesse fit signe d’entrer à Link et Impa qui étaient restés derrière la porte.
- « Qui est-ce ? », dit le roi remonté.
- « Devant vous se tient le héros du temps, père ! Il a traversé de nombreuses épreuves pour ramener la paix là d’où il vient et il est venu nous mettre en garde. Il revient d’un futur dans lequel Ganondorf est parvenu à s’introduire dans le Saint-Royaume et à dérober une partie de la très sainte Triforce.
- ZELDA !! C’en est trop ! Comment peux-tu parler de cela ici !?
- Ce n’est un secret pour personne ici père ! Ganondorf sait déjà tout de la Triforce et du Saint-Royaume ! C’était là son seul but en venant à Hyrule. Quant à Link ici présent, il en porte lui-même la marque, regardez ! »
Link, le héros du temps, montra alors le dos de sa main au souverain qui ouvrit des yeux écarquillés. Le regard de Ganondorf, quant à lui, s’était terni. Finalement, après de longues secondes d’étonnement et de silence, le roi reprit.
- « Ce…c’est impossible ! Que…qui est-tu jeune garçon ? Tu as violé les portes du Saint-Royaume !? Tu ne pourrais pas porter cette marque autrement ! »
Zelda répliqua :
- « Non père ! Link n’a pas fait une telle chose. Il porte ce fragment de la Triforce car Ganondorf n’a pas réussi à en garder le contrôle dans le futur d’où il vient, mais dans notre monde, le Saint-Royaume n’a jamais été violé. Si vous ne le croyez pas, allez donc inspecter si vous le désirez la porte du temps et constatez également que les pierres spirituelles n’ont jamais quitté les demeures des gorons et des zoras. »

Consterné, le monarque fit immobiliser le gérudo mâle et envoya des messagers chez ses frères de clan. A leur retour, leur message était formel : la porte du temps était intacte et les gorons et les zoras n’avaient jamais cessé de posséder leurs pierres. Cependant, il était véridique que Ganondorf avait tenté de s’en emparer et qu’il avait proféré de lourdes menaces à l’encontre des peuples alliés. Le roi d’Hyrule dut se rendre à l’évidence et fit arrêté sur le champ le gérudo. Link regarda alors son vieil ennemi sortir, enchaîné et dépourvu de pouvoir, non sans ressentir toute la haine qu’il pouvait exprimer à cet instant. Le roi s’adressa ensuite au héros :
- « Tu as tous sauvé d’un grand danger jeune garçon, jamais je ne pourrai assez te remercier. Ainsi tu es ce jeune enfant qui s’est enfui de la cité avec sa mère il y a douze ans ? Tu es Link, c’est cela ? Nous te serons éternellement reconnaissant et tu peux rester ici aussi longtemps que tu le souhaiteras. »
Le roi s’éclipsa ensuite, laissant la princesse seule en compagnie du héros. Soudain, la marque de la Triforce s’illumina sur le revers de la main de Zelda. Confuse, elle se tourna vers le jeune garçon tout de vert vêtu qui lui sourit en effectuant un signe d’acquiescement de la tête : Zelda avait été choisie par la Triforce de la sagesse dans cette dimension également. La princesse lui sourit également et acquiesça de même. Link s’apprêta ensuite à la quitter.
- « Il te reste des choses à faire n’est-ce pas ? », lui dit-elle.
Sans dire un mot, il lui adressa un regard confiant avant de quitter le château.

   Link connaissait maintenant bien les gorons et les zoras et leur fierté exacerbée. Il se doutait bien qu’ils n’avaient certainement pas détaillé leurs situations aux messagers du roi. Pour que la paix soit totale, le héros du temps retourna donc une nouvelle fois détruire les dodongos et sauver Jabu-Jabu. Il reçu pour ses services leurs deux pierres spirituelles et, avec ces deux pierres et celle de l’Arbre Mojo qu’il avait toujours sur lui, retourna voir Zelda. Ils convinrent qu’il était en effet préférable de modifier leurs cachettes.

   Le sinistre Ganondorf fut quant à lui soumis au jugement des sept sages. Il fut conduit à la tour du jugement située dans le désert, là où reposait le miroir obscur qui avait jadis envoyé les traîtres dans le monde du Crépuscule. Toutefois, les sages jugèrent qu’un tel être ne méritait qu’une seule sentence : l’exécution ! Hélas, l’épée du jugement n’eut pas raison du terrible gérudo mâle, car c’est à ce moment que les pouvoirs de la Triforce de la force s’éveillèrent en lui. Le destin aime parfois jouer : Ganondorf était lui aussi un élu du destin ! C’est alors qu’il arracha l’épée qui mordait sa chair et brisa ses chaînes. Paniqués, les sages ne virent plus qu’un seul moyen de le neutraliser. Ils utilisèrent le miroir pour ouvrir la porte vers le Crépuscule et Ganondorf y fut aspiré. C’est ainsi que le gérudo maléfique disparut d’Hyrule dans cette dimension.


A suivre...
« Dernière édition: 05 Juillet 2008 à 16:35 par leroiducouscous » Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
binbin
Invité
« Répondre #224 le: 03 Juillet 2008 à 12:07 »

Toujours aussi bien.
Les relations entre les jeux sont toujours aussi bien faites. Tout se tient^^
Journalisée
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #225 le: 05 Juillet 2008 à 16:36 »

Je précise que j'ai corrigé un petit détail sur les sages dans le chapitre du héros du temps, peu après que Ganondorf ne vole la Triforce.

La suite est toujours en préparation... cool
Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #226 le: 05 Juillet 2008 à 20:14 »

Voici la suite et fin de la troisième partie pour les intéressés (je sais qu'il y en a au moins un  lève les yeux au ciel)
!! Attention aux spoilers pour ceux qui n'auraient pas fini TP, vous êtes prévenus !!

Le monde des masques    (Majora’s Mask)

   Link, le héros du temps, passa quelques mois à vivre dans le royaume d’Hyrule après sa victoire sur Ganondorf. Il s’était séparé de Navi une fois sa mission terminée et n’avait plus désormais à retourner vivre dans sa chère forêt kokiri. Durant cette période, il vécut dans la cité d’Hyrule et se noua d’amitié avec la princesse Zelda, la seule personne à qui il avait pu raconter son propre passé, mais malgré cela, le fait que toute une partie de son histoire ne soit partagée par aucune des personnes qui l’entouraient était lourd à porter. Il décida donc, à bout d’un temps, de partir. Lorsqu’il annonça son départ à Zelda, celle-ci lui tendit, en souvenir de leur amitié, le précieux ocarina du temps qui, selon elle, le protégerait. Link partit alors vers les profondeurs de la forêt, au-delà du territoire interdit des kokiris, espérant secrètement retrouver la fée Navi, la seule personne en ce monde qui partageait son vécu.

     Après avoir errer quelques temps, il se retrouva assailli par deux fées et une créature des bois, un skull kid, qui portait un masque étrange. Le sinistre trio lui déroba son précieux ocarina et s’enfuit. En les poursuivant, Link passa une porte qui le mena dans un autre monde, le monde de Termina. Lorsqu’il se retrouva à nouveau face à face avec le skull kid, d’étranges et puissantes énergies magiques émanèrent de lui et de son masque et le métamorphosèrent en une créature nommée mojo. L’enfantin Skull kid l’abandonna ensuite à son sort, suivi par l’une de ses deux acolytes. L’autre fée en revanche resta trop longtemps en arrière à se moquer du pauvre Link qui n’arrivait même pas à avancer avec ce nouveau corps, si bien qu’elle perdit de vue ses compères. Abandonnée, elle imposa sa compagnie à Link-le-mojo afin que tous deux retrouvent le fameux Skull kid. Taya souhaitait surtout retrouver l’autre fée partie avec lui, son frère Tael. Ainsi, Link dut se débrouiller tant bien que mal avec ce nouveau corps, cette nouvelle partenaire et dans ce nouveau monde. Il arriva rapidement à Bourg-clocher, la principale ville de Termina, située au cœur de ce pays. Là, il rencontra un étrange marchand, lequel l’avait en fait suivi depuis son vis-à-vis avec Skull kid. Il disait collectionner les masques à travers les mondes et que Skull kid lui avait dérobé celui qu’il portait. Le marchand confia également à Link-le-mojo que s’il parvenait à récupérer son ocarina et que s’il lui rapportait le masque dérobé, il serait à même de lui rendre son apparence normale. Ainsi, Link et Taya s’aventurèrent dans la ville de Bourg-clocher à la recherche de Skull kid. Toutefois ils constatèrent rapidement qu’un grand drame était sur le point de se produire ici-bas : la lune était sur le point de s’écraser et de détruire ce monde dans son intégralité, et l’origine de ce désastre n’était autre que Skull kid et les pouvoirs de son masque. Link retrouva finalement le petit démon au sommet de l’horloge de Bourg-clocher au bout de trois jours de recherche, alors qu’il ne restait tout au plus que quelques heures avant que le cataclysme ne se produise ! Taël avertit alors Taya que le seul moyen d’empêcher la catastrophe était de faire venir les quatre géants protecteurs de ce monde. A ces mots, Skull kid repoussa violemment la petite fée. Taya réalisa alors que Skull kid avait depuis longtemps cessé de jouer et d’être leur ami. Certes, le petit lutin avait toujours eu l’habitude de jouer des sales tours, mais depuis qu’il avait obtenu les pouvoirs de son masque, il avait perdu la tête et devait être arrêté. Mais hélas, l’imposante lune était à présent toute proche du sol, rien ne semblait pouvoir l’arrêter, il était bien trop tard, mais c’était sans compter sur les pouvoirs du héros du temps. Celui-ci parvint à reprendre l’ocarina du temps des mains de Skull kid et, fredonnant le chant du temps, retourna trois jours en arrière !

     Le héros du temps venait de sauver sa peau et celle de Taya de justesse. Il retourna ensuite voir le marchand de masques qui lui avait dit connaître le moyen de lui rendre son apparence s’il récupérait son ocarina. Le marchand lui fit alors jouer une chanson magique qui dissipa la magie dont Link était victime. Cette magie fut scellée dans un masque de mojo qui permettrait désormais au héros de se transformer à volonté en la créature qu’il était devenu. Cependant, Link n’avait pas réussi à récupérer le masque de Skull kid tel que le marché passé avec le marchand le précisait. Pour calmer la colère de ce dernier, et pour lui exprimer sa redevance, il décida alors, puisqu’il avait remonté le temps, de retenter le coup et de tout faire pour arrêter Skull kid. Le marchand lui révéla alors que le masque volé était le masque de Majora, une relique ancestrale autrefois utilisée par une tribu étrange dans des rituels de malédiction. Ce masque renfermait des pouvoirs mauvais et dangereux, mais, l’ancienne tribu ayant disparue, plus personne n’en connaissait la nature exacte. Comprenant désormais l’importance de sa nouvelle mission, Link se mit en route avec Taya à la recherche des quatre géants que Tael avait mentionnés.

     Link partit ainsi s’aventurer aux quatre coins de Termina, jouant régulièrement de l’ocarina afin de revenir en arrière et de disposer de suffisamment de temps face à l’apocalypse toujours imminente. En temps normal, chacun des quatre géants protégeait dans leur sommeil, depuis les quatre temples de ce monde, l’un des quatre peuples vivant dans cette contrée : les mojos, les gorons, les zoras et les humains. Hélas, Link réalisa que Skull kid lui-même avait enfermé les géants dans les corps de quatre démons, aussi le héros du temps dut-il reprendre les combats. Chaque fois qu’il battait l’un de ces monstres, il prélevait le masque maléfique qui avait transformé le géant en démon, de sorte que, l’objet restant avec lui lors de ses retours dans le temps, le géant reste libre dans les nouveaux cycles de trois jours qu’il pouvait vivre par la suite. Lorsqu’il eut finalement mené à bout ces combats et libéré les quatre géants, il les convoqua tous les quatre au sommet de l’horloge, au terme du troisième jour et, grâce à leurs forces combinées, les gardiens parvinrent à stopper la course mortelle de la lune. C’est alors que l’esprit de Majora résidant dans le masque se révéla. Skull kid n’était en réalité qu’un pantin pour l’esprit maléfique. Le masque se transforma en l’incarnation de Majora et Link dut livrer une dernière bataille pour le salut de ce monde. Mais Majora était un esprit étrange et capricieux, au caractère enfantin, qui ne voyait cette scène que comme un gigantesque jeu. Dans un souci de rendre le jeu équitable, il donna à son adversaire un masque qui le transforma le temps du combat en un dieu vengeur extrêmement puissant : Oni-link ! Majora périt de son orgueil car d’un simple coup d’épée, Oni-link le fit disparaître pour toujours.

     Tout était rentré dans l’ordre à Termina, Skull kid était libéré de l’emprise de Majora et le marchand put reprendre le masque qui, à présent, était libéré de toute présence maléfique. Les géants quant à eux repartirent vers leurs demeures, comme il devait l’être. Il n’en avait cependant pas toujours été ainsi ; Link apprit qu’il n’y a pas si longtemps, les quatre géants vivaient au milieu de l’ensemble des peuples et que Skull kid était leur ami. Lorsqu’ils décidèrent de partir, le petit lutin en fut profondément attristé et se sentit cruellement abandonné. C’est depuis cette époque qu’il s’était mis à jouer de sales tours aux autres et le masque de Majora n’avait fait que pousser à son paroxysme sa colère refoulée, mais en réalité, il recherchait plus que tout un ami. Face à cette vérité, Link, seul avec son passé, se sentit tout à coup très proche de Skull kid. Malgré tout, le héros se devait se quitter ce monde qui n’était pas le sien. Ainsi, après avoir fait ses adieux à ses nouveaux amis, il quitta Termina et s’aventura à nouveau sur les chemins hasardeux du destin. Nul ne sait ce qu’il advint par la suite du héros du temps et de son ocarina.


La revanche des bannis    (Twilight Princess)

   De nombreuses années s’étaient écoulées depuis le départ du héros du temps et le bannissement de Ganondorf dans le Crépuscule. Ce dernier s’était plongé dans une grande torpeur, attendant de recouvrer ses forces que l’épée du jugement lui avait ôtées jadis. Durant tout ce temps, Hyrule vivait paisiblement, et il en allait d’ailleurs de même pour les habitants du Crépuscule. Ceux-ci avaient su organiser leur survie dans ce monde depuis qu’ils y avaient été bannis. L’ordre y régnait et leur roi était respecté. Les habitants du Crépuscule n’avaient aucune idée de vengeance envers Hyrule et ceux qui avaient banni leurs ancêtres autrefois. Ils s’étaient fait à la vie ici-bas, là où ils avaient toujours vécu, mais ce n’était pas le cas de Xanto, le premier conseiller du roi. Celui-ci rêvait depuis longtemps de monter sur le trône, d’hériter des pouvoirs que la famille royale se transmettait de souverain en souverain, la seule partie qui leur restait des immenses pouvoirs de leurs ancêtres, et de soulever son peuple contre Hyrule. Toutefois, lorsque le roi fut sur le point se s’éteindre, Xanto vit d’un mauvais œil le fait qu’il choisisse sa fille Midona comme successeur plutôt que lui. Xanto sombra dans le désespoir et toute la haine qu’il exprimait alors sortit Ganondorf de sa torpeur. Ce dernier lui apparut alors, tel un dieu, et accepta de lui confier une partie de ses propres pouvoirs. Ainsi, Xanto renversa la princesse Midona, la transformant en une pauvre petite créature ressemblant à un lutin, et prit le pouvoir. Il se mit à pervertir son peuple et à faire naître chez eux un désir de vengeance, et toute cette haine permit à Ganon de retrouver ses forces petit à petit. Les pouvoirs conjugués de Ganon et de Xanto leur permirent d’ouvrir une brèche vers Hyrule et, sous les ordres de son maître, le roi du Crépuscule partit conquérir le pays des déesses. Lorsqu’il aurait accompli sa vengeance, il reviendrait dans le Crépuscule et en resterait le roi, tandis que Ganon garderait pour lui le royaume d’Hyrule.

     Le château d’Hyrule fut donc rapidement pris d’assaut. La puissante magie de Xanto rendait ses suivants si forts qu’il l’emporta facilement et la princesse Zelda, qui dirigeait les armées et qui au fil des générations dans sa famille avait hérité de la Triforce de la sagesse, dut se rendre. Xanto se mit ensuite en quête de détruire les esprits de la lumière et de récupérer les pouvoirs qu’ils avaient confisqués à son peuple autrefois. Les privant un à un de leur lumière, il plongea Hyrule dans le Crépuscule, dans lequel les habitants ne pouvaient survivre que sous la forme d’esprits désincarnés, inconscients de leur propre état. Pendant ce temps, dans une petite région à la périphérie du royaume, vivait, dans le village de Toal, une petite communauté de fermiers qui ignoraient tout de ce qui se tramait à Hyrule. Ils étaient protégés par le dernier des quatre esprits de la lumière encore intouché et parmi eux vivait un jeune homme du nom de Link, héritier sans le savoir de la Triforce du courage. Lorsque les éclaireurs de Xanto envahirent cette région, ils kidnappèrent Iria, l’amie de Link, et les enfants du village de fermiers. L’élu du courage partit alors à leurs trousses. Celui-ci ne tarda pas à se retrouver face à la frontière séparant sa région de lumière et le Crépuscule qui envahissait Hyrule. Il fut alors happé dans le monde noir par l’un de ses habitants, un membre de l’armée de Xanto. Protégé par sa Triforce, il ne s’y désincarna pas mais se transforma en loup, la seule forme avec laquelle il pourrait exister de ce côté. La transformation lui fit cependant perdre connaissance et les sbires du roi des ombres le traînèrent jusqu’au château d’Hyrule. Là, il fut libéré par Midona qui avait quitté son monde à la recherche de Xanto et du moyen de le renverser. La princesse du Crépuscule pensa que Link pouvait l’aider à retrouver l’ancienne magie noire dont avait autrefois été dépossédés ses ancêtres et qui lui permettrait de vaincre l’usurpateur qui avait envahi Hyrule. Dans le château, Link rencontra Zelda. La princesse, elle, parvenait à garder forme humaine dans ce monde privé de lumière grâce à ses pouvoirs. Elle dévoila à l’élu de la Triforce du courage la situation dans laquelle se trouvait le royaume, puis Midona ramena ce dernier dans sa région natale, juste à temps pour qu’il empêche les sbires de Xanto d’attaquer Latouane, l’esprit de la lumière restant. Cet esprit lui dévoila que le nouveau héros devait ramener Hyrule dans la lumière en retrouvant les fragments épars de la lumière des esprits qui avait été dérobée par les créatures des ombres. Link-le-loup et Midona travaillèrent donc de concert pour retrouver la lumière du premier des trois esprits brisés. Leur tâche accomplie et la lumière restaurée dans la région concernée, l’esprit Firone put redonner à Link sa forme humaine et leur raconta que les esprits étaient les gardiens de la magie sombre jadis arrachée aux bannis et recherchée par Midona et Xanto. A l’arrivée de ce dernier, ils avaient caché les cristaux d’ombre qui la contenaient. Bien qu’il s’agissait d’une magie dangereuse et corruptrice, elle consistait le seul moyen de vaincre Xanto, aussi le héros se mit en quête des trois cristaux d’ombre. Link trouva le premier de ces cristaux dans le temple de la forêt avant de partir libérer les autres régions du royaume du Crépuscule.

     Les enfants du village de Link avaient été amenés jusqu’au village ravagé de Cocorico, où plutôt dans le nouveau Cocorico, car l’ancien village avait été rendu aux sheikahs depuis l’époque du héros du temps. Là, il avaient été secourus par le peu de survivants qui défendaient encore leur terre. Ils étaient dirigés par le prêtre Renald. Seule Iria ne fut pas secourue lors de ce sauvetage. C’est une sheikah de l’autre village qui lui vint en aide et qui la recueillit chez elle. Elle était la descendante de sa fondatrice, la noble Impa, et portait d’ailleurs le même nom que son ancêtre. Cependant, des patrouilles des ombres attaquèrent ce village peu de temps après, massacrant tous les sheikahs. Seule Impa parvint à sauver sa peau, mais Iria fut à nouveau enlevée. Les monstres ne la relâchèrent que dans la cité d’Hyrule, l’endroit qui était pour eux la « réserve » de ses âmes fantomatiques, seuls restes du monde de la lumière. La lançant violemment sur le sol, ils lui firent perdre la mémoire et la pauvre Iria fut recueillit par une nommée Telma, teneuse d’une taverne dans la cité et dirigeante d’un groupe de résistants.

     De son côté, le héros élu des déesses poursuivait sa quête de lumière et d’ombre. Il finit par ramener la lumière sur la région de l’esprit Ordinn, sauvant ainsi des ténèbres Cocorico et les enfants de son village. Ces derniers décidèrent de rester sur place et d’aider les survivants à la reconstruction. Link partit ensuite s’aventurer dans la mine des gorons de la montagne où le deuxième cristal d’ombre avait transformé le chef goron Morrock en bête féroce. Il parvint cependant à briser son maléfice et put se mettre en quête du troisième et dernier cristal. C’est le dernier esprit, Lanelle, qui révéla au héros toute l’histoire à propos des bannis et leur folie de jadis, avant de lui dire qu’il avait caché le dernier cristal dans le temple de l’eau du lac hylia et qu’il devait, pour l’atteindre, obtenir l’aide des zoras. Ceux-ci ayant été attaqués par les créatures des ombres, le jeune prince du peuple des eaux était parti trouver de l’aide dans la cité hylienne mais avait été assailli en route. Il avait été lui aussi recueilli par Telma mais son état était préoccupant. Link entra alors dans la taverne, constatant avec tristesse que sa présente amie Iria ne le reconnaissait plus. Toutefois, Telma, elle et lui décidèrent d’amener le jeune zora auprès de Renald à Cocorico. Grâce à l’escorte du brave guerrier, il y parvinrent sans encombres. Iria fut elle aussi conviée à rester dans ce village où Renald et les enfants de Toal tenteraient de guérir son amnésie. C’est alors que l’esprit de la défunte reine zora apparut aux yeux du héros. Pour le remercier d’avoir pris soin de son fils, elle lui confia une tunique magique qui lui allait lui permettre de respirer sous l’eau, d’entrer dans le temple et de récupérer le dernier cristal.

     Malheureusement, lorsque Link eut finalement tous les cristaux en sa possession, Xanto en personne apparut devant lui. Usant de ses puissants pouvoirs magiques, il lui déroba les cristaux et lui fit prendre sa forme de loup, qu’aucun esprit de la lumière ne pourrait dissiper cette fois. Il neutralisa également facilement Midona et força l’esprit Lanelle à inonder de lumière la pauvre créature du Crépuscule, la plongeant dans un état critique. Lorsque Link et Midona reprirent finalement conscience, cette dernière pria le noble loup de retourner voir Zelda ; peut-être pourrait-elle les aider. En passant par les égouts de la cité, le héros parvint à se frayer un chemin jusqu’au donjon de la princesse. Elle l’envoya alors chercher la légendaire et sainte épée Excalibur, laquelle serait à même de briser sa malédiction, et pour venir en aide à Midona qui était mourante et qui avait encore un rôle à jouer, elle lui offrit son âme. Grâce à l’âme de Zelda, Midona ne craignait désormais plus la lumière et était parfaitement rétablie. Elle et son loup firent donc route vers la forêt, là où se trouvaient les ruines de l’ancien temple du temps. Depuis que la Triforce s’était brisée en trois parties jadis, le Saint-Royaume avait cessé d’exister au bout de quelque temps et le temple s’était du même coup effondré. Quant au sinistre duo Xanto et Ganon, le premier avait finalement réussi à récupérer les pouvoirs qu’il cherchait et retourna donc s’asseoir sur le trône du monde du Crépuscule comme convenu. Toutefois, en repartant dans son monde, il brisa le miroir obscur, porte entre l’ombre et la lumière, afin que Midona ne puisse le rejoindre. Le second, lui, avait désormais parfaitement retrouvé ses forces et prit donc possession du château d’Hyrule, château dans lequel Zelda reposait à présent inerte.

   Dans les bois, Link retrouva finalement l’épée légendaire. Son aura seule lui rendit forme humaine et le héros fut alors appelé à soulever la sainte lame qui allait balayer les ténèbres de ce monde. Ce n’est qu’à ce moment que Midona lui raconta son histoire qu’elle lui avait toujours cachée jusqu’à présent. Elle le pria alors de faire route vers le désert, vers la tour du jugement, là où se trouvait le passage vers le monde du Crépuscule où Xanto s’était enfui. Les deux héros devaient à tout prix récupérer les cristaux d’ombre. Seulement, arrivés au sommet de la tour, ils ne purent que constater que Xanto avait brisé le miroir. C’est alors qu’apparurent devant eux les esprits des sages d’autrefois qui avaient condamnés les bannis et qui avaient également enfermés Ganondorf dans le Crépuscule. Ils leur apprirent que ce dernier était à présent revenu, qu’ils devaient absolument récupérer les cristaux pour détruire la barrière maléfique qu’il avait invoquée autour du château, et que les morceaux du miroir s’étaient dispersés aux quatre coins du pays. Link et Midona n’avaient donc d’autre choix que de partir à la recherche des morceaux du miroir. Cependant, il s’agissait d’un objet magique très puissant, offert aux esprits de la lumière par les déesses, et ses fragments, empreins d’une grande et mauvaise énergie magique, s’étaient envolés dans des endroits qui semblaient particulièrement difficiles à atteindre, deux d’entre eux en particulier. L’un s’était envolé très haut dans le ciel et avait atteint Célestia, la ville des célestiens qui avaient quitté la terre d’Hyrule à ses commencements et qui étaient désormais oubliés de tous. Quant à l’autre, il avait traversé le temps et se trouvait dans le passé, au cœur même du temple du temps ! C’est grâce à la lame du temps qu’il portait que Link, en retournant dans les ruines du temple, ouvrit un portail temporel vers le passé et put récupérer le fragment de miroir. Qui plus est, le temple était justement un édifice que les hyliens avaient construit avec les célestiens et Link y trouva également un bâton magique que le peuple du ciel y avait laissé et qui allait lui permettre de voyager jusqu’à Célestia. C’est en trouvant le moyen de soigner l’amnésie d’Iria, en rencontrant Impa qui possédait les anciens écrits célestiens datant du temps où ils côtoyaient encore les hyliens, et en utilisant la magie de son bâton sur d’anciennes runes célestiennes qui dataient du temps où ils vivaient encore sur terre que Link parvint à atteindre la cité des nuages et à trouver le dernier des morceaux de miroir qui lui manquait alors.

   Une fois le miroir restauré, Link et Midona s’empressèrent d’ouvrir la porte vers le monde du Crépuscule où ils défièrent le terrible Xanto. Mais malgré tout le pouvoir que lui confiaient les cristaux d’ombre, ce dernier fut impuissant devant la puissance d’Excalibur, la sainte lame. Midona récupéra alors les cristaux et s’en servi pour détruire définitivement ce tyran. Le peuple du Crépuscule retrouva alors son état normal, mais Midona se devait encore d’aider Zelda et le monde de la lumière avant de gouverner à nouveau dans son monde. Link et elle partirent donc, armés d’Excalibur et des cristaux d’ombre, livrer leur ultime combat face à Ganon au sein du château d’Hyrule. Devant la puissance des deux héros, le seigneur du malin ressuscité leur concéda la première manche et Midona put rendre son âme au corps sans vie de Zelda. Elle téléporta ensuite le héros et la princesse à l’extérieur, souhaitant donner seule le coup de grâce à celui qui s’était servi de son peuple et de ses faiblesses. Mais Ganon ne se laissa pas si facilement dominé et sortit hélas vainqueur de son face à face avec la princesse du Crépuscule. Midona échappa tout juste à la mort dans cet affrontement. Ganon, détenteur de la Triforce de la force, partit alors régler ses comptes avec les deux autres élus du destin dans un ultime affrontement sur la grande plaine d’Hyrule. Brandissant l’épée du jugement, il fit face au porteur d’Excalibur et à la détentrice des flèches sacrées fournies par les esprits de la lumière. La lumière fut cependant plus forte que l’ombre et, sur la vaste plaine, Ganondorf rendit l’âme. Mais, de part les dégâts qu’il avait causés, son esprit resta profondément encré dans cette terre et dans la Triforce qu’il portait. Hyrule était toutefois sauvé de son emprise pour le moment et, l’origine des pouvoirs l’ayant affectés ayant disparue, Midona retrouva sa véritable apparence. La princesse du Crépuscule put ainsi repartir gouverner les siens. Au moment de faire ses adieux au héros qui l’avait tant aidé, elle décida de faire à nouveau voler en éclat le miroir obscur pour protéger Hyrule des pouvoirs maléfiques qu’il renfermait. L’ombre et la lumière ne faisaient pas bon ménage selon elle et devaient demeurés séparés.


La décision de Zelda    (source : The Adventure of Link)

   Hyrule avait été débarrassé de l’un de ses grands ennemis, mais une chose inquiétait profondément la princesse Zelda. Au cours des derniers siècles, la terre du pays s’était progressivement appauvrie et le sang hylien raréfié. Ses recherches sur ces phénomènes lui firent comprendre qu’Hyrule n’était plus protégé par le pouvoir de la Triforce depuis que celle-ci s’était séparée en trois parties autrefois. Elle en conclut que la relique des déesses devait absolument être restaurée car si cette séparation perdurait trop longtemps, Hyrule allait tomber en ruines et les hyliens allaient disparaître ! Malheureusement, elle ne trouva personne dans le royaume qui soit apte à maîtriser les trois fragments et à réunir la Triforce. Elle décida donc de jeter un sort sur l’ensemble du royaume de façon à ce qu’une marque de la Triforce apparaisse sur le dos de la main de celui qui serait un jour capable d’accomplir une telle tâche. Zelda alla également voir le héros qui portait la Triforce du courage aux frontières du royaume car il lui fallait s’assurer que le futur élu puisse trouver les différentes parties de la Triforce au sein du royaume. Si elle pouvait rester la gardienne du fragment de la sagesse et de l’esprit de Ganon qui possédait celui de la force, Link n’avait pas quant à lui à s’acquitter d’une telle tâche. Ainsi, elle et lui partirent cacher le fragment du courage dans un palais surprotégé d’Hyrule, un palais dont la barrière qui en bloquait l’entrée ne pouvait être dissipée qu’en plaçant six cristaux sur le front de six statues magiques, des statues qui reposaient dans six autres palais truffés de pièges et de puissants soldats magiques. Zelda pensait ainsi que seul l’élu de l’entière Triforce serait à même de s’emparer de la Triforce du courage. Elle rédigea ensuite tout cela sur un parchemin magique que seul cet élu serait capable de lire. Suivant les traces de son ancêtre, Impa, seule survivante de son peuple, retourna par la suite au service de la famille royale et sa famille devint la gardienne du parchemin et des cristaux. 

   Toutefois, cet élu ne se manifesta pas avant plusieurs siècles et durant tout ce temps, Hyrule perdit tout son éclat et les hyliens disparurent pratiquement. Il arriva finalement un temps où seules quelques rares personnes dans le royaume portaient encore en eux une part de sang du peuple élu et étaient capables de manier les arcanes magiques, mais l’ancienne langue et l’ancienne culture des hyliens avaient elles totalement disparu. Quant au royaume, il fut avec le temps fracturé par la mer et déchiré en deux grandes îles totalement séparées.


A suivre dans la quatrième partie : Le pouvoir d'or
Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
flobo
Hylien
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 010


« Répondre #227 le: 05 Juillet 2008 à 21:33 »

Salut tout le monde, ca fait longtemps^^.
A propos du trident et de tloz cous, il est intéréssant de noter que dans BS Zelda, ganon possede ce trident, hors BS zelda se passe juste apres zelda 1 si on le prend en compte. Je croyais y voir une "correction" apres la sortie de ALTTP et l'introduction du trident.
Journalisée
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #228 le: 06 Juillet 2008 à 02:25 »

Salut tout le monde, ca fait longtemps^^.
A propos du trident et de tloz cous, il est intéréssant de noter que dans BS Zelda, ganon possede ce trident, hors BS zelda se passe juste apres zelda 1 si on le prend en compte. Je croyais y voir une "correction" apres la sortie de ALTTP et l'introduction du trident.

Salut flobo !  cool

Oui je sais, mais ce qu'il faut savoir, c'est que le Ganon de BS Zelda n'a pas été créé par Nintendo mais par des fans. Nintendo n'a jamais terminé la programmation de BS Zelda... clin d'oeil
Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
flobo
Hylien
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 010


« Répondre #229 le: 06 Juillet 2008 à 15:17 »

En fait non, tout était la, roto a simplement débloqué la fin avec son patch (source la faq de bs zelda homepage)
Citation
Were the last levels and Ganon's lair created by fans?

All BS Zelda games were in fact completed in Japan, the reason we needed to patch BS Zelda to get to the last levels is because most emulators play this game as week 3 out of 4 (while others will run the game as week 2).

But despite the above, this was either really week 4 or (perhaps because the game was an original creation) each week did in fact contain the whole thing. Why otherwise would we find the tiles for Ganon and his lair into it? On that note, I can't easily give you irrefutable proof of this, but Roto did not create the last part of the game out of nothing, he merely unlocked it. I can say this because he told Con, because of the tiles I mentioned above and because before releasing his patch he hacked a save state that allowed people to fight Ganon, and I don't think it would be possible to program the whole final battle sequence into a save state.
« Dernière édition: 06 Juillet 2008 à 15:19 par flobo » Journalisée
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #230 le: 06 Juillet 2008 à 15:52 »

Ah ok. Autant pour moi  content

Mais de toute façon, je n'aime pas tenir compte des BS Zelda (je n'ai jamais réussi à jouer au-delà du 2e donjon dans Ancient Stone Tablets de toute façon... clin d'oeil)
Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
Atom
Subrosien
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 222


insécable ou presque


WWW
« Répondre #231 le: 06 Juillet 2008 à 16:00 »

Citation
Au bout du compte, de nombreux et puissants sorciers décidèrent de s’allier afin de mettre la main sur la tant convoitée relique et espéraient en secret renverser la famille royale. Ralliant au fil de temps de nombreux alliés, ces sorciers déclenchèrent une guerre civile terrible dans le royaume d’Hyrule. D’un côté se trouvaient les fidèles de la famille royale qui cherchaient à protéger la divine Triforce, de l’autre ceux qui aspiraient à s’approprier les pouvoirs des dieux.
[...]
Quand vint pour eux l’heure du jugement, celui-ci fut sans appel. Les esprits de la lumière allèrent jusqu’à rappeler les déesses qui leur donnèrent un miroir obscur capable d’ouvrir une porte vers un monde dépourvu de lumière, un monde que l’on baptisa le Crépuscule et où furent banni tous ceux qui avaient chercher à ouvrir les portes du Saint-Royaume pour leur profit. Avant cela, les esprits de la lumière leur confisquèrent la majeure partie de leurs pouvoirs.

Citation
Le marchand lui révéla alors que le masque volé était le masque de Majora, une relique ancestrale autrefois utilisée par une tribu étrange dans des rituels de malédiction. Ce masque renfermait des pouvoirs mauvais et dangereux, mais, l’ancienne tribu ayant disparue, plus personne n’en connaissait la nature exacte.

Etant donné que le design du masque de Majora est assez proche de celui du peuple du Crépuscule, je pense qu'il serait intéressant de faire le lien entre ces deux évènements. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une coïncidence et puis ça renforce encore un peu la cohérence de la série, ce qui est le but de ta démarche...

Bravo pour ta timeline en tout cas, elle me parait tout à fait crédible et c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai découvert certaines corrélations dont je ne soupçonnais même pas l'existence ^^
C'est du très bon boulot, j'attends la suite avec impatience  super !
Journalisée

       
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #232 le: 06 Juillet 2008 à 16:39 »

Ouais, j'ai déjà pensé à plusieurs trucs sur les origines du masque, histoire de le lier au reste de l'histoire comme tu dis.  Mais au final, je me suis dit que ça valait pas trop le coup pour plusieurs raisons.

D'abord parce je vois Majora's Mask (tout comme Link's Awakening) comme des histoires annexes justement. Ils ne font pas progresser l'histoire, ils sont là en surplus pour apporter quelques petits messages. Majora's Mask propose des réflexions sur l'amitié et la sincérité et sur les masques que les gens portent pour cacher leur vraie nature (à prendre au sens figuré).
"Je me demande...le visage derrière ton masque...c'est ton vrai visage ?"
Un autre truc que j'ai pu identifier sur ce jeu et que j'aime bien, c'est qu'Aonuma semble vouloir nous dire que, on a beau créer une ambiance apocalyptique et parler de fin du monde et de lune qui va s'écraser, "tout ceci n'est qu'un jeu"! C'est en tout cas la vision des choses de Majora qui veut simplement jouer. Majora, c'est Aonuma dans un sens... lève les yeux au ciel

Quant à Link's Awakening, c'est un hommage au rêve et à son caractère réel. Lui aussi va un peu dans le même sens en voulant nous dire : "Cessez de rêver !  Zelda, Hyrule, la Triforce...tout ça, ça n'existe pas ! Réveillez-vous !"

C'est pour ces raisons que j'aime bien l'idée que ces petits épisodes soient "détachés" du scénario principal. Je pense que c'est ce que voulaient Aonuma et Miyamoto.

Mais on peut imaginer plein de trucs sur le masque de Majora et sur le Poisson-Rêve....
Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
Atom
Subrosien
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 222


insécable ou presque


WWW
« Répondre #233 le: 06 Juillet 2008 à 19:10 »

Je comprend tout à fait que tu veuilles les séparer mais ta démarche manque un peu d'intérêt à ce moment là puisque que tu ne te contente plus que de nous raconter le scénario sans aucune info supplémentaire. Et comme ceux qui lisent ça sont en toute logique des personnes ayant déjà fini ces jeux, ça devient du simple rabâchage ^^'

Mais on peut imaginer plein de trucs sur le masque de Majora et sur le Poisson-Rêve....

Le Poisson-Rêve est assez mystique, je ne vois pas très bien quelle logique pourrait se cacher derrière ça XD
Mais si tu as des pistes, c'est justement le genre de trucs intéressant à mettre. Comme ton hypothèse sur les Twinrova, j'ai adoré ^^
Journalisée

       
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #234 le: 06 Juillet 2008 à 19:24 »

C'est pas faux.
Mais je rédige aussi pour moi.

Sinon, pour ce qui est de lier le masque de Majora aux habitants du crépuscule, on peut bien sûr (j'y avais pensé d'ailleurs à l'époque de la sortie de FSA), mais je trouve que ça ne colle pas trop avec la personnalité du masque.
Il est vrai que sur MM, ainsi que sur TP, je n'ai fait en fait que raconter le jeu, je l'ai clairement ressenti en rédigeant. Mais justement, c'est aussi un peu ce que je recherche. Le tout est d'assurer un bon équilibre entre une bonne cohérence globale et une prise de liberté restreinte par rapport aux dires des jeux, c'est-à-dire conserver leur ambiances propres et les déformer le moins possible (idéalement pas du tout). Dans OOT, il a fallu que "j'agrandisse" un peu le jeu (théorie sur Twinrova, morts de 7 sages pendant les 7 ans, la fin de la partie enfant...)
« Dernière édition: 06 Juillet 2008 à 21:09 par leroiducouscous » Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
Windy
Gerudo
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 566


u just mad cuz im more fabulous than u


WWW
« Répondre #235 le: 01 Mars 2009 à 12:11 »

Bon, moi tout est expliqué la dedans Mister Green

Spoiler: Clik ! (déclic à montrer ou cacher)

À vous !
Journalisée

Valoo
Modérateur global
Héros
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 9 229


Membre depuis le 23 mai 2003


« Répondre #236 le: 01 Mars 2009 à 12:22 »

Mais c'est pas du tout du tout expliqué tout ça. En plus, c'est totalement erroné, désolé. Plusieurs éléments contredisent cet ordre. Je te conseille de lire le timeline proposé par leroidecouscous, qui pour moi est extrêmement cohérent pour ne pas dire parfait.

http://forums.zelda-solarus.com/index.php/topic,17361.msg337781.html#msg337781
Journalisée

Suivez mon défi fou : finir de nouveau chaque Zelda, à 100%, dans leur ordre chronologique afin de permettre une réécriture au fur et à mesure de la légende.
Couet
Administrateur
Arbre Mojo
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12 814


Jag är ingen bott


« Répondre #237 le: 01 Mars 2009 à 12:24 »

Fusion clin d'oeil
Journalisée


Neo2
Sheikah
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4 537



« Répondre #238 le: 01 Mars 2009 à 15:21 »

C'est archi faux, rien que par la présence de TMC dans les derniers. C'était dis dans une interview je crois, sur le site elle y est, rubrique TMC, que cet épisode était premier. clin d'oeil
Journalisée
Windy
Gerudo
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 566


u just mad cuz im more fabulous than u


WWW
« Répondre #239 le: 01 Mars 2009 à 15:34 »

J'ai jamais dit que c'était vrai...  yeux fermés

C'est juste ce que je pensais c'est tout yeux fermés
Journalisée

leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #240 le: 26 Avril 2009 à 14:12 »

Bin elle est loin d'être stupide cette Timeline moi je trouve !
(Sauf que t'as oublié d'inclure TP donc on sait pas trop où tu le mettrais...et J'ADORE le dessin  Mister Green)

Par contre, le plus gros souci selon moi, c'est MC se retrouvant derrière Four Sword.... clin d'oeil
....

Tiens tant qu'à faire, je me permets de re-poster mon argumentation. (J'ai enfin terminé PH ce week-end et donc, magie Zelda oblige, je me replonge là-dedans). J'ai remanié la rédaction et surtout rajouté 1 ou 2 paragraphes qui détaillent/clarifient les choses (notamment sur FSA)

Je précise aussi que je n'ai pas abondonné mon projet de mini roman, mais la suite de ce que j'ai déjà écrit est plus corsée à rédiger (en ce moment, je galère pas mal sur TP et FSA). J'ai d'ailleurs, par la force des choses, pas mal remanié ce que j'avais déjà écrit car je tiens à mettre l'accent avant tout sur la logique générale du récit.
Mais le récit complet viendra, il viendra...
« Dernière édition: 26 Avril 2009 à 14:52 par leroiducouscous » Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
leroiducouscous
Zora
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 743


[Historien Zelda] [Retrogamer]


« Répondre #241 le: 26 Avril 2009 à 14:28 »

Théorie sur la timeline Zelda



Ma timeline sur l’ensemble des jeux zelda est la suivante et je vais vous expliquer point par point pourquoi je mets tel jeu à tel endroit par rapport aux autres :

                       _ TWW_ PH
                     /    
TMC _ OOT
                     \ _ MM _ TP _ LOZ _ TAOL _ FS _ FSA _ ALTTP_ OOS/OOA _ LA

Lisez attentivement, surtout si vous êtes suffisamment connaisseur sur le sujet !


Point de départ

Tout d’abord, tout le monde est a priori d’accord pour dire qu’Ocarina of Time (OOT) écrit le début de l’histoire. Le jeu raconte la légende de la création d’Hyrule, la Triforce repose dans le Saint-Royaume depuis toujours et il est très clair que Ganon, dont les origines sont précisées, sévit là pour la première fois puisqu’il est inconnu de la famille royale au début. Ce sont là les principaux faits remarquables qui viennent placer Ocarina of Time au début. Cet épisode pose le cadre de départ de l’histoire.

Ensuite, tout le monde convient également que Majora’s Mask (MM) raconte la suite des aventures du héros du temps après son retour dans le temps à la fin d’Ocarina of Time. Celui-ci part chercher un ami (vraisemblablement Navi), se retrouve à nouveau en possession de l’Ocarina du Temps et possède toujours sa même épée kokiri. De plus, le Skull Kid rencontré dans le jeu semble être le même que celui à qui l’on joue le chant de Saria dans Ocarina of Time puisqu’à la fin, il précise à Link qu'il a la même odeur que ce garçon qui lui avait joué une chanson dans les bois.

C’est à partir de maintenant que les choses deviennent moins évidentes.


La séparation de la ligne du temps

Commençons par expliquer ce point clé de la timeline qui n’est pas forcément évident à comprendre.

À la fin d’Ocarina of Time, Link adulte enferme Ganon dans le Saint-Royaume avec l’aide des sages, après quoi Zelda le renvoie 7 ans en arrière pour qu’il ait droit à une enfance et qu’il ne fasse pas l’erreur d’ouvrir l’accès au Saint-Royaume pour Ganon. Elle le renvoie précisément en un point temporel situé avant leur première rencontre et donc en un point temporel où Ganon complote encore contre le roi. Il est donc vraisemblable que Link dévoile au grand jour les plans de Ganon. Celui-ci n’accèdera donc pas au Saint-Royaume et n’étendra pas son règne de terreur comme il l’a fait durant le jeu. En revenant dans le passé, Link a modifié ce passé ! Et qui modifie le passé modifie également le futur ! Pourtant, le monde d’Hyrule que Link a libéré des 7 ans de règne diabolique de Ganon existe toujours ! Les deux époques d’Ocarina of Time ne sont donc plus liées chronologiquement et l’on doit dorénavant parler de deux dimensions différentes. L’une a connu sept ans de guerre, l’autre non. A partir de ce point, l’histoire se poursuit dans deux directions différentes.

Petit point de détail additionnel concernant le « passé modifié » : cette dimension garde une trace de la quête du héros du temps, à savoir que la Triforce s’est répartie entre Link, Zelda et Ganon. On peut en effet voir que Link enfant, qui se tient devant Zelda dans la dernière scène d’Ocarina of Time, a la marque de la Triforce du courage. Dans cette dimension, les Triforces du courage et de la sagesse vont donc être transmises de génération en génération dans les familles respectives de Link et Zelda.


Une histoire en deux temps

Focalisons à présent sur les deux gros morceaux de la légende qui apparaissent comme les prolongements de ces deux « branches » : The Wind Waker (TWW) et Twilight Princess (TP).

The Wind Waker est le seul jeu Zelda qui soit explicitement lié à un autre sans être un « hors série » et décrit de manière évidente la suite des évènements d’Ocarina of Time car le scénario du jeu s’appuie énormément sur « le légendaire héros du temps ». De plus, il respecte la répartition de la Triforce qui a eu lieu dans Ocarina of Time. Mais dans quelle dimension sommes-nous ? L’introduction du jeu parle du démon Ganon qui a jadis dérobé les pouvoirs des dieux et plongé Hyrule dans les ténèbres avant qu’un héros ayant traversé le temps n’intervienne. Wind Waker se place donc en toute logique dans la dimension ayant connue la guerre : celle de Link adulte. Le jeu précise également que lorsque le héros du temps a quitté Hyrule (autrement dit lorsque Zelda l’a renvoyé dans son époque), sa Triforce du courage s’est brisée en huit et qu’il n’est ensuite jamais réapparu, même lorsque Ganon a émergé de nouveau avant qu’Hyrule ne soit submergé. Ceci est parfaitement logique puisqu’il ne pouvait pas rejoindre une époque qui n’était plus le futur de la sienne. D’ailleurs, lors du face-à-face entre Link et Zelda à la fin d’Ocarina of Time, celle-ci précise bien qu’en revenant en arrière, Link scelle définitivement les portes du temps.

Vient ensuite Phantom Hourglass (PH) qui se place de manière évidente après Wind Waker.

Twilight Princess, lui, n’est pas lié à Ocarina of Time de manière aussi explicite mais il l’est tout de même de manière assez évidente. Le village des sheikahs (le premier village Cocorico), le personnage d’Impa disant être la descendante de sa fondatrice, le voyage dans le passé dans le Temple du Temps... Tous sont autant d’éléments qui font écho à Ocarina of Time. Qui plus est, la présence de l’épée dans la forêt (où se trouvent les ruines de l’ancien Temple du Temps) est une passerelle entre Ocarina of Time et A Link to the Past qui viendra se situer après. En fait, Twilight Princess vient se placer de manière pour ainsi dire parfaite comme suite d’Ocarina of Time dans la dimension de Link enfant (et donc, après Majora’s Mask). En effet, il respecte lui aussi la répartition de la Triforce (qui, rappelons-le, a eu lieu dans les deux dimensions) et le jeu raconte que Ganon a jadis tenté d’accéder au Saint-Royaume mais a échoué et a été banni dans le monde du Crépuscule, ce qui s’est donc logiquement produit juste après Ocarina of Time, après que le héros du temps l’est dénoncé.

Que les choses soient donc bien claires : Twilight Princess et Wind Waker ne se suivent pas ! Si c’était le cas, cela n’aurait aucun sens puisque Twilight Princess ne met pas en scène le héros du temps alors que Wind Waker y fait référence sans arrêt !

Nous avons donc pour l’instant :

           _ TWW_ PH
         /    
OOT
         \ _ MM _ TP


Les autres grandes lignes de l’histoire

A présent, il reste à étudier l’ensemble des épisodes 2D de la série.

Commençons par focaliser sur les deux plus importants d’un point de vue scénaristique : Four Sword Adventures (FSA) et A Link to the Past (ALTTP), le premier étant bien évidemment précédé directement de Four Sword premier du nom (FS).

Beaucoup peuvent penser qu’A Link to the Past se situerait après Ocarina of Time (dans la dimension de Link adulte) car le background de l’épisode SNES est très proche de l’histoire du héros du temps : Ganon a jadis été enfermé dans le Saint-Royaume par 7 sages et cherche à présent à s’échapper. Cependant, l’histoire de Four Sword Adventures est elle aussi très proche de cela car Ganon est là aussi scellé par 7 sages à la fin. De plus, si l’on regarde de plus près, il existe deux éléments importants dans A Link to the Past qui empêchent d’en faire une suite d’Ocarina of Time. Le premier est que Ganon possède les 3 parties de la Triforce, ce qui est inexplicable du point de vue d’Ocarina of Time. Le deuxième est que Ganon possède le fameux trident qu’il ne trouve que dans Four Sword Adventures (et il y en aurait un troisième qui est que nous avons déjà deux suites parfaites d’Ocarina of Time). A cause du trident, A Link to the Past se situe forcément après les Four Sword, et ce serait donc à la fin des Four Sword que les 7 sages scelleraient Ganon dans le Saint Royaume alors qu’il possédait toute la Triforce. Il existe un argument supplémentaire à cela : l’histoire d’A Link to the Past insiste pas mal sur l’existence d’un ordre de chevaliers qui auraient donné leur vie jadis pour aider à emprisonner Ganon, et justement, Four Sword Adventures met en scène ces fameux chevaliers et les fait mourir !

Mais nous avons deux soucis : d’une part, Ganon n’est pas scellé dans le Saint-Royaume à la fin des Four Sword mais dans l’Epée de Quatre, et d’autre part, si l’on admet que Ganon possède toute la Triforce dans Four Sword Adventures pour qu’il l’ait toujours dans A Link to the Past, il faut qu’elle ait été reconstituée avant. Or ceci n’a lieu que dans un seul jeu : The Adventure of Link !

The Adventure of Link (TAOL), et The Legend of Zelda (LOZ) qui le précède explicitement, seraient donc idéalement à placer avant les Four Sword et A Link to the Past. Et ça tombe bien car dans Zelda 1, Ganon n’a pas encore le trident ! De plus, Zelda 1 respecte lui aussi la répartition de la Triforce. Il peut donc tout à fait se situer après Twilight Princess car cette répartition persiste à priori à la fin de ce dernier. Jusque là, ça colle ! A la fin de Zelda 1, Link a récupéré les morceaux de la force et de la sagesse. Dans The Adventure of Link, il part ensuite chercher le morceau du courage (qui aurait donc été caché par la Zelda de Twilight Princess). La Triforce est alors reconstituée pour la première fois depuis sa séparation dans Ocarina of Time et elle retournerait dans le Saint-Royaume, puisque c’est là que Ganon doit la voler par la suite d’après l’histoire d’A Link to the Past. Notons également d’autres faits concernant l’état du royaume d’Hyrule et le sang hylien. Dans le manuel d’A Link to the Past, il est précisé que c’est depuis le Saint-Royaume que la Triforce ordonne la vie et les choses dans le monde d’Hyrule. Or justement, les scénarios des jeux NES mettent en scène un Hyrule proche de la ruine, ce qui peut s’expliquer par le fait que la Triforce était séparée depuis trop longtemps (depuis l’époque d’Ocarina of Time). Dans Four Sword Adventures et A Link to the Past, Hyrule a un aspect similaire à celui qu’il avait dans Ocarina of Time et Twilight Princess, ce qui serait dû à la Triforce qui serait retournée dans le Saint-Royaume après The Adventure of Link. Toujours plus cohérant : dans A Link to the Past, les hyliens, le peuple élu des dieux, ont disparu. Cette extinction se serait produite en l’absence du pouvoir protecteur de la Triforce durant les années qui précèdent Zelda 1.

Pour résumer, nous aurions donc la suite d’évènements suivante :

LOZ _ TAOL _ FS _ FSA _ ALTTP

(Bien évidemment, nous plaçons cet ensemble après Twilight Princess et non pas après Wind Waker puisqu’Hyrule n’existe plus à la fin de ce dernier.)

Récapitulons : après Twilight Princess, Zelda cache la Triforce du courage du héros. Puis, plusieurs siècles après, sans la protection de la Triforce, les hyliens se sont éteints, Hyrule est pratiquement tombé en ruines et, finalement, Ganon revient. Un nouveau Link apparaît et reconstitue la Triforce qu’il replace dans le Saint-Royaume pour restaurer Hyrule. Ensuite Ganon revient une nouvelle fois, s’empare du trident, trouve la Triforce et est finalement scellé par les 7 sages dans l’Epée de Quatre. Nous en sommes là. Il reste le souci de la fin de Four Sword Adventures qui scelle Ganon dans l’Epée de Quatre et non pas dans le Saint-Royaume, l’endroit où il se trouve dans A Link to the Past. Mais n’oublions pas que nous considérons (sans que ce ne soit précisé dans le jeu) que Ganon possède la Triforce pendant Four Sword Adventures ! On peut donc supposer qu’à la fin de cet épisode, les sages s’aperçoivent de la disparition de la Triforce et, craignant que l’Epée de Quatre ne suffise pas à contenir un Ganon possédant un tel pouvoir, qu’ils décident de sceller la lame dans le Saint-Royaume déjà perverti (cette théorie donne d’ailleurs une petite raison d’être au palais de l’épée de quatre présent dans la version GBA d’A Link to the Past). Ainsi, Four Sword Adventures EST la fameuse « guerre de l’emprisonnement » dont il est question dans l’histoire d’A Link to the Past (et ce n’est pas Ocarina of Time !).

Je vous l’accorde, le plus gros « traficotage » a lieu ici car on donne à Four Sword Adventures tout un aspect supplémentaire qui n’est pas dit dans le jeu. Mais après tout pourquoi pas ? Le jeu reste malgré tout cohérent puisque, dans l’histoire de Four Sword ainsi écrite, les faits rajoutés ne sont révélés aux héros qu’une fois Ganon enfermé dans l’épée, c’est-à-dire après la séquence de fin du jeu. De  plus, nous avons tenu compte d’un maximum de faits et d’arguments : le trident, la Triforce, les chevaliers, les 7 sages, l’état d’Hyrule et le sang hylien.

Cela dit, il reste encore à examiner un ou deux points scénaristiques importants mis en avant par Four Sword Adventures. Le premier est le Miroir Obscur dont il est question dans cet épisode, car il fait grandement penser à celui de Twilight Princess. En effet, l’une des sages de Four Sword Adventures nous précise que le miroir de cet épisode a jadis été utilisé pour sceller une tribu aux pouvoirs sombres. Cela nous oblige donc à considérer qu’il s’agit bel et bien du même miroir (car on perdrait en cohérence générale dans le cas contraire) et qu’il a donc été reconstruit depuis la fin de Twilight Princess où Midona l’avait détruit, mais pourquoi pas ? Rappelons que la Zelda de Twilight Princess le considérait important. De plus, il pourrait très bien toujours s’agir du même miroir dans A Link to the Past qui suit Four Sword Adventures (miroir gardé par les sages ayant la faculté d’ouvrir des portes entre les mondes). L’autre élément à examiner est le « monde des ténèbres » dont il est question dans Four Sword Adventures. Dans un premier temps, il pourrait faire penser à celui d’A Link to the Past, mais si l’on se penche sur la question d’un peu plus près, il semble en fait plus proche du Crépuscule de Twilight Princess. D’abord parce que, dans le monde des ténèbres d’A Link to the Past, les gens qui s’y trouvent se transforment, et là non, car on y trouve plein de monde sous forme humaine dans le village de la jeune fille bleue. (Rappelons que dans Twilight Princess, Link ne se transformait pas automatiquement dans le monde du Crépuscule.) Ensuite parce que ce monde semble étroitement lié aux Links noirs, eux-mêmes liés au Miroir Obscur et donc au Crépuscule. Et finalement parce qu’il est décrit comme « le reflet sombre du monde d’Hyrule » (et qui-plus-est qui existe à priori depuis longtemps), et non comme un lieu saint perverti. De plus, les sorcières bleues qu’on croise dans le jeu me fond grandement penser aux twilis car, dans le village de la jeune fille bleue, elles sont considérées comme des étrangères maniant la magie et ont l’air d’en connaître un rayon sur ce monde sombre…  Enfin, un tout dernier point reste à relever pour clore complètement l’étude de Four Sword Adventures : l’aspect de la carte du monde. Comme expliqué précédemment, nous avons ici un Hyrule à l’aspect similaire à celui d’Ocarina of Time et Twilight Princess, mais aussi et surtout à celui d’A Link to the Past ! On constate que, depuis les premiers épisodes, le palais de l’est, le palais du désert et la tour d’Héra ont été construits, et ces bâtiments, liés à l’ordre des chevaliers d’après A Link to the Past, se retrouvent ensuite en toute logique dans l’épisode suivant.

Nous en sommes donc à

           _ TWW_ PH
         /    
OOT
         \ _ MM _ TP _ LOZ _ TAOL _ FS _ FSA _ ALTTP


Le reste de la légende : le début et la fin

Il ne reste que 4 jeux à placer.

Commençons par étudier The Minish Cap (TMC), vu qu’il est indissociable des Four Sword que nous avons déjà placé. En effet, Four Sword mettait en scène Vaati et l’Epée de Quatre, et leurs origines sont justement racontées dans Minish Cap, donc cet épisode se place forcément avant les Four Sword. Notons que Minish Cap est totalement « déconnecté » de tous les épisodes autres que les Four Sword dans la mesure où il ne parle ni de Ganon, ni de la Triforce. On pourrait donc, dans l’absolu, le placer n’importe où avant les Four Sword, mais ce n’est pas si simple que ça. Dire que Minish Cap n’a aucun lien avec les autres épisodes n’est pas tout à fait exact car il met en avant deux points de scénario importants qui concernent l’ensemble des autres jeux de la série. Le premier est qu’il explique l’origine des pouvoirs de la famille royale, à savoir la Force des minish, et le second est le fait que Link reçoive un bonnet vert de la part d’Exelo à la fin du jeu, ce qui marquerait le début de la tradition du bonnet vert du héros. En effet, Link n’a pas de bonnet au début de ce jeu et c’est en se retrouvant ensuite coiffé d’Exelo que le bonnet devient un symbole. Ces deux points, ainsi que le fait qu’il ne soit pas question de Ganon et de la Triforce dans cet épisode, tendent à le placer en toute première place, avant même Ocarina of Time. Si Ocarina of Time introduisait un Hyrule en pleine maturité et subissant ses premiers troubles majeurs, Minish Cap joue quelque peu le rôle de prologue de l’histoire, mettant en scène un Hyrule tout jeunot et peu étendu et racontant les origines du héros au bonnet vert et de la princesse aux pouvoirs de lumière.

Cela nous donne :

                       _ TWW_ PH
                     /    
TMC _ OOT
                     \ _ MM _ TP _ LOZ _ TAOL _ FS _ FSA _ ALTTP


Nous en sommes à dix jeux (onze en comptant le premier Four Sword). Il ne reste que les deux « Oracles » et Link’s Awakening.

Link’s Awakening (LA) est le plus « malléable » des épisodes de la série et peut, dans l’absolu, se placer à plusieurs endroits. Cependant, on peut remarquer que l’image de fin des Oracles montre Link partant sur les mers dans une embarcation fort similaire à celle que l’on peut voir dans l’intro de Link’s Awakening. Nous retiendrons donc la succession OOS/OOA _ LA, mais Link’s Awakening peut également se placer à d’autres endroits. Il n’a pas d’emplacement imposé, mais il fait une si belle fin… (nous y reviendrons)

Pour Oracle of Seasons et Oracle of Ages (OOS/OOA), notons d’abord l’élément scénaristique principal : Twinrova. Un seul autre jeu mettait en scène le duo de sorcière jusqu’ici : Ocarina of Time, où le héros du temps les avait justement tuées. Toutefois, la bataille entre Twinrova et le héros du temps n’a eu lieu que dans la dimension de Link adulte et par conséquent, il n’y aucun problème à placer les Oracles dans la dimension de Link enfant dans laquelle Twinrova a toujours subsisté. Notons ensuite au sujet de cet épisode que Twinrova cherche à ressusciter Ganon, qui est donc mort quand le jeu commence. Ressuscité, il possède le trident ; nous sommes donc après Four Sword et A Link to the Past. De plus, la Triforce est réunie et loge dans le château d’Hyrule (les manuels confirment bien qu’il s’agit du château) et non pas dans le Saint-Royaume. On peut donc logiquement placer cet épisode double après A Link to the Past ; le Saint-Royaume ayant déjà été violé une fois (avant Four Sword Adventures), Link aurait préféré placé la Triforce dans le château après cet épisode.


Conclusion

Nous avons donc pour finir

                       _ TWW_ PH
                     /    
TMC _ OOT
                     \ _ MM _ TP _ LOZ _ TAOL _ FS _ FSA _ ALTTP_ OOS/OOA _ LA

Signalons que cette timeline respecte non seulement le « morceau » officiellement annoncé par mister Aonuma himself (et parfaitement logique) constitué des 4 épisodes 3D et de Phantom Hourglass, mais aussi la timeline de Miyamoto sur les épisodes 2D donnée à l’époque de la sortie d’Ocarina of Time et qui disait :

OOT _ LOZ _ TAOL _ ALTTP _ LA
(MM, TP, FS, FSA et OOS/OOA n’étaient pas encore sortis à l’époque)

La séparation de la ligne du temps a elle aussi été confirmée par Aonuma et ce dès la sortie de Wind Waker. Je conçois qu’elle puisse être perturbante mais elle est pourtant tout ce qu’il y a de plus logique.

Il convient également de noter que, comme vous avez pu le comprendre, il ne s’agit bien évidemment pas du même Link et la même Zelda dans tous les jeux (ni même de la même Impa). Il s’agit d’ailleurs d’un fait reconnu que Wind Waker, Minish Cap, Four Sword et Twilight Princess ont clairement fait réaliser à tout le monde, car il y a parfois plusieurs centaines d’années entre les épisodes. En fait, il n’y a eu pas moins de 7 Link, 8 Zelda et 4 Impa au cours de cette saga découpée en différentes ères !

Pour la branche principale de l’histoire:

-   1ère ère : Minish Cap (avec Link 1 et Zelda 1)
-   2e ère : Ocarina of Time et Majora’s Mask (avec Link 2, Zelda 2 et Impa 1)
-   3e ère : Twilight Princess (avec Link 3, Zelda 3 et Impa 2)
-   4e ère : Legend of Zelda et Adventure of Link (avec Link 4, Zelda 4 et Impa 3). Notons ici que Zelda 4 n’apparaît que dans Legend of Zelda. Celle qui est présente dans Adventure of Link et qui dort est  antérieure encore à Zelda 1. C’est en quelque sorte la Zelda 0, celle qui a donné son nom à toutes les autres princesses d’Hyrule.
-   5e ère : les Four Sword (avec Link 5 et Zelda 5)
-   6e ère : A Link to the Past, les Oracles et Link’s Awakening (avec Link 6, Zelda 6 et Impa 4)  
 
Pour la branche alternative:

-   1ère ère : Minish Cap (avec Link 1 et Zelda 1)
-   2e ère : Ocarina of Time (avec Link 2, Zelda 2 et Impa 1)
-   3e ère : Wind Waker et Phantom Hourglass (avec Link 3A et Zelda 3A (Tetra))

Signalons qu’à tous ces personnages viennent s’en rajouter d’autres que nous n’avons pas comptés : ceux décrits dans le prologue de Minish Cap, et dont les noms sont tus (mais la princesse s’appelait forcément Zelda elle aussi si Zelda 0 a vécu avant).

Je conclurai par un dernier point concernant Twinrova, bien que ce soit quelque peu un point de vue personnel. Lorsque l’on interroge Navi à leur sujet dans Ocarina of Time (avant leur fusion), la petite fée nous précise que les sorcières gérudos sont les « mères spirituelles de Ganondorf », ce qui selon moi sous-entend que c’est grâce à elles qu’un gérudo mâle naît tous les cents ans. Twinrova pourrait donc être la cause des divers retours à la vie de Ganon dans la chronologie et sa mort marquerait la fin des troubles d’Hyrule (comme si l’on découvrait à la fin de l’histoire que le vrai méchant n’était pas celui que l’on pensait). Ma théorie est la suivante : Twinrova voulait étendre sa domination sur le monde mais n’en avait pas les capacités. Il lui fallait un esprit fort, tant sur le plan physique que spirituel. Un esprit capable aussi bien de combattre et d’utiliser la magie, de guider et de diriger. Pour arriver à ses fins, elle a initié le cycle de la naissance du gérudo mâle imprégné du pouvoir des gérudos. De tous les gérudos mâles à travers les siècles, Ganondorf s’est révélé être le plus puissant et le plus prometteur et Twinrova s’est placée sous sa coupe, tentant par la suite de ressusciter son seigneur de nombreuses fois. La mort de Twinrova dans les Oracles fait ainsi une excellente fin, épiloguée magistralement par l’ode au rêve qu’est Link’s Awakening. Un rêve de voyages et d’aventures, de trésors et de magie, de créatures merveilleuses et de monstres…un rêve qui pourrait concerner la légende de Zelda tout entière, « mais le rêve a forcément une fin, c’est le destin ! » (Le Poisson-Rêve)


© leroiducouscous
« Dernière édition: 10 Juin 2009 à 19:56 par leroiducouscous » Journalisée

"If history is to change, let it change.
If the world is to be destroyed, so be it.
If my fate is to die, I must simply laugh."

Want to disover a good Zelda Chronology ?

http://www.palaiszelda.com/articles/leroiducouscous_chronologie.pdf

http://wiki.zelda-solarus.com/index.php?title=Timeline
Windy
Gerudo
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 566


u just mad cuz im more fabulous than u


WWW
« Répondre #242 le: 26 Avril 2009 à 14:47 »

Wooow ninja

J'lirai tout ça à tête reposée XD
Journalisée

Zaki
Sheikah
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 088



« Répondre #243 le: 26 Avril 2009 à 15:01 »

Pavé César ! Mister Green

Faudrait que tu mettes ça sur le Wiki non ?
Journalisée
Floya
Sheikah
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 174


One night carnival fun fuuun~


« Répondre #244 le: 26 Avril 2009 à 18:02 »

J'ai tout lu!
Et tout est logique! =)

Bravo! =)
Journalisée

Linking13
Gerudo
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 687



« Répondre #245 le: 05 Janvier 2010 à 18:33 »

Je up du vieux topic mais...

Je pense qu'avec St on pourrait revoir tout le timeline, non? Les évènements de tous les Zelda sauf Tmc, Oot, MM et Tww auraient très bien pu avoir lieu sur la nouvelle terre d'Hyrule, celle d'St, vous croyez pas?
Journalisée

Christopho
Administrateur
Héros
*
En ligne En ligne

Messages: 6 180


Mymy, je t'aime :)


WWW
« Répondre #246 le: 05 Janvier 2010 à 19:07 »

ST se situe explicitement 100 ans après PH.
Journalisée

Solarus Games : créez votre jeu avec Solarus
Chaîne Twitch : sessions de live-coding, live-making, live-playing
Chaîne YouTube : tutos Solarus, replays des live-streamings. vidéos d'échecs
Compte Twitter : pour être au courant des streamings
Linking13
Gerudo
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 687



« Répondre #247 le: 05 Janvier 2010 à 19:09 »

Ouioui, mais ça n'empêche rien. Tp aurait pu se passer sur la terre d'Hyrule de St, et pas forcément sur celle de Oot qui n'aurait pas été détruite. Je sais pas si c'est très clair  tire la langue
Journalisée

Couet
Administrateur
Arbre Mojo
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12 814


Jag är ingen bott


« Répondre #248 le: 05 Janvier 2010 à 19:11 »

Oui mais dans ce cas, technologiquement parlant, tout est faussé, puisqu'a priori, l'opus le plus avancé de tous les jeux zelda sortis serait Spirit Tracks, puisqu'on parle de locomotive.
Journalisée


Helmasaur
Gerudo
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 811



WWW
« Répondre #249 le: 05 Janvier 2010 à 19:13 »

Oui mais dans ce cas, technologiquement parlant, tout est faussé, puisqu'a priori, l'opus le plus avancé de tous les jeux zelda sortis serait Spirit Tracks, puisqu'on parle de locomotive.
Cette technologie a peut être été perdue lève les yeux au ciel.
Je sais pas comment est la fin de ST donc il y a de grande chance que j'ai dis une connerie.
Journalisée

Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7 Imprimer 
Forums Zelda Solarus  |  Zelda  |  The Legends of Zelda  |  Sujet: La vraie histoire de Zelda - Le timeline!
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Zelda Solarus 2009Skin par Eidarloy
www.zelda-solarus.com