Retour à l'accueil
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?
25 Octobre 2020 à 13:57

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Règlement | Grades du forum | L'équipe de modération | Album photo | Chat
Rechercher:     avancée
Forums Zelda Solarus  |  Jeux amateurs  |  Tutoriaux  |  Tutoriaux "Game design"  |  Topic: [tuto] Level design : indispensable (dark8744) 0 Membres et 1 Invité sur ce sujet.
Pages: [1] Imprimer
Auteur Sujet: [tuto] Level design : indispensable (dark8744)  (Lu 9033 fois)
Link 57
Héros
*
Offline Offline

Messages: 5 330



Courriel
« le: 18 Février 2008 à 13:01 »

Sans Level design, pas de jeu…


Explication du tutorial

Le tutorial a pour but de comprendre l’approche et la part du level design au sein d’un jeu ou d’un projet quelconque. Il sera comparé à tous les éléments d’un jeu, en particulier le mapping et sera aussi comparé avec certains jeux officiels. En somme, le but sera de présenter l'aspect très peu travaillé dans le domaine du making afin de mettre en évidence les erreurs à éviter.


L’importance du level design

Tout s’explique en définition :

Définition du net :
Le processus dans la création de jeu vidéo qui s'occupe de la réalisation des niveaux (ou cartes) de jeu (level ou map en anglais). C'est une phase importante qui a son influence sur le gameplay final du jeu. Plutôt que de concevoir des règles comme le Game designer, le level designer conçoit les environnements et décors qui peuplent le jeu, essayant de tirer un tout plausible, cohérent et varié.

Définition simple :
Ce qu’on retrouve dans les niveaux, les épreuves, les challenges, la façon dont les endroits et les objets sont placés, la structure des maps, le nombre d’ennemi, switch, la longueur du niveau, etc…

Définition personnel :
Ce qui n’est pas du graphisme, scénario ou personnage. Sans rire, c’est ce qui fait amuser, chercher et influencer le joueur.


La différence entre le mapping et le level design ?

Commençons simple…

Une map c’est ça (édité pour des raisons..):
Un level design c’est ça :

Une map c’est un environnement réel imprimé ou tracé sur une carte. Mais en temps que jeu, c’est là où le personnage se promène (les différents endroits bref).

Un level design, c’est pas une map… puis c’est pas que des graphismes non plus.. En fait, c’est une map, mais pas une map.. Ce que je veux dire, c’est que la map sera faite en sorte d’atteindre des endroits précis pour former un chemin pour tenter de faire les endroits que l’on peut visiter dans une partie de cet univers.

Évidement, il est possible de dire qu’un level design peut être de l’exploration, de la marche, mais on peut appeler ça un level design pauvre.

En gros, la map ne sert que de support pour le level design. Tout ce qui se passe dans la map, c’est le level design.


Quels jeux possèdent les meilleurs level design ?

Réponse :
En majorité, un jeu simple avec un scénario très basique et très peu développé peut contenir un level design bon. La preuve, des jeux comme Super Mario Bros, Yoshi’s Island, Donkey Kong… On retrouve des histoires du genre… « Sauver tel personne, vaincre le gros méchant.. » Cependant tout le reste, ce n’est que du Level design, avec une base de Gameplay. On retrouve très peu de dialogue, une intro souvent passable. On retrouve des niveaux en majorité linéaires avec une évolution dans la difficulté.

Et les jeux avec de gros scénarios ?
 Il est évident que le level design puisse régresser, car l’histoire, les personnages, les légendes semblent être beaucoup plus mises en valeur. Si un maker veut faire un projet, il n’a qu’à créer son univers et faire ses niveaux au lieu de se casser la tête à faire un misérable scénario critiqué par les autres et que par malheur, on ne pense qu’à critiquer le scénario au lieu du Gameplay et Level design. C’est comme si je disais : « J’aime pas le jeu Donkey Kong Country 3, car le scénario est bidon.. Il faut sauver Donkey Kong encore une fois et Diddy et c’est tout.. » Dans ce cas, je crois que ce n’est pas un jeu qu’il faut si on ne juge qu’un scénario, mais plutôt un film. Alors si les makers cherchent un scénario intéressant, ils n’ont qu’à aller au cinéma.

Oui mais les jeux à gros scénarios peuvent aussi avoir un bon Level design ?
Effectivement, il y a des jeux avec des histoires assez poussées comme EarthBound avec 100 heures de durée de vie, avec une aventure tellement incroyable et un scénario assez complexe. Il y a aussi des aventures linéaires réalistes comme Prince of Persia, dont je trouve le scénario, le Gameplay et level design autant bons.

Mais bref, je peux résumer en disant que : « Old school = Best level design ever ».


Comment faire un level design adéquat ?

Je vais résumer cela simple.

1) La difficulté

Tu fais en sorte que la difficulté évolue. Au début c’est facile, au milieu c’est un peu moins facile, puis à la fin c’est plus difficile. Voici un graphique d’une évolution de difficulté qui serait adéquat.


Au début, ça doit être en général facile et à la fin plus difficile. Si la difficulté est la même tout le long, le level design manque de structure. Il faut avoir une évolution de difficulté. Dans la majorité des jeux, ça va de facile à moins facile, mais il peut y avoir des jeux comme Castlevania où ça va de super difficile à ultra méga difficile.

2) La variété

Évidement, faut que ça varie. Si pendant tout le long du jeu, on ne fait que couper des buissons, c’est long pis c’est plate… Il faut le plus possible avoir de nouvelles armes, de nouveaux pouvoirs, faire varier les endroits, mettre des monstres différents, tuer les ennemis d’une manière différente selon leurs forces ou points faibles, mettre des mini-jeux, faire des endroits excités et faire des endroits plus calmes en retour, des endroits drôle et faire des endroits tristes en retour. Bref, varier, pas juste faire la même maudite affaire.

Comme par exemple, les jeux à la 007. Goldeneye était super varié et amusant, mais les récents jeux à la 007 sont moins amusants, car les niveaux sont plutôt rendus linéaires et on ne fait que la même chose.. Tirer et avancer puis éviter de crever.. C’est d’ailleurs l’une des reproches que je fais à Doom 3 aussi, malgré que par moment, je trouve le level design intéressant.

3) La logique

Malgré que ce soit un jeu, il faut avoir un minimum de respect sur la logique du temps et des trucs qui sont présents.

Exemples à éviter :
- Mettre des monstres de feu dans une caverne de glace ou mettre des monstres de glace dans une caverne de feu (sauf si l’univers à quelque chose à voir)

-Éviter de mélanger des trucs modernes avec des trucs de l’antiquité. Genre, un avion conduit par un gladiateur (sauf si c’est une parodie à l’extrême).

-Ne pas donner n’importe quelles habiletés ou trésors à son héros. Exemple si le héros est une sorceresse et bien il serait évident de lui donner des pouvoirs magiques, de feu, glace ou psychique, mais pas une épée ou une grosse masse.

-Respecter l’ambiance. Exemple : Dans un endroit sombre, lugubre, épeurant et sadique, on évite de mettre une musique de passe-partout et des ennemis calinourses (évidement, il y a les exceptions à l’extrême, mais bon).

Bref, où je veux en venir, c’est qu’il faut malgré tout garder du sens dans son univers. On peut exagérer, rendre l’univers encore plus bizarre oui, mais pour qu’un level design soit bon, vaut mieux avoir un minimum de respect sur la cohérence.

4) Bouger

À la base, un jeu c’est fait pour avancer, sauter, grimper, aplatir, courir, creuser, etc.. Si pendant le jeu, on ne fait qu’appuyer sur le même foutu bouton pour confirmer les dialogues, le level design est sûrement parti en vacance.. Habituellement, dans un jeu on bouge toujours, il suffit juste de mettre le plus de choses possibles pour bouger le héros davantage. Mettez ben des combats, des énigmes, des obstacles et des quêtes puis le travail est fait…


Conclusion

Pour conclure, le plus grand conseil que je peux donner à un maker lorsqu’il commence un projet, c’est d’éviter de penser au scénario en premier. Le scénario parfait, on s’en fout (du moins au début). C’est une perte de temps et le jeu n’avance pas. Commencez à vous concentrer sur le moteur pour ensuite pouvoir faire le level design. L’histoire, ça viendra avec le temps. En une journée, vous n’allez pas réussir à trouver une bonne histoire. Il suffit d’y penser lorsqu’on travaille sur les autres aspects du jeu, comme les graphismes, le mapping, le Gameplay et bien sûr, le level design.


Par dark8744
Journalisée
HCkev
Hylien
*
Offline Offline

Messages: 1 427



WWW Courriel
« Répondre #1 le: 15 Juin 2008 à 05:43 »

La moitié des images ne sont plus disponible :mellow: Faudrait les retransférer ;)
Journalisée
Pages: [1] Imprimer 
Forums Zelda Solarus  |  Jeux amateurs  |  Tutoriaux  |  Tutoriaux "Game design"  |  Topic: [tuto] Level design : indispensable (dark8744)
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 2.0.15 | SMF © 2006, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Zelda Solarus 2009Skin par Eidarloy
Solarus-Games