Retour à l'accueil
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?
19 Août 2018 à 21:16

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Règlement | Grades du forum | L'équipe de modération | Album photo | Chat
Rechercher:     avancée
Forums Zelda Solarus  |  Autres  |  Jeux vidéo  |  Sujet: [Reviews] Les soirées du père Morwenn 0 Membres et 1 Invité sur ce sujet.
Pages: [1] Imprimer
Auteur Sujet: [Reviews] Les soirées du père Morwenn  (Lu 2312 fois)
Morwenn
Sheikah
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 265


And so what?


WWW
« le: 21 Décembre 2010 à 15:57 »

J'ai longtemps attendu avant d'ouvrir un tel sujet, mais les occasions sont tellement belles et nombreuses que je me suis dit que ça pouvait valoir le coup. Pour la trame scénariste, il faut savoir qu'il m'arrive, comme à tout être normalement constitué, d'aller chez des amis pour faire des soirées de temps à autres, sauf qu'à chaque fois, je me retrouve indubitablement devant un une console quelconque (De la NES à la PS3, en passant par la CD-I ninja) à jouer à un jeu quelconque, pouvant être pour le meilleur comme pour le pire. Au final, je me suis dit que ça pourrait être sympa de vous faire découvrir ce que j'ai moi-même découvert au cours de mes soirées.
Bien entendu, ces reviews ne pourront pas être aussi complètes que de bonnes vieilles reviews comme on peut en trouver ailleurs sur le net, mais vous pourrez au moins avoir un avis/aperçu sur quelques jeux intéressants (ou pas d'ailleurs, je me rappelle des Zelda sur CD-I...) auxquels vous n'avez pas forcément joué^^


Jeu I - Streets of Rage 2 (Megadrive)


Streets of Rage 2 est un bon vieux beat them all sorti en 1992 sur Megadrive, et développé par Sega.

Streets of Rage 2 propose plusieurs choix de jeu, dont le PvP, mais je ne vous présenterai ici que le mode histoire, qu'on a quand même failli terminer dans la soirée. Concernant l'histoire elle-même, le scénario est assez basique et fait suite au premier Streets of Rage : Axel Stone, ancien policier, reçoit un jour un coup de téléphone de Skate, le jeune frère de son ancien ami policier Adam. Adam se serait fait capturer par un certain "Mr. X". Axel part donc avec le jeune Skate, son ancienne collègue Blaze et un ami catcheur, Max, pour aller délivrer Adam. Bref, c'est assez basique, mais on n'en demandait pas beaucoup aux beat them all à l'époque, c'est largement suffisant pour avoir un bon jeu sourire


Le mode histoire se joue seu (?) ou à deux. Vous avancez dans le jeu, et parcourez 7 niveaux en frappant gaiement toutes sortes d'ennemis et d'objets divers. En dehors des traditionnelles brutes, racailles, motards, ninjas, samouraïs et catcheurs, vous aurez également droit à des hommes volants montés sur jetpack, à des filles équipées de fouets parfois électriques en tenue sado-maso, à des cracheurs de feu, et même à des robots sortis d'on-ne-sait trop où. Au final, ça fait tout un panel d'ennemis plus ou moins forts, mais qui peuvent se révéler assez embêtants lorsqu'ils se mettent à 5 sur vous. La difficulté est bien dosée au cours des 7 niveaux. Ni trop simple, ni trop dure (remarquez cependant que je n'ai joué qu'en mode facile, ainsi, je ne peut pas vraiment juger ce qu'il en est des autres niveaux).


Concernant les contrôles, en-dehors d'avancer, vous avez trois options : sauter, frapper ou effectuer une attaque spéciale assez puissante, mais qui vous blessera en retour. C'est simple et efficace. Cependant, en fonction des personnages, vous pourrez faire quelques coups spéciaux, dont le fameux German Souplex, qui reste une arme puissante et séduisante. Vous pourrez également récupérer des barres de fer, des couteaux et des kunais au long de l'aventure qui augmenteront votre force et/ou votre portée. Ne les négligez pas, ce sont des armes assez puissantes. Notons également que les personnages ne se nourissent que de pommes et de poulets, si possible en plein milieu des combats, puisque ça régénère les PVs tire la langue

Le jeu est en somme très maniable, on aura juste tendance à trop toucher son partenaire avec les coups de pied sautés, ou à leur faire involontairement des german souplex lorsqu'ils seront trop près de nous ( ninja). D'ailleurs, je pense bien qu'on aurait pu terminer le jeu si l'un de mes amis n'avait eu de cesse de nous ruiner avec la moitié de ses attaques, ce qui corse quand même sensiblement la difficulté, et fait perdre pas mal de vies au final. En parlant de vie, vous pouvez en gagner de nouvelles lorsque vous accumulez des points en tuant des ennemis, ou en ramassant des sacs d'argent ou des lingots d'or qui trainent de temps à autres par terre . Chaque personnage commence avec trois vies. Lorsqu'on n'a plus de vies, on peut continuer avec un autre personnage deux fois je crois, avant d'avoir complètement un Game over. Malheureusement, nous avons perdu tous nos personnages juste avant le boss final, que vous voyez ci-dessous sourire


Sinon, que dire de plus ? Les musiques sont plutôt bien pour la Megadrive, pour le peu dont je me souvienne, dynamique et s'adaptant bien au style du jeu, les graphismes sont juste comme il faut, que ce soit au niveau des personnages ou des décors. Je n'aurai pas beaucoup de reproches à faire à ce jeu, sinon qu'on attrape un peu trop facilement les alliés que les ennemis lorsqu'on veut les frapper, mais je pense plutôt que ce doit être dû à notre niveau pas toujours très élevé. On aurait cependant aimé un peu plus d'interaction avec les différents éléments du décor, car en-dehors de quelques objets que l'on peut casser pour trouver des items bonus, le décor ne sert généralement à rien, je me souviens de tapis roulants à un ou deux endroits, mais ça doit être à peu près tout...
Personnellement, je conseillerais ce jeu à tous les amateurs de vieux jeux et de beat them all. C'est assez fun à jouer à deux sourire
« Dernière édition: 01 Janvier 2011 à 16:56 par Morwenn » Journalisée

Floya
Sheikah
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 174


One night carnival fun fuuun~


« Répondre #1 le: 21 Décembre 2010 à 17:19 »

Sympa l'idée. sourire Merci de ton avis.
Je n'ai pas de Megadrive mais c'est vrai que parfois j'aimerais bien pour jouer à ce genre de jeu.
Journalisée

BenObiWan
Ancien
Sheikah
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 377



« Répondre #2 le: 21 Décembre 2010 à 18:33 »

J'ai souvenir d'avoir pas mal joué à ce jeu dans ma jeunesse, bien marrant oui rit aux éclats
C'est celui ci où tu peux prendre une bouteille comme arme, au premier coup tu la casses et après tu donnes des coups avec les tessons?
Journalisée

Citation
Ash Nazg Durbatulùk, Ash Nazg Gimbatul,
Ash Nazg Thrakatulùk agh bruzum-ishi krimpatul.
The fellowship of the Ring - J.R.R. Tolkien
Onilink T
Hylien
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 034


Vainqueur de l'award du Revenant et Award Hommage saison 8


« Répondre #3 le: 21 Décembre 2010 à 23:43 »

Vraiment sympa comme idée , Bonne trouvaille Morwenn !
Je vais lire tout ça et donner mon avis , peut-etre va tu me donner l'intention d'y jouer , moi qui a acquis une mégadrive il y a quelques mois  content
Journalisée
Morwenn
Sheikah
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 265


And so what?


WWW
« Répondre #4 le: 22 Décembre 2010 à 14:37 »

Merci à tous pour vos commentaires rit aux éclats

En fait, je n'ai pas joué à ce jeu sur Megadrive, mais sur PS3. Il existe un jeu qui reprend une quarantaine de jeux Megadrive, dont plusieurs Sonic, Streets of Rage 1, 2 & 3, Altered Beast, Golden Axe, et plein d'autres jeux. Du coup, j'ai pu en voir/tester pas mal au cours de la soirée, mais il n'y a que celui-là qu'on a presque fini, même si je parlerai sûrement d'autres jeux de ce CD tire la langue

Ben : je ne me rappelle pas qu'il y ait de bouteilles dans ce jeu, mais peut-être y en a-t-il dans les autres volets de la saga, je ne sais pas^^"

Pour les futures reviews, qui d'ailleurs ne seront pas toujours dans l'ordre de mes soirées, sinon, je risque de rater quelques trucs, je pense qu'il risque d'y avoir quelques surprises. Voir même quelques jeux que je garde encore secret, mais je me doute bien que personne n'y a joué (et pour certains, vous avez bien raison !) lève les yeux au ciel
Journalisée

4lom
Goron
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 315



WWW
« Répondre #5 le: 22 Décembre 2010 à 16:38 »

En fait, je n'ai pas joué à ce jeu sur Megadrive, mais sur PS3. Il existe un jeu qui reprend une quarantaine de jeux Megadrive, dont plusieurs Sonic, Streets of Rage 1, 2 & 3, Altered Beast, Golden Axe, et plein d'autres jeux. Du coup, j'ai pu en voir/tester pas mal au cours de la soirée, mais il n'y a que celui-là qu'on a presque fini, même si je parlerai sûrement d'autres jeux de ce CD tire la langue


Je te conseil The Story of Thor c'est un peu style Zelda, il très bien fait pour ma part. clin d'oeil
Journalisée

Morwenn
Sheikah
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 265


And so what?


WWW
« Répondre #6 le: 01 Janvier 2011 à 16:56 »

Bon, pour la nouvelle année, je vais vous présenter un jeu que vous ne connaissez probablement pas, étant donné qu'il est sorti il y a fort longtemps sur CD-I et que même Wikipédia n'a toujours pas d'article dessus tire la langue


Jeu II - Zombie Dinos From Planet Zeltoid (CD-I)


ZombieDinos From Planet Zeltoid est donc un jeu éducatif sorti en 1992 sur CD-I. Avant d'aller plus loin, je vous conseille d'aller voir cette vidéo. C'est l'introduction du jeu. Comme vous pouvez le voir, le début surprend : on a droit à une cinématique qui a l'air d'être faite en 3D. Pour replacer ça dans le contexte de l'époque, 1992, c'est la sortie de Kirby's Dream Land et de Super Mario Land 2: 6 Golden Coins. Donc bon, on peut se dire que c'est pas trop mal. Ensuite, on peut encore se dire que l'animation de Dexter le dino-droide passe bien. Et hop, la musique démarre avec la superbe chanson Let's Kick Some Brain... En fait, vous venez de voir les meilleurs moments de ce jeu vache
Et encore, je vous ai montré l'introduction en anglais, et par là-même, je vous ai épargné le petit surnom que vous donne Dexter dans la version française : "Fusée la Science". Honnêtement, c'est moi ou sous prétexte d'être un jeu éducatif, les développeurs prennent les enfants pour des débiles ? triste

Pour ceux qui ne comprendraient pas l'anglais, ou qui trouvent que l'intro du jeu n'est pas assez claire, je vais vous résumer le scénario : Dexter, un dino-droide, vous invite à retourner dans le passé de la Terre pour empêcher les cervelles molles de tuer des gentils dinosaures et de les transformer en dinos zombies. Les cervelles molles ont pour but de détruire la terre actuelle en y envoyant justement ces dinos zombies. Comme vous pouvez le voir, c'est une histoire palpitante qui donne envie de jouer au jeu ! rit aux éclats

Bon passons à la suite. J'ai eu du mal à trouver des captures d'écran du jeu, donc vous aller devoir vous contenter de quelques screenshots, mais bon, de toutes façons, vous n'y gagneriez pas beaucoup à avoir les images en bonne qualité. Voici donc l'interface graphique du jeu.


La partie gauche de l'écran représente la carte du jeu, et la tête de dinosaure, c'est vous. La cinquantenaire sexy en haut à droite est, si mes souvenirs sont bons, une intelligence artificielle qui vous donne des indices de temps à autres lorsque Dexter ne le fait pas. Le compteur avec marqué 24:00 en bas à gauche est le temps que vous avez pour terminer la mission. Ce n'est bien entendu pas du temps réel. Chaque déplacement sur la carte vous coûte une heure. Selon les endroits où vous arrivez, votre vaisseau peut avoir des problèmes, comme une fuite, et vous perdrez encore plus de temps. Bien entendu, ce ne sont pas les graphismes qui vous montreront ces accidents, mais Dexter qui vous les annoncera lorsque cela arrivera. La boussole en bas à droite n'est jamais "à jour", il faut payer une demi-heure pour qu'elles vous indique votre objectif. Les lignes à droite de la boussole vous indiquent l'éloignement de votre objectif, et ce système se met à jour en même temps que la boussole.

Concrètement, vous devrez retrouver des traces du dinosaure que les cervelles molles veulent transformer en zombie. Ces traces sont des empreintes de pas ou des excréments de dinosaures les 3/4 du temps qui vous permettent de déduire la taille du dinosaure, son alimentation, de savoir s'il se déplace seul ou en groupe, etc... Lorsque vous avez réuni assez de preuves, Dexter vous montre la liste des dinosaures, et vous devez trouver quel est le dinosaure à trouver. La liste comprend des noms de dinosaures en vrac (velociraptor, plésiosaure, tyranosaure, etc...) et chaque essai pour deviner le nom vous coute du temps. Si vous ne terminez pas le jeu dans les temps, vous aurez droit à une superbe cinématique très bien faite qui représentera un flash d'actualités où on voit le dinosaure en train semer la pagaille dans une ville sur Terre...

Un truc stupide d'ailleurs : vous noterez que vous avez utilisé une machine temporelle pour revenir dans le passé, mais que vous n'avez que 24 heures pour terminer la mission. Pourquoi ne pas retourner plus encore dans le passé à ce niveau-là ? On gagnerait du temps pour battre les cervelles molles clin d'oeil


Au fur et à mesure de votre visite des différents écrans de la carte, vous pourrez trouver des déserts, des montagnes, des puits de pétrole, des geysers, des dinosaures, des cerveaux avec des yeux qui volent, et encore plein d'autres joyeusetés du même style. Bref, en général, les décors sont tellement moches que Dexter se sent obligé de vous dire ce que ça représente. D'ailleurs, il arrive que lui-même ne sache pas ce qui est représenté ! Vrai de vrai, "Ça ne ressemble... à rien !" a-t-il dit, preuve que même les développeurs se rendaient qu'ils faisaient n'importe quoi ninja

Enfin bref, ce jeu est une grosse blague quand même, et j'ai beaucoup rigolé en y jouant, bien que ce ne soit probablement pas le but avoué de ses créateurs. Donc bon, je ne vous conseillerai pas forcément d'y jouer, mais si vous êtes curieux, il ne tient qu'à vous d'acheter une CD-I pour peu que vous en trouviez une. Je ne sais pas s'il y a eu d'autres jeu dans la série "CD-I Time Machine Adventures", mais s'il y en a et qu'ils sont tous du même acabit, j'ai envie de dire que ce n'est pas étonnant que la CD-I ait la réputation qu'elle a aujourd'hui^^"


Donc voilà, à vous de voir ce que vous en pensez, mais je ne pense pas que j'irai acheter une CD-I pour jouer à ce jeu rire
Journalisée

Morwenn
Sheikah
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 265


And so what?


WWW
« Répondre #7 le: 17 Novembre 2015 à 03:06 »

J'aime bien repasser sur le forum une fois de temps à autres et le moment m'a semblé opportun pour remonter ce topic un tant soit peu antédiluvien (j'aime assez peu les références bibliques, mais ce terme n'aura de cesse de m'amuser). Bref ! J'ai passé une soirée tranquille chez le guitariste de mon groupe l'autre soir et, après avoir passé une bonne heure à tenter vainement de lancer un jeu en coopération sous Steam, nous nous décidâmes bravement à quitter les joies modernes pour retourner vers leur ancêtre révéré : j'ai nommé la Super Nintendo. Il est déjà tard et je doute que beaucoup d'entre vous s'intéressent encore au sujet, donc ce sera assez bref tire la langue

Jeu III - Sunset Riders (Super Nintendo)


N'étant pas un grand amateur de défis et de rivalité, les rares jeux auxquels je joue se cantonnent souvent aux jeux en coopération ; le premier jeu de ce soir en est donc un (spoiler : le second aussi). Sunset Riders est un bon vieux shoot'em up à l'ancienne dont l'action se situe dans le Far-West. Vous avez le choix entre 4 personnages ; je vous propose de vous en faire une idée en jetant un œil à l'écran de choix ci-dessous :


Soyons honnêtes : bien que les trois personnages soient fort flashy et sympathiques, Cormano - le magnifique mexicain rose - est le seul personnage à vraiment valoir le coup pour une simple raison. Cormano a de base un tir « étalé » ou « diffus » plutôt qu'un simple tir droit. Par conséquent, il permet de presque toujours toucher les cibles sans vraiment avoir à viser. Le jeu est très maniable mais également assez difficile. Le premier niveau à cheval surprend notamment : des chariots laissent tomber des rondins de bois à une vitesse un peu trop rapide pour être bien anticipée (il m'en a fallu quelques-uns avant de bien comprendre ce qui se passait), conduisant inéluctablement à une mort misérable et certaine. Nous ne sommes pas allés bien loin dans le jeu étant donné que nous avons arrêté au niveau du quatrième boss. Les vies s'en vont vite et n'ont pas le temps de revenir.


Jeu IV - Legend (Super Nintendo)

Après avoir lâchement abandonné Sunset Riders et ses pittoresques couleurs éclatantes, notre cible suivante fut Legend. Là où les cowboys paraissent trop subtils, les barbares bodybuildés font l'affaire. Je ne me rappelle plus des noms des protagonistes ; l'un a une grosse épée et l'autre une grosse hache, c'est suffisant pour les différencier.


Première chose importante : la configuration du jeu en mode « Turbo », qui accélère un tout petit peu la vitesse du jeu et sans quoi les crises de nerf dues à la lenteur se seraient faites ressentir. Bref, nos deux bonhommes se lancent à la poursuite d'un méchant quelconque dont j'ai oublié le nom (on est là pour taper après tout) et traversent une série de tableaux aux graphismes pas dégueulasses pour aller lui botter les fesses ; les graphismes se révèlent cependant être le pire ennemi du jeu lorsqu'ils se retrouvent au premier plan et cachent la moitié de l'action (bien trop souvent). Dans l'ensemble, le jeu est un beat them all à la Streets of Rage en un peu plus lent et un peu moins bon.


Il y a une touche de saut, mais à part pour les coups de pieds sautés destinés à écarter les ennemis, elle ne sert pas à grand-chose ; il est possible de terminer la plupart des tableaux en se contentant de marteler la touche d'attaque. Le jeu propose deux autres types d'actions : une permettant de perdre une partie de nos points de vie pour infliger des dégâts de zone (je l'ai souvent utilisée en me trompant de touche), et une autre permettant d'utiliser des potions ramassées sur les ennemis pour infliger d'importants dégâts de zone. Concrètement, ces potions servent essentiellement à entamer la barre de vie des différents boss du jeu, de la même manière que les interventions subtiles de la police avec mitrailleuse et bazooka étaient essentiellement utiles contre les boss dans Streets of Rage.


Nous avons quand même terminé le jeu en mode normal du premier en appliquant la stratégie décrite dans le paragraphe précédent. une fois de pus, aucune découverte grandiose, mais encore quelques jeux qui ont suffisamment bien vieilli pour toujours être agréables, et suffisamment courts pour être terminés dans la soirée sourire
« Dernière édition: 17 Novembre 2015 à 03:08 par Morwenn » Journalisée

Floya
Sheikah
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 174


One night carnival fun fuuun~


« Répondre #8 le: 19 Novembre 2015 à 01:48 »

Oh je connais le premier jeu. sourire Le second non par contre.
Sympa à lire ce mini article. tire la langue Parfois faut savoir revenir aux classiques (voir ne pas les quitter,)
Journalisée

BenObiWan
Ancien
Sheikah
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 377



« Répondre #9 le: 19 Novembre 2015 à 09:32 »

Moi c'est plus le deuxième qui me rappelle quelque chose. Merci de nous replonger dans ces jeux Morwenn clin d'oeil
Journalisée

Citation
Ash Nazg Durbatulùk, Ash Nazg Gimbatul,
Ash Nazg Thrakatulùk agh bruzum-ishi krimpatul.
The fellowship of the Ring - J.R.R. Tolkien
Newlink
Gerudo
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 508


G.T.N zsteam's member


« Répondre #10 le: 19 Novembre 2015 à 10:50 »

Héhé excellent Legend,c'est comme the king of dragons,Knight of the round çà se refait avec plaisir  rire
Journalisée
Pages: [1] Imprimer 
Forums Zelda Solarus  |  Autres  |  Jeux vidéo  |  Sujet: [Reviews] Les soirées du père Morwenn
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Zelda Solarus 2009Skin par Eidarloy
www.zelda-solarus.com